Sélection de la langue

Recherche

Avis à l'industrie : changements aux exigences pour le scarabée japonais en Colombie-Britannique

Le 5 mai 2023

Qui est affecté

Cet avis intéresse les membres de l'industrie canadienne de l'aménagement paysager, de la construction, des pépinières, des serres, de l'horticulture, de l'agriculture et de la foresterie, qui peuvent avoir besoin de déplacer des produits réglementés hors d'une zone réglementée pour le scarabée japonais (Popillia japonica) en Colombie-Britannique (C-B). Les changements décrits ci-dessous s'appliquent également à toute personne déplaçant des articles réglementés hors de la zone réglementée pour le scarabée japonais en C-B.

Les produits réglementés sont plantes avec de la terre ou des matières connexes à la terre, toute l'année.

Ce qui a changé

Les exigences phytosanitaires visant à prévenir la propagation du scarabée japonais (Popillia japonica) au Canada et aux États-Unis (D-96-15) ont été révisées en mai 2023. Dans cette révision, les conditions de déplacement pour prévenir la propagation du scarabée japonais dans la province de la C-B ont changées.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a élargi les zones réglementées pour le scarabée japonais dans les villes de Burnaby et de Vancouver. Une nouvelle zone réglementée a été créée dans les villes de Coquitlam et de Port Coquitlam.

Pour de plus amples informations, consultez la carte des zones réglementées pour le scarabée japonais en Colombie-Britannique.

Le déplacement de plantes avec de la terre ou des matières connexes à la terre dans une région hors de la zone réglementée pour le scarabée japonais est restreint. Un certificat de circulation émis par l'ACIA est requis toute l'année.

Un certificat de circulation n'est pas requis pour le déplacement de plantes avec de la terre ou des matières connexes à la terre à l'intérieur de la zone réglementée.

Les exigences actuelles

Pour faciliter la mise en œuvre de ces nouvelles lignes directrices, l'arrêté ministériel relatif au scarabée japonais a été révoqué le 5 mai 2023 afin de concentrer les efforts sur les articles les plus à risques : les plantes avec de la terre ou des matières connexes à la terre. Un certificat de circulation n'est plus requis pour déplacer de la terre ou des plantes et des parties aériennes de plantes essentiellement sans terre (parties de la plante situées en surface) de la zone réglementée en C-B.

Toute personne ou entreprise qui ne respecte pas les restrictions de déplacement est passible d'une amende, de poursuites judiciaires ou des deux à la fois.

Pourquoi les conditions de déplacement du scarabée japonais ont changées en C-B

En 2022, l'effort de surveillance accru de l'ACIA indique que même si le scarabée japonais a été détecté à l'extérieur des zones réglementées de Burnaby et Vancouver, y compris dans les villes de Port Coquitlam et Richmond, il n'y avait aucune détection aux sites ou près des sites qui reçoit de la terre ou des parties de plantes sans terre. Ceci, combiné au faible nombre total de captures dans les pièges, a soutenu la révocation de l'arrêté ministériel relatif au scarabée japonais afin de concentrer les efforts de lutte sur la voie la plus à risque de propagation du scarabée : le déplacement de plantes avec de la terre ou des matières connexes à la terre.

Les changements sont soutenus par les intervenants de l'intervention collaborative continue sur la scarabée japonais dont le but principal demeure son éradication de la province de la C-B.

Le scarabée japonais est un insecte ravageur envahissant, réglementé par la Loi sur la protection des végétaux et son règlement. Il se nourrit des racines de gazon et des parties aériennes de plus de 300 espèces de plantes. Ce ravageur peut causer des dommages sérieux au secteur agricole et l'écosystème de la C-B, et peut causer des dommages significatifs aux cultures, aux pelouses, aux paysages, aux terrains de golf, aux jardins et aux parcs.

Le scarabée japonais a été découvert pour la première fois dans la zone de False Creek à Vancouver en 2017. Cet insecte est établi dans les provinces de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l'Île-du-Prince-Édouard, et du Québec. Le déplacement des produits réglementés à partir de ces zones, vers d'autres parties du Canada où l'insecte est absent, y compris la C-B, doit répondre à certains critères pour éviter sa propagation. La province de la C-B est la seule province/territoire qui a le statut de Catégorie 1 : Zone exempte du scarabée japonais. L'établissement de l'insecte peut entraîner la perte de ce statut et obliger l'industrie à mettre en place et à maintenir des programmes de certification du scarabée japonais.

Contact

Pour de plus amples informations sur la réponse au scarabée japonais en C-B, consultez Le scarabée japonais en Colombie-Britannique : une intervention continue ou contactez votre bureau local de l'ACIA.

Pour recevoir un certificat de circulation pour déplacer des produits réglementés hors de la zone réglementée en C-B, ou pour signaler l'observation du scarabée japonais en C-B, veuillez téléphoner au 604-292-5742 ou par courriel à BCPF.Japanese.Beetle@inspection.gc.ca.

Date de modification :