Sélection de la langue

Recherche

Rapport sur ce que nous avons entendu – Consultation sur les valeurs maximales d'éléments nutritifs dans les aliments destinés aux petits ruminants (moutons et chèvres)

Sur cette page

Introduction

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a entrepris un vaste programme de transformation pour renforcer le fondement de sa législation, ses programmes réglementaires et la réalisation des inspections. Ces directives établissent le contexte qui sous-tend le renouvellement du Règlement de 1983 sur les aliments du bétail (le Règlement).

Le but de la modernisation du Règlement consiste à réduire le fardeau en matière de conformité et à soutenir l'innovation, tout en s'assurant que les aliments du bétail sont salubres et qu'ils contribuent à la production et au maintien du bétail en bonne santé et des aliments d'origine animale qui ne posent aucun risque important pour l'environnement. La modernisation du Règlement est conçue afin d'avantager l'ensemble de l'industrie canadienne des aliments du bétail, qui est composée, entre autres, d'éleveurs d'animaux de ferme, de fabricants d'aliments du bétail à des fins commerciales, de vendeurs au détail, d'importateurs, d'exportateurs, de fabricants d'ingrédients et d'entreprises de transformation d'aliments. En plus de s'harmoniser avec d'autres régimes internationaux de réglementation des aliments du bétail, la modernisation maintient l'objectif d'améliorer la santé animale et la salubrité des aliments pour le public canadien.

La surveillance des valeurs maximales d'éléments nutritifs dans les aliments du bétail n'est qu'un aspect du Règlement qui fait l'objet d'un examen dans le cadre du vaste projet de modernisation. Le tableau 4 de l'annexe I a été créé et incorporé au Règlement sur les aliments du bétail dans les années 1980 en tant que mécanisme visant à exempter de l'enregistrement certains groupes d'aliments du bétail. À l'heure actuelle, si un aliment du bétail complet fournit des éléments nutritifs qui relèvent des échelles énumérées dans le tableau 4, ou si un supplément est assorti de directives d'utilisation qui donnerait lieu à un aliment du bétail complet qui fournit des éléments nutritifs qui relèvent des échelles énumérées dans le tableau 4, l'aliment du bétail peut être exempté de l'enregistrement. Les aliments du bétail qui fournissent des éléments nutritifs qui ne sont pas visés par les échelles énumérées dans le tableau 4 et qui ne satisfont à aucun autre critère d'exemption supplémentaire doivent faire l'objet d'une évaluation et d'un enregistrement par l'ACIA avant la fabrication et la vente.

Les valeurs indiquées dans le tableau 4 n'ont plus la même pertinence nutritionnelle qu'au moment de l'introduction du tableau. Des intervenants ont également indiqué qu'ils estiment que le tableau 4 empêche l'innovation en vue de créer de nouveaux produits d'aliments du bétail; cependant, un grand nombre de limites' maximales d'éléments nutritifs qui sont actuellement établies dans le tableau 4 ont des répercussions en matière de santé et de salubrité qui doivent être prises en considération.

L'ACIA a entrepris une consultation entre le 10 juillet 2018 et le 17 août 2018 sur une sur une proposition en vue de déterminer les valeurs maximales d'éléments nutritifs dans les aliments destinés aux petits ruminants (moutons et chèvres). On a également proposé de supprimer le tableau 4 du Règlement et que celui-ci ne serve plus de déclencheur pour l'enregistrement des aliments en fonction de teneurs déterminées en éléments nutritifs. La proposition indiquait également que ces valeurs maximales d'éléments nutritifs seraient comprises dans un document à incorporer par renvoi dans le Règlement afin de donner la souplesse qui permettra de modifier les concentrations en temps opportun, le cas échéant.

Le présent rapport regroupe et synthétise les commentaires reçus concernant la proposition des valeurs maximales d'éléments nutritifs dans les aliments destinés aux petits ruminants (moutons et chèvres) et présente la réponse de l'ACIA à ces commentaires.

L'ACIA tient à remercier chacun des participants aux activités de consultation du temps consacré au processus de consultation et du partage de points de vue.

À propos de la consultation

Le mode de consultation principal comportait la préparation et l'affichage de la Proposition – Valeurs maximales des éléments nutritifs dans les aliments destinés aux petits ruminant (moutons et chèvres) sur le site Web de l'ACIA, ainsi que la sensibilisation directe des intervenants de l'industrie, des partenaires gouvernementaux et du personnel de l'ACIA. 7 ensembles de commentaires écrits ont été reçus.

Ce que nous avons entendu

Profil des répondants

Tableau 1: Profil des répondants
Catégorie des répondants Répartition
Industrie des aliments du bétail – particuliers 3
Industrie des aliments du bétaily – aassociations 2
Livestock producer – particuliers 0
Livestock producer – associations 1
Autres participants à la filière des aliments du bétail 0
Gouvernements (fédéral et provinciaux du Canada) 1
Total 7

Des commentaires ont été reçus d'associations de l'industrie des aliments du bétail qui représentent des fabricants d'aliments commerciaux canadiens, ainsi que de particuliers au sein de l'industrie des aliments du bétail. Les fabricants d'aliments canadiens représentent 90 % des aliments commerciaux fabriqués au Canada. De plus, une association d'éleveurs d'animaux de ferme et un collègue de l'ACIA ont fourni des commentaires.

Messages clés des répondants

Même si des intervenants ont fourni des suggestions en vue d'améliorer la proposition des valeurs maximales d'éléments nutritifs dans les aliments destinés aux petits ruminants (moutons et chèvres), l'ACIA n'a reçu aucun commentaire indiquant un désaccord catégorique à l'égard de l'approche réglementaire proposée.

Les répondants ont indiqué qu'ils étaient d'accord avec le concept d'abandonner l'utilisation du tableau 4 comme moyen d'exempter les aliments du bétail de l'enregistrement; cependant, ils ont également soulevé certaines préoccupations à l'égard de la proposition, dont les suivantes :

Une discussion plus détaillée à l'égard de ces préoccupations et les réponses de l'ACIA sont présentées ci-dessous.

Rétroaction sur les valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées dans les aliments destinés aux petits ruminants (moutons et chèvres)

Portée de la proposition

La portée de la proposition comprenait la :

3 répondants ont formulé des commentaires plus particulièrement sur la portée énoncée de cette proposition. Tous les répondants ont fourni un appui positif concernant le remplacement des valeurs du tableau 4 ou, à tout le moins, l'apport de modification à celles-ci au moyen de valeurs nutritives fondées sur la science, en plus de comprendre que des modifications au tableau 4 entraîneraient une augmentation du nombre d'aliments qui n'auraient pas à être enregistrés. 1 répondant a fourni un commentaire concernant la façon dont le retrait des limites nutritives minimales dans les aliments pourrait être problématique pour déterminer quels aliments conviennent le mieux à leur utilisation prévue et rencontrent les exigences nutritionnelles si les valeurs minimales d'éléments nutritifs ne sont plus établies.

Classifications de petits ruminants et ingestion moyenne

La proposition comprenait des tableaux qui présentaient l'échelle d'ingestion de matière sèche (MS) et de fourrages pour différentes classifications de production de moutons et de chèvres. Trois répondants ont fourni des commentaires concernant le pourcentage de fourrages dans la ration totale des petits ruminants.

Aucun commentaire n'a été fourni en ce qui concerne les classifications de petits ruminants indiquées dans la proposition et l'ingestion moyenne (échelle d'ingestion de MS) pour chacune des classifications de moutons et de chèvres. Toutefois, des modifications ont été apportées aux tableaux pour les classifications de petits ruminants et l'ingestion moyenne afin de s'assurer que les classifications proposées correspondent aux valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées pour chaque classification identifiée pour laquelle une valeur maximale proposée a été établie.

Valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées pour les aliments destinés aux moutons

Macrominéraux

Calcium (Ca) et phosphore (P)

4 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale de calcium proposée pour les moutons. Tous les répondants estimaient que la valeur maximale de calcium proposée était trop faible et devait être augmentée. 3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale de phosphore proposée pour les moutons. Tous les répondants estimaient que la valeur maximale de phosphore proposée était trop faible et devait être augmentée.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Calcium (Ca) 4 0 4 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de calcium est trop faible et pas suffisamment élevée pour tenir compte des fourrages qui contiennent des concentrations naturellement élevées de calcium. Certains répondants ont proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 2 % pour le calcium.
Phosphore (P) 3 0

1 répondant a proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 0,7 % pour le phosphore.

2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de phosphore est faible et pas suffisamment élevée pour tenir compte des ingrédients présents dans les sous-produits d'aliments du bétail dont les concentrations de phosphore sont élevées. Ces sous-produits d'aliments du bétail sont couramment utilisés dans les moulées de croissance et d'engraissement et dans les aliments complémentaires destinés aux moutons et constituent un pourcentage élevé de la ration totale. Les répondants ont également indiqué l'importance d'atteindre une proportion équilibrée de calcium par rapport au phosphore aux fins de bonnes pratiques nutritionnelles. Le fait de limiter la quantité de sous-produits pourrait entraîner l'augmentation de la quantité de déchets et une augmentation du prix de ces aliments du bétail. Les répondants ont proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 1 % pour le phosphore.

Magnésium, sodium, potassium, et soufre

4 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale de potassium proposée pour les moutons. Tous les répondants estimaient que la valeur maximale de potassium proposée était trop faible et devait être augmentée. Aucun commentaire n'a été fourni au sujet des valeurs maximales proposées concernant le magnésium, le sodium et le soufre pour les moutons.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Magnésium (Mg) 0 0 0
Sodium (Na) 0 0 0
Potassium (K) 4 0

1 répondant a proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 3 % pour le potassium.

3 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de potassium est faible et pas suffisamment élevée pour tenir compte des fourrages de légumineuses qui contiennent des concentrations inhérentes élevées de potassium. 1 répondant a proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 3 % pour le potassium et un autre répondant a suggéré une valeur maximale d'éléments nutritifs de 4 % pour le potassium. L'augmentation des concentrations de potassium pourrait donner lieu à la nécessité d'augmenter les concentrations de magnésium.

Soufre (S) 0 0 0

Oligo-éléments

Cobalt, cuivre, iode et fer

3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale d'éléments nutritifs de cobalt proposée, et estimaient que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cobalt était trop faible. 5 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale d'éléments nutritifs de cuivre proposée, et la plupart des répondants avaient des préoccupations liées au fait que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cuivre était trop faible. 3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale d'iode proposée. Aucun commentaire n'a été fourni concernant la valeur maximale de fer proposée pour les moutons.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Cobalt (Co) 3 0

2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cobalt est trop faible et devrait demeurer à 10 mg/kg d'aliments complets (ajoutés) jusqu'à l'obtention d'autres renseignements sur les concentrations de cobalt dans les aliments du bétail et les fourrages avant d'établir une valeur fondée sur la ration totale. Les questions liées à la sécurité des travailleurs qui utilisent le cobalt et ses composés dans leur milieu de travail sont abordées dans le cadre du SIMDUT et des règlements associés et ne devraient pas servir à limiter la valeur maximale d'éléments nutritifs établie pour les aliments du bétail. Les répondants ont suggéré d'augmenter la valeur maximale proposée car les États-Unis n'ont établi aucune valeur maximale pour le cobalt; par conséquent, cela pourrait donner lieu à un désavantage concurrentiel pour les éleveurs canadiens.

1 répondant a commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cobalt est trop faible et il a proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 5 mg/kg de MS de la ration totale pour le cobalt.

Cuivre (Cu) 4

1 répondant a commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cuivre est trop faible et il a proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 20 mg/kg de MS de la ration totale pour le cuivre. Les interactions des minéraux exigent une certaine souplesse (y compris le soufre et le molybdène).

2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cuivre est trop faible et ils ont proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 25 mg/kg de MS de la ration totale pour le cuivre. Il doit exister une certaine souplesse pour tenir compte des concentrations élevées de soufre et de molybdène qui dépassent le taux normal et peuvent influencer la toxicité du cuivre et sa carence.

1 répondant a exprimé des préoccupations concernant l'augmentation de la valeur maximale actuelle pour le cuivre et la possibilité d'une augmentation des incidences de toxicité du cuivre sur les fermes.

Iode (I) 3 0

1 répondant propose une valeur maximale d'éléments nutritifs de 2,5 mg/kg de MS de la ration totale pour les brebis en lactation et de 5 mg/kg de MS de la ration totale pour les brebis non en lactation.

2 répondants proposent une valeur maximale d'éléments nutritifs de 2,5 mg/kg (ajouté) pour les brebis en lactation et de 10 mg/kg (ajouté) pour les brebis non en lactation afin d'accorder une plus grande souplesse dans la formulation de la ration lorsque les données sur les concentrations d'iode dans les aliments du bétail sont limitées. La présence de substances goitrigènes dans les aliments du bétail et d'autres facteurs (pratiques de traite) qui influencent les concentrations élevées d'iode dans le lait devraient également être pris en considération.

Fer (Fe) 0 0 0
Manganèse, sélénium et zinc

3 répondants ont fourni des commentaires concernant les valeurs maximales d'éléments nutritifs de manganèse et de zinc proposées pour les moutons. Tous les répondants estimaient que les valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées était trop faibles et devaient être augmentées. 4 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale de sélénium proposée. 1 répondant estimait que la valeur maximale de sélénium proposée était acceptable, tandis que les autres répondants estimaient que la valeur était trop faible.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Manganèse (Mn) 3 0

1 répondant a commenté que la valeur maximale de manganèse est trop faible et a proposé une valeur de 300 mg/kg de MS de la ration totale pour toutes les classifications de moutons.

2 répondants ont commenté que la valeur maximale de manganèse est trop faible et ont proposé une valeur de 300 mg/kg de MS de la ration totale pour toutes les classifications de moutons. Les questions liées à la sécurité des travailleurs qui utilisent le manganèse et ses composés dans leur milieu de travail sont abordées dans le cadre du SIMDUT et des règlements associés et ne devraient pas servir à limiter la valeur maximale d'éléments nutritifs établie pour les aliments du bétail.

Sélénium (Se) 4 1

1 répondant a commenté que la valeur maximale de sélénium est trop faible et a proposé une valeur de 2 mg/kg (total) de MS de la ration totale pour toutes les classifications de moutons.

2 répondants ont commenté que la valeur maximale de sélénium est trop faible en raison des concentrations élevées et variables de sélénium qui se trouvent dans les fourrages et les différences géographiques qui influencent la teneur en sélénium. Ils sont préoccupés par l'établissement d'une valeur maximale de sélénium fondée sur une ration « totale » plutôt que sur une base « ajoutée », ainsi qu'une valeur maximale de sélénium de 1,0 mg/kg (total) qui pourrait entraîner des préoccupations liées à la salubrité des aliments. Les répondants ont proposé une valeur de 1,0 mg/kg (ajouté) de MS de la ration totale pour toutes les classifications de moutons.

Zinc (Zn) 3 0

2 répondants ont commenté que la valeur maximale de zinc est trop faible et ont proposé une valeur de 300 mg/kg de MS de la ration totale pour toutes les classifications de moutons.

1 répondant a commenté que la valeur maximale de zinc est trop faible et pas suffisamment élevée pour tenir compte des fourrages qui contiennent des concentrations naturellement élevées de zinc.

Vitamines

Vitamine A, vitamine D et vitamine E

5 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine A proposée et la plupart des répondant ont exprimé des préoccupations liées au fait que la valeur proposée était trop faible. 3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine D proposée et exprimé des préoccupations liées au fait que la valeur proposée était trop faible. 2 répondants ont fourni des commentaires généraux concernant la valeur maximale d'éléments nutritifs proposée pour la vitamine E dans la ration des moutons.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Vitamine A (Vit A) 5 1

2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine A est trop faible. Les répondants ont proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 65 000 IU/kg de MS de la ration pour les agneaux d'élevage (âgés de deux mois et moins) et de 25 000 IU/kg de MS de la ration pour les moutons aux fins d'engraissement (âgés de deux mois et plus). Il doit exister une certaine souplesse pour tenir compte des concentrations actuelles de vitamine A dans les aliments destinés aux moutons et englober les pratiques d'alimentation actuelles (y compris le recours à un aliment préparé selon une formule-conseil ou selon la formule du client).

1 répondant a commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine A est trop faible.

1 répondant a commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine A est trop faible pour répondre aux besoins nécessaire à une santé générale et aux fonctions reproductrices des moutons.

Vitamine D (Vit D) 3 0

2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine D est trop faible. Les répondants ont proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 11 000 IU/kg de MS de la ration pour les agneaux d'élevage (âgés de 2 mois et moins) et de 5 500 IU/kg de MS de la ration pour toutes les autres classifications de moutons ou de 4 400 IU/kg de ration pour les moutons (âgés de 2 mois et plus). Les répondants ont proposé différentes concentrations pour les différentes classifications de moutons afin de répondre aux préoccupations liées à l'exposition chronique à des concentrations plus élevées de vitamine D. Il doit exister une certaine souplesse pour tenir compte des concentrations actuelles de vitamine D dans les aliments destinés aux moutons, englober les pratiques d'alimentation actuelles, ainsi que les changements dans l'industrie de l'engraissement des moutons et des différentes exigences pendant les périodes de curage avant la reproduction.

1 répondant a commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine D est trop faible.

Vitamine E (Vit E) 2 1 1 répondant a commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine E est trop faible.

Valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées pour les aliments destinés aux chèvres

Macrominéraux

Calcium (Ca) et phosphore (P)

3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale de calcium proposée pour les chèvres. 2 répondants estimaient que la valeur maximale de calcium proposée était trop faible et devait être augmentée. 3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale de phosphore proposée pour les chèvres. 2 répondants estimaient que la valeur maximale de phosphore proposée était trop faible et devait être augmentée.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Calcium (Ca) 3 1 2 répondants ont commenté que la valeur maximale de calcium est trop faible et pas suffisamment élevée pour tenir compte des fourrages qui contiennent des concentrations naturellement élevées de calcium. Les répondants ont proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 2 % pour le calcium.
Phosphore (P) 3 1 2 répondants ont commenté que la valeur maximale de phosphore est faible et pas suffisamment élevée pour tenir compte des ingrédients présents dans les sous produits d'aliments du bétail et dont les concentrations de phosphore sont élevées. Ces sous-produits d'aliments du bétail sont couramment utilisés dans les moulées de croissance et d'engraissement et dans les aliments complémentaires destinés aux chèvres et constituent un pourcentage élevé de la ration totale. Les répondants ont également indiqué l'importance d'atteindre une proportion équilibrée de calcium par rapport au phosphore aux fins de bonnes pratiques nutritionnelles. Le fait de limiter la quantité de sous-produits pourrait entraîner un fardeau économique pour les éleveurs. Les répondants ont proposé une valeur maximale de 1 % pour le phosphore.
Magnésium, sodium, potassium et soufre

3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale de potassium proposée pour les chèvres. Tous les répondants estimaient que la valeur maximale de potassium proposée était trop faible et devait être augmentée. Aucun commentaire n'a été fourni concernant les valeurs maximales de magnésium, de sodium et de soufre proposées pour les chèvres.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Magnésium (Mg) 0 0 0
Sodium (Na) 0 0 0
Potassium (K) 3 0

1 répondant a proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 2,5 % pour le potassium. L'augmentation des concentrations de potassium pourrait donner lieu à une augmentation des concentrations de magnésium.

2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de potassium est faible et pas suffisamment élevée pour tenir compte des fourrages de légumineuses qui contiennent des concentrations inhérentes élevées de potassium. Un répondant a proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 3 % pour le potassium et un autre répondant a suggéré une valeur maximale d'éléments nutritifs de 4 % pour le potassium.

Soufre (S) 0 0 0

Oligo-éléments

Cobalt, cuivre, iode et fer

3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale d'éléments nutritifs de cobalt proposée, et estimaient que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cobalt était trop faible. 3 répondants ont fourni des commentaires au sujet de la valeur maximale d'éléments nutritifs proposée concernant l'iode et le fait que la valeur maximale d'éléments nutritifs concernant l'iode était trop faible. Aucun commentaire n'a été fourni au sujet des les valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées concernant le cuivre et le fer dans les aliments destinés aux chèvres.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Cobalt (Co) 3 0

2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cobalt est trop faible et devrait demeurer à 10 mg/kg d'aliments complets (ajoutés) jusqu'à l'obtention d'autres renseignements sur les concentrations de cobalt dans les aliments du bétail et les fourrages avant d'établir une valeur fondée sur la ration totale. Les questions liées à la sécurité des travailleurs qui utilisent le cobalt et ses composés dans leur milieu de travail sont abordées dans le cadre du SIMDUT et des règlements associés et ne devraient pas servir à limiter la valeur maximale d'éléments nutritifs établie pour les aliments du bétail. Les répondants ont suggéré d'augmenter la valeur maximale proposée car les États-Unis n'ont établi aucune valeur maximale pour le cobalt; par conséquent, cela pourrait donner lieu à un désavantage concurrentiel pour les éleveurs canadiens.

1 répondant a commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de cobalt est trop faible et a proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 3 mg/kg de MS de la ration totale pour le cobalt.

Cuivre (Cu) 0 0 0
Iode (I) 3 0

1 répondant propose une valeur maximale d'éléments nutritifs de 3 mg/kg de MS de la ration totale pour toutes les classifications de chèvres.

2 répondants proposent une valeur maximale d'éléments nutritifs de 2 mg/kg (ajouté) pour les chèvres en lactation et de 10 mg/kg (ajouté) pour les chèvres non en lactation afin d'accorder une plus grande souplesse dans la formulation lorsque les données sur les concentrations d'iode dans les aliments du bétail sont limitées et que les chèvres ont des besoins en iode plus élevés. La présence de substances goitrigènes dans les aliments du bétail et d'autres facteurs, y compris la présence inhérente d'iode et de facteurs antinutritionnels dans différentes sources de protéines (protéines animales par rapport aux protéines végétales) devraient être prises en considération.

Fer (Fe) 0 0 0
Manganèse, sélénium et zinc

3 répondants ont fourni des commentaires concernant les valeurs maximales d'éléments nutritifs de manganèse et de sélénium proposées pour les chèvres. Tous les répondants estimaient que les valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées était trop faibles et devaient être augmentées. 3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale de zinc proposée pour les chèvres. 2 répondants estimaient que la valeur maximale de zinc proposée était trop faible et devait être augmentée.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Manganèse (Mn) 3 0

1 répondant a commenté que la valeur maximale de manganèse est trop faible et a proposé une valeur de 500 mg/kg de MS de la ration totale pour toutes les classifications de chèvres.

2 répondants ont commenté que la valeur maximale de manganèse est trop faible et ont proposé une valeur de 300 mg/kg de MS de la ration totale pour toutes les classifications de chèvres. Le manganèse a une faible toxicité orale et les concentrations de manganèse varient dans les fourrages et les sources d'approvisionnement en eau. Les questions liées à la sécurité des travailleurs qui utilisent le manganèse et ses composés dans leur milieu de travail sont abordées dans le cadre du SIMDUT et des règlements associés et ne devraient pas servir à limiter la valeur maximale d'éléments nutritifs établie pour les aliments du bétail.

Sélénium (Se) 3 0

1 répondant a commenté que la valeur maximale de sélénium est trop faible et a proposé une valeur de 2 mg/kg (total) de MS de la ration totale pour toutes les classifications de chèvres.

2 répondants ont commenté que la valeur maximale de sélénium est trop faible en raison des concentrations élevées, irrégulières et variables de sélénium qui se trouvent dans les fourrages et les différences géographiques qui influencent la teneur en sélénium. Les répondants sont préoccupés par l'établissement d'une valeur maximale de sélénium fondée sur une ration « totale » plutôt que sur une base « ajoutée ». Ils sont également préoccupés par l'établissement d'une valeur maximale de sélénium qui serait fortement pondérée selon les risques liés à la salubrité des aliments. Ils ont proposé une valeur de 1,0 mg/kg (ajouté) de MS de la ration totale pour toutes les classifications de chèvres.

Zinc (Zn) 3 1

1 répondant a commenté que la valeur maximale de zinc est trop faible et a proposé une valeur de 300 mg/kg de MS de la ration totale pour toutes les classifications de chèvres.

1 répondant a commenté que la valeur maximale de zinc est trop faible et a proposé une valeur de 250 mg/kg de MS de la ration totale pour toutes les classifications de chèvres, ce qui correspond à la valeur maximale de zinc proposée pour les autres ruminants.

Vitamines

Vitamine A, vitamine D et vitamine E

3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine A proposée et tous ont exprimé des préoccupations liées au fait que la valeur proposée était trop faible. 3 répondants ont fourni des commentaires concernant la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine D proposée et 2 répondants ont exprimé des préoccupations liées au fait que la valeur proposée était trop faible. Aucun commentaire n'a été fourni concernant la valeur maximale de vitamine E proposée pour les chèvres.

Élément nutritif Nombre de répondants ayant présenté des commentaires Nombre de répondants en accord avec les valeurs proposées Nombre de répondants en désaccord – Sommaire des commentaires
Vitamine A (Vit A) 3 0

2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine A est trop faible. Ils ont proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 65 000 IU/kg de MS de la ration totale pour les chevreaux d'élevage (âgés de deux mois et moins) et de 25 000 IU/kg de MS de la ration pour les chèvres aux fins d'engraissement (âgés de deux mois et plus). Il doit exister une certaine souplesse pour tenir compte des concentrations actuelles de vitamine A dans les aliments destinés aux chèvres et englober les pratiques d'alimentation actuelles.

1 répondant a commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine A est trop faible pour répondre aux besoins en vitamine de certaines classifications et phases de production de chèvres. Le répondant a proposé une valeur de 20 000 IU/kg de MS de la ration pour toutes les classifications de chèvres.

Vitamine D (Vit D) 3 1 2 répondants ont commenté que la valeur maximale d'éléments nutritifs de vitamine D est trop faible. Ils ont proposé une valeur maximale d'éléments nutritifs de 5 500 IU/kg de MS de la ration pour toutes les classifications de chèvres ou de 4 400 IU/kg de ration pour toutes les classifications de chèvres. Les répondants suggèrent différentes concentrations pour les différentes classifications afin de répondre aux préoccupations liées à l'exposition chronique à des concentrations plus élevées de vitamine D. Il doit exister une certaine souplesse pour tenir compte des concentrations actuelles de vitamine D dans les aliments destinés aux chèvres, englober les pratiques d'alimentation actuelles (y compris le recours à un aliment préparé selon une formule conseil ou selon la formule du client) et des différentes exigences pendant les périodes de curage avant la reproduction.
Vitamine E (Vit E) 0 0 0

Autres commentaires des répondants

3 répondants ont exprimé des préoccupations au sujet de la façon dont le personnel d'inspection de l'ACIA déterminera la conformité lorsque les valeurs maximales d'éléments nutritifs sont établies pour la ration totale, et non seulement pour les aliments complets. 3 répondants ont également fourni des commentaires au sujet des limites maximales plus souples pour englober les pratiques d'alimentations et les systèmes d'élevage actuels dans l'industrie des espèces de bétail mineures.

Prochaines étapes

L'ACIA prépare une proposition réglementaire officielle aux fins de publication dans la Partie I de la Gazette du Canada, qui tiendra compte des commentaires reçus sur l'ensemble des propositions de consultation, réunions publiques, ateliers et présentations des intervenants et autres activités de sensibilisation ayant été utilisées au cours du projet. Une ébauche des Valeurs maximales d'éléments nutritifs dans les aliments destinés aux petits ruminants (moutons et chèvres) sera accessible aux fins d'examen et de commentaires du public au moment de la publication de la Gazette du Canada.

Annexe I – Valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées dans les aliments destinés aux moutons

Classifications de moutons et taux sur une base de matière sèche (MS)

Classification Échelle de l'ingestion de MS
(% du poids corporel) Note de tableau 3
Béliers 1,6 à 2
Brebis 1,6 à 5
Agneaux d'élevage (âgés de deux mois ou moins) 1,5 à 6
Agneaux et moutons de marché 1,5 à 6

Notes de tableau

Note de tableau 3

Remarque : Les échelles de l'ingestion de MS et de l'ingestion de fourrages sur les fermes pourraient être inférieures ou supérieures à celles indiquées dans ce tableau.

Retour à la référence de la note de tableau 3

Macrominéraux

Calcium (Ca)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 1,5 2
Phosphore (P)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 0,6 1
Magnésium (Mg)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 0,6 0,6
Sodium (Na)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 1,6 1,6
Potassium (K)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 2 3
Soufre (S)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 0,4 0,4

Oligo-éléments

Cobalt (Co)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 1 5
Cuivre (Cu)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 15 15
Iode (I)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Brebis en lactation 1,3 2,5
Toutes les autres classifications de moutons 2 10
Fer (Fe)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 500 500
Manganèse (Mn)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 150 300
Sélénium (Se)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 1 (total) 1
Zinc (Zn)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 150 250

Vitamines

Vitamine A
Classification Proposé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Agneaux d'élevage (âgés de deux mois ou moins) 16 000 65 000
Toutes les autres classifications de moutons 10 000 25 000
Vitamine D
Classification Proposé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Agneaux d'élevage (âgés de deux mois ou moins) 2 200 7 700
Toutes les autres classifications de moutons 2 200 4 400
Vitamine E
Classification Proposé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Moutons (Tous) 1 250 AMS Note de tableau 4

Notes de tableau

Note de tableau 4

AMS = aucun maximum spécifié.

Retour à la référence de la note de tableau 4

Annexe II – Valeurs maximales d'éléments nutritifs proposées dans les aliments destinés aux chèvres

Classifications de chèvres et taux sur une base de matière sèche (MS)

Classification Échelle de l'ingestion de MS
(% du poids corporel) Note de tableau 5
Boucs matures 1,9 à 2,7
Chèvres matures (reproduction et lactation) 1,7 à 7,7
Chèvres matures (non en lactation) 1,7 à 5
Chèvres de marché 1,5 à 6
Chevreaux en croissance 2,4 à 6

Notes de tableau

Note de tableau 5

Remarque : Les échelles de l'ingestion de MS et de l'ingestion de fourrages sur les fermes pourraient être inférieures ou supérieures à celles indiquées dans ce tableau.

Retour à la référence de la note de tableau 5

Macrominéraux

Calcium (Ca)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 1,5 2
Phosphore (P)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 0,6 1
Magnésium (Mg)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 0,6 0,6
Sodium (Na)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 1,6 1,6
Potassium (K)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 2 3
Soufre (S)
Classification Proposé
(% de MS de la ration totale)
Révisé
(% de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 0,4 0,4

Oligo-éléments

Cobalt (Co)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 1 5
Cuivre (Cu)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 40 40
Iode (I)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Chèvres en lactation 1,3 2,5
Toutes les autres classifications de chèvres 2 10
Fer (Fe)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 500 500
Manganèse (Mn)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 150 300
Sélénium (Se)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 1 (total) 1
Zinc (Zn)
Classification Proposé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(mg/kg de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 150 250

Vitamines

Vitamine A
Classification Proposé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Chevreaux d'élevage (âgés de deux mois ou moins) 16 000 65 000
Toutes les autres classifications de chèvres 10 000 25 000
Vitamine D
Classification Proposé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Chevreaux en croissance 2 200 7 700
Toutes les autres classifications de chèvres 2 200 4 400
Vitamine E
Classification Proposé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Révisé
(IU/kg de MS de la ration totale)
Chèvres (Toutes) 1 250 AMS Note de tableau 6

Notes de tableau

Note de tableau 6

AMS = aucun maximum spécifié.

Retour à la référence de la note de tableau 6

Date de modification :