Sélection de la langue

Recherche

Chapitre 10 - Insémination artificielle
10.2 Bovins

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Ce module traite des exigences sanitaires qualifiant des taureaux donneurs de sperme pour l'exportation, l'utilisation au Canada ou l'usage propriétaire seulement. Les exigences à la ferme et en isolement sont décrites lorsqu'applicables.

Sperme admissible à l'exportation

Exigences à la ferme applicables aux bovins destinés à un centre de collecte pour la production de sperme éligible à l'exportation

1. À moins d'avis contraire, le troupeau d'origine ne doit pas être l'objet d'une quarantaine, et les animaux doivent être soumis et avoir réagi négativement, à moins d'avis contraire, aux épreuves suivantes dans les 60 jours avant leur admission dans l'installation d'isolement du centre :

  1. Tuberculose - injection intradermique de tuberculine dérivé protéique purifié (PPD) bovine dans le pli caudal et lecture à 72 heures. Toute réaction doit être signalée au vétérinaire de l'ACIA.
  2. Brucellose - (sérum) épreuve de polarisation de fluorescence (FPA) ou une épreuve prescrite par l'OIE lors d'échanges internationaux.
    • Leptospirose - (sérum) test d'agglutination microscopique (MAT) - Sérotypes L. pomona, L. sejroe, L. hardjo, L. canicola, L. grippotyphosa et L. icterohaemorrhagiae. Les taureaux ayant un résultat de 1 : 100 ou au 1 : 200 doivent être testés de nouveau après une période d'au moins 14 jours, et le titre doit être stable ou à la baisse pour qu'ils soient considérés négatifs et puissent être admis dans l'installation d'isolement du centre. Les dates des épreuves et les titres doivent être consignés sur le certificat sanitaire qui accompagne l'animal au centre.
    • Les taureaux qui ont obtenu un titre de 1:400 ou plus doivent être retestés au moins deux fois à au moins 14 jours d'intervalle. Les taureaux qui ont obtenus des résultats négatifs à 1:400 lors de deux retests consécutifs sont considérés comme ayant un faible titre stable et sont admissibles dans l'isolement du centre. Les taureaux peuvent être testés plusieurs fois afin d'obtenir deux tests consécutifs de faible titre à 14 jours d'intervalle, à condition que les tests initiaux susmentionnés soient effectués au cours de la période de 60 jours précédant l'entrée dans l'isolement du centre. Les dates d'échantillonnage et les titres doivent être consignés sur le certificat sanitaire qui accompagne l'animal dans l'installation d'isolement du centre.
  3. Fièvre catarrhale du mouton - (sérum) épreuve immunoenzymatique compétitif (c-ELISA)
  4. Paratuberculose - (sérum) épreuve ELISA
  5. Leucose bovine enzootique (LBE) - (sérum) épreuve ELISA
  6. Maladie hémorragique épizootique du cerf de Virginie - Type 2 - (sérum) épreuve d'immunodiffusion en gélose (AGID)
  7. Diarrhée virale des bovins (BVD) - Immunoperoxidase et SN, négatif à 1/10 (dilution finale). Les animaux âgés de moins de six mois doivent subir de nouveau l'épreuve à l'immunoperoxydase et la SN après avoir atteint cet âge. La SN sert à déterminer le statut sérologique du donneur. Les animaux séronégatifs et séropositifs sont admis dans l'installation d'isolement du centre.

Épreuves facultatives

Remarque : Une épreuve de rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) est obligatoire pour entrer dans une installation d'isolement d'un centre de production de sperme bovin agréé pour exportation dans la Communauté Européenne.

ix. Rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR - (sérum) épreuve ELISA
Cette épreuve est effectuée à la demande du centre de production de sperme animal; une épreuve négative est obligatoire pour les taureaux devant entrer dans une installation à statut IBR négatif.

Dépistage de la leucose chez la mère

2. De plus, lorsque c'est possible, la mère porteuse du taureau donneur doit être soumise et réagir négativement à une épreuve ELISA pour le dépistage de la leucose bovine enzootique après le sevrage du taureau.

Ce dépistage chez la mère porteuse est obligatoire pour l'exportation du sperme de taureau dans les pays de la CE lorsque la collecte est effectuée avant qu'il ait atteint l'âge de 24 mois, et, après cet âge, il doit obtenir un résultat négatif à l'épreuve ELISA. Le dépistage n'est pas requis lorsque le taureau donneur est issu d'un troupeau inscrit au Programme canadien de certification sanitaire des troupeaux pour la leucose bovine enzootique (PCCST-Leucose).

3. Un certificat CFIA/ACIA 1634 – Certificat sanitaire pour l'admission d'animaux à un centre de production de sperme, doit accompagner l'animal à l'installation d'isolement. (Voir les détails sur la distribution au module 10.1 Insémination artificielle - Généralités, paragraphe 11.)

Exigences en isolement applicables aux bovins devant être admis dans un centre de collecte pour la production de sperme destiné à l'exportation

4. Toutes les procédures et épreuves associées à l'évaluation de l'état sanitaire des taureaux donneurs et des boute-en-train pendant la période d'isolement doivent être exécutées par un vétérinaire accrédité qui est autorisé à effectuer cette fonction. Avant d'entreprendre des procédures sanitaires de qualification en isolement, le vétérinaire accrédité doit avoir révisé la présente section avec le vétérinaire de district et avoir reçu une formation sur place sur le prélèvement et la manipulation d'échantillon pour la trichomonose et la campylobactériose.

5. Tous les animaux présentés en vue de leur ajout au troupeau résident d'un centre de production de sperme animal doivent être soumis à une période minimale d'isolement de 30 jours dans une installation désignée par le centre. La période d'isolement débute lorsque tous les animaux sont présents dans l'installation.

6. Un animal est jugé admissible pour entrer dans l'installation d'isolement d'un centre seulement s'il est accompagné du certificat sanitaire décrit à l'article 3, complété par un vétérinaire accrédité. Une vérification de l'identité de chaque animal est effectuée à l'aide du certificat présenté par le centre. Le certificat sanitaire doit démontrer que l'animal a réussi les épreuves de qualification à la ferme qui correspondent au statut du centre pour lequel il est destiné.

7. 1 échantillon sanguin est prélevé de chacun des animaux au début de la période d'isolement pour l'épreuve IBR-ELISA. Cet échantillon est envoyé immédiatement au laboratoire et aucun échantillon pairé n'est requis pour l'épreuve effectuée en fin d'isolement.

8. Les épreuves initiales pour le dépistage de l'infection à Campylobacter fetus subsp. venerealis et de la trichomonose (Tritrichomonas fœtus) sont menées après un séjour minimal de 7 jours en isolement. L'épreuve sur les eaux de rinçage préputial ne peut être faite que 7 jours après un service naturel ou la récolte de sperme à l'aide d'un vagin artificiel. Consultez le module 3.4 pour des informations sur le prélèvement et la manipulation des échantillons.

  1. L'épreuve pour le dépistage de Campylobacter fetus subsp. venerealis nécessite l'utilisation d'un milieu spécial TEM (Transport Enriched Medium) et la coordination du calendrier d'analyse des échantillons avec le laboratoire. Un ou des échantillon(s) des eaux de rinçage du prépuce doivent être mis en culture selon les modalités suivantes :
    1. les animaux âgés de moins de 6 mois gardés depuis l'âge de 30 jours exclusivement dans un groupe de même sexe avant leur admission en isolement sont soumis à au moins une épreuve avec résultat négatif.
    2. tous les animaux âgés de plus de 6 mois ou ceux qui ont pu être en contact avec des femelles depuis l'âge de 30 jours avant leur admission en isolement doivent être soumis à 3 épreuves réalisées à une semaine d'intervalle avec résultat négatif.
  2. L'épreuve de dépistage de la trichomonose se fonde sur la culture des eaux de rinçage préputial suivie d'une observation microscopique directe. La culture pour le dépistage de Tritrichomonas fœtus nécessite le recours à un milieu spécial TFTM (Tritrichomonas Fœtus Transport Medium) et la coordination du calendrier d'analyse des échantillons avec le laboratoire. Un ou des échantillon(s) des eaux de rinçage du prépuce doivent être mis en culture selon les modalités suivantes :
    1. Les animaux âgés de moins de 6 mois gardés depuis l'âge de 30 jours exclusivement dans un groupe de même sexe avant leur admission en isolement sont soumis à au moins une épreuve avec résultat négatif.
    2. Tous les animaux âgés de plus de 6 mois ou ceux qui ont pu être en contact avec des femelles depuis l'âge de 30 jours avant leur admission en isolement doivent être soumis à 3 épreuves réalisées à une semaine d'intervalle avec résultat négatif.

9. Les animaux étant toujours présents dans l'installation d'isolement et après une période d'au moins 30 jours, les épreuves préalables à l'admission doivent être répétées et donner des résultats négatifs, à moins d'avis contraire, selon ce qui suit :

  1. Tuberculose — injection intradermique de tuberculine PPD bovine dans le pli caudal et lecture à 72 heures. Toute réaction doit être signalée au vétérinaire de l'ACIA. Un intervalle d'au moins 60 jours doit s'écouler entre l'épreuve de tuberculose effectuée à la ferme d'origine et cette épreuve. En cas d'épreuve à la tuberculine douteuse ou non concluante pendant la période d'isolement, une épreuve cervicale comparative doit être menée par l'ACIA. Un réacteur au test caudal confirmé négatif à Mycobacterium bovis à l'aide du test cervical comparé effectué par un vétérinaire de l'ACIA est considéré négatif aux fins d'admission au centre.
  2. Brucellose — (sérum) FPA ou une épreuve prescrite par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) lors d'échanges internationaux.
    • Leptospirose — (sérum) épreuve de microagglutination (MAT), sérotypes L. pomona, L. sejroe, L. hardjo, L. canicola, L. grippotyphosa et L. icterohemorrhagiae. Les taureaux ayant obtenu un titre de 1 : 100 ou 1 : 200 doivent être testés de nouveau après une période minimale de 14 jours et obtenir un titre stable ou à la baisse pour être considérés négatifs et admissibles à l'entrée au centre.
    • Les taureaux qui ont obtenu un titre de 1:400 ou plus doivent être retestés au moins deux fois à au moins 14 jours d'intervalle. Les taureaux qui ont obtenus des résultats négatifs à 1:400 lors de deux retests consécutifs sont considérés comme ayant un faible titre stable et sont admissibles dans le centre. Les taureaux peuvent être testés plusieurs fois afin d'obtenir deux tests consécutifs de faible titre à 14 jours d'intervalle. Les dates d'échantillonnage et les titres doivent être consignés sur le certificat sanitaire qui accompagne l'animal dans l'installation du centre.
  3. Fièvre catarrhale du mouton — (sérum) c-ELISA.
  4. Paratuberculose — (sérum) ELISA
  5. Leucose bovine enzootique (LBE) — (sérum) ELISA
    • Maladie hémorragique épizootique du cerf de Virginie — Type 2 (sérum) AGID
    • Une épreuve supplémentaire s'applique pour les taureaux sélectionnés pour entrer dans un centre de production de sperme animal agréé pour exportation dans la Communauté Européenne :
    • En plus de l'épreuve d'immunodiffusion sur gélose (AGID), une épreuve supplémentaire de séroneutralisation (SN) pour le dépistage de la maladie hémorragique épizootique (EHD) doit également être effectuée pendant la période d'isolement, dans le cas des centres qui sont agréés en vue de l'exportation vers la Communauté Européenne.
    • Diarrhée virale des bovins (BVD) — (sérum) épreuve à l'Immunoperoxydase et séroneutralisation (SN)
    • Une épreuve d'identification du l'agent : une épreuve d'isolement du virus (immunoperoxidase (IP)) ou une autre épreuve recommandée ou acceptée par l'OIE, montrant un résultat négatif.
      1. Les animaux se trouvant dans l'installation d'isolement préalable à l'admission pourront entrer dans le centre de collecte de semence seulement lorsque tous les animaux en isolement préalable à l'admission auront obtenu des résultats négatifs à cette analyse.
      2. Les animaux âgés de moins de 6 mois doivent subir à nouveau l'épreuve après avoir atteint cet âge.
    • Une épreuve sérologique afin de montrer la présence ou l'absence d'anticorps : séroneutralisation (SN) ou une autre épreuve recommandée ou acceptée par l'OIE; le résultat peut être soit positif ou négatif.
      1. Lorsqu'aucune séroconversion ne se produit chez les animaux qui ont obtenu un résultat négatif avant d'être accepté dans l'installation d'isolement préalable à l'admission, tous les animaux (séronégatifs et séropositifs) sont autorisés d'entrer dans le centre de collecte de semence.
      2. Lorsqu'une séroconversion se produit chez un animal qui a obtenu un résultat négatif avant d'être accepté dans l'installation d'isolement préalable à l'admission, tous les animaux qui sont demeurés séronégatifs sont gardés dans l'installation d'isolement préalable à l'admission jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de séroconversion dans ce groupe, lorsqu'une nouvelle analyse est effectuée après une période minimale de 21 jours. Les animaux séropositifs peuvent être autorisés d'entrer dans le centre de collecte de semence.

Pour tous les échantillons prélevés sur des bovins en isolement et soumis dans un laboratoire de l'ACIA, un tableur Excel doit être complété et soumis électroniquement en plus de la copie papier du formulaire CFIA/ACIA 5473. Prière de consulter le module 3.2, « procédure particulière pour la soumission dans un laboratoire de l'ACIA d'échantillons provenant de bovins testés en isolement ».

Épreuve facultative

Remarque : une épreuve de rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) est obligatoire pour entrer dans un centre de production de sperme bovin agréé pour exportation dans la Communauté Européenne.

ix) Rhinotrachéite infectieuse bovine (RIB) — (sérum) épreuve immunoenzymatique ELISA
Cette épreuve est effectuée à la demande du centre de production de sperme animal; une épreuve négative est obligatoire pour les taureaux devant entrer dans une installation à statut IBR négatif.

10. Dans le cas d'une réaction suspecte ou positive signalée durant la batterie d'épreuves en isolement, le sujet en question sera retiré du groupe. Le reste des animaux ne pourra être admis au centre de production tant que le sujet suspect n'aura pas été soit confirmé négatif, soit retiré des lieux d'isolement et que l'état négatif du reste des animaux n'aura pas été confirmé à nouveau pour la maladie en question.

11. Le sperme bovin prélevé pendant la période d'isolement peut être étiqueté « Usage propriétaire seulement » et remis immédiatement au propriétaire du taureau, si le centre ou le récolteur détient un « Permis pour recueillir et traiter du sperme animal pour l'usage exclusif du propriétaire » Le sperme bovin prélevé pendant la période d'isolement est admissible pour distribution au Canada; ce sperme doit être entreposé de manière à ce qu'il ne puisse pas entrer dans le circuit d'exportation et ne doit pas être relâché tant que tous les résultats des épreuves de culture de Campylobacter et de trichomonose ne sont pas connus. L'aire de récolte de sperme dans l'installation d'isolement doit être préalablement approuvée à cet effet par le vétérinaire de district et une documentation doit être en dossier.

12. Les taureaux ne peuvent quitter l'installation d'isolement du centre qu'avec l'autorisation du vétérinaire de district, que ce soit pour l'ajout au troupeau résident à la suite des épreuves ci-dessus, ou pour quitter le centre. Le centre doit être en possession d'une documentation autorisant la sortie du taureau de l'installation d'isolement et confirmant le statut de l'installation qu'il peut accéder.

13. Un taureau résident d'un centre de production de sperme animal pour distribution au Canada ne se qualifie pas pour entrer dans l'installation d'isolement d'un centre de production de sperme animal dédié à l'exportation. Le taureau doit subir les épreuves reliées au statut d'exportation menées à la ferme d'origine pour être admis à l'installation d'isolement.

Sperme pour utilisation au Canada seulement

Exigences à la ferme applicables aux bovins destinés à être admis dans un centre de collecte pour la production de sperme éligible à être distribué au Canada

Troupeau d'origine

14. Le troupeau d'origine ne doit pas être l'objet d'une quarantaine, et les animaux doivent être soumis et avoir réagi négativement, à moins d'avis contraire, aux épreuves suivantes dans les 60 jours avant l'admission dans l'installation d'isolement du centre :

Épreuves requises

  1. Tuberculose - injection intradermique de tuberculine PPD bovine dans le pli caudal et lecture à 72 heures. Toute réaction doit être signalée au vétérinaire de l'ACIA.
  2. LBE - (sérum) épreuve ELISA
  3. Paratuberculose - (sérum) épreuve ELISA
  4. BVD - (sérum) épreuve à l'immunoperoxydase. Les animaux âgés de moins de six mois doivent subir de nouveau l'épreuve après avoir atteint cet âge.
  5. Fièvre catarrhale du mouton - épreuve c-ELISA

Un animal dont le résultat est positif à l'épreuve c-ELISA peut être admis dans l'installation d'isolement si l'une des deux conditions suivantes est remplie :

15. Un certificat CFIA/ACIA 1634 doit accompagner l'animal à l'installation d'isolement. (Voir les détails sur la distribution au module 10.1, paragraphe 11.)

Exigences en isolement applicables aux bovins devant être admis dans un centre de collecte pour la production de sperme éligible pour distribution au Canada

16. Toutes les procédures et épreuves associées à l'évaluation de l'état sanitaire des taureaux donneurs et des boute-en-train pendant la période d'isolement doivent être exécutées par un vétérinaire accrédité qui est autorisé à effectuer cette fonction. Avant d'entreprendre des procédures sanitaires de qualification en isolement, le vétérinaire accrédité doit avoir révisé cette section avec le vétérinaire de district et avoir reçu une formation sur place sur le prélèvement et la manipulation d'échantillon pour la trichomonose et la campylobactériose.

17. Tous les animaux présentés en vue de leur ajout au troupeau résident d'un centre de production de sperme animal doivent être soumis à une période minimale d'isolement de 30 jours dans une installation désignée par le centre, sauf pour les animaux admis ayant un résultat c-ELISA positif à la fièvre catarrhale du mouton, sans résultat de test PCR négatif, auquel cas une période minimale de 60 jours d'isolement s'applique.

18. Un animal est jugé admissible pour entrer dans l'installation d'isolement d'un centre seulement s'il est accompagné du certificat sanitaire décrit à l'article 15 rempli par un vétérinaire accrédité. Une vérification de l'identité de chaque animal est effectuée à l'aide du certificat présenté par le centre. Le certificat sanitaire doit démontrer que l'animal a réussi les épreuves de qualification à la ferme qui correspondent au statut du centre pour lequel il est destiné.

19. Tous les animaux présentés en vue de leur ajout au troupeau résident d'un centre de production de sperme animal doivent recevoir une injection de dihydrostreptomycine, à raison de 25 mg/kg de poids corporel, ou d'un antibiotique de remplacement efficace contre la leptospirose à la dose recommandée par le fabricant, comme mesure préventive.

20. Les épreuves initiales pour le dépistage de l'infection à Campylobacter fetus subsp. venerealis et de la trichomonose (Tritrichomonas fœtus) peuvent être menées dès l'arrivée en isolement. L'épreuve sur les eaux de rinçage préputial ne peut être faite que 7 jours après un service naturel ou la récolte de sperme à l'aide d'un vagin artificiel. Consultez le module 3.4 pour des informations sur le prélèvement et la manipulation des échantillons.

  1. L'épreuve pour le dépistage de Campylobacter fetus subsp. venerealis nécessite l'utilisation d'un milieu spécial TEM (Transport Enriched Medium) et la coordination du calendrier d'analyse des échantillons avec le laboratoire. Un ou des échantillon(s) des eaux de rinçage du prépuce doivent être mis en culture selon les modalités suivantes :
    1. Les animaux âgés de moins de six mois gardés depuis l'âge de 30 jours exclusivement dans un groupe de même sexe avant leur admission en isolement sont soumis à au moins une épreuve avec résultat négatif.
    2. Tous les animaux âgés de plus de six mois ou ceux qui ont pu être en contact avec des femelles depuis l'âge de 30 jours avant leur admission en isolement doivent être soumis à trois épreuves réalisées à une semaine d'intervalle avec résultat négatif.
  2. L'épreuve de dépistage de la trichomonose se fonde sur la culture des eaux de rinçage préputial suivie d'une observation microscopique directe. La culture pour le dépistage de Tritrichomonas fœtus nécessite le recours à un milieu spécial TFTM (Tritrichomonas fœtus Transport Medium) ou à un autre milieu considéré valable et la coordination du calendrier d'analyse des échantillons avec le laboratoire. Un ou des échantillon(s) des eaux de rinçage du prépuce doivent être mis en culture selon les modalités suivantes :
    1. Les animaux âgés de moins de six mois ou qui ont été gardés depuis cet âge exclusivement dans un groupe de même sexe avant leur admission en isolement ne sont soumis qu'à une seule épreuve avec résultat négatif.
    2. Les animaux âgés de plus de six mois qui ont pu être en contact avec des femelles avant leur admission en isolement doivent être soumis à trois épreuves réalisées à une semaine d'intervalle avec résultat négatif.

21. Le sperme bovin récolté d'un taureau négatif à la fièvre catarrhale du mouton (défini comme un animal ayant obtenu une épreuve c-ELISA négative ou une épreuve c-ELISA positive suivie d'une épreuve PCR négative) pendant la période d'isolement peut être étiqueté « Usage propriétaire seulement » et remis immédiatement au propriétaire du taureau si le centre détient le permis requis ou encore être gardé au centre et relâché pour distribution au Canada seulement lorsque tous les résultats des épreuves de culture de Campylobacter et de trichomonose sont négatifs et la période d'isolement de 30 jours est passée. La récolte de sperme bovin d'un taureau positif à la fièvre catarrhale du mouton (défini comme un animal ayant obtenu une épreuve c-ELISA positive sans épreuve subséquente PCR négative ou suivie d'une épreuve PCR positive) n'est pas autorisée avant que la période minimale d'isolement obligatoire de 60 jours ne soit écoulée. Toute récolte de sperme effectuée pendant la période d'isolement doit être préalablement autorisée par le vétérinaire de district.

22. Les taureaux ne peuvent quitter l'installation d'isolement du centre qu'avec l'autorisation du vétérinaire de district, que ce soit pour l'ajout au troupeau résident à la suite des épreuves ci-dessus et la période d'isolement appropriée, ou pour quitter le centre.

23. Un taureau résident d'un centre de production de sperme animal pour distribution au Canada ne se qualifie pas pour entrer dans l'installation d'isolement d'un centre de production de sperme animal dédié à l'exportation. Le donneur doit subir les épreuves de qualification à la ferme de statut export pour être admis à l'installation d'isolement d'un centre de production éligible à l'exportation.

Sperme pour l'usage exclusif du propriétaire

Exigences applicables aux bovins dont le sperme est collecté pour l'usage exclusif du propriétaire

24. Le sperme pour usage exclusif du propriétaire est destiné à être uniquement utilisé par le propriétaire de l'animal donneur au sein de son propre troupeau. Le sperme bovin pour l'usage exclusif du propriétaire ne doit être prélevé et traité que par une personne ou un organisme ayant obtenu un Permis pour recueillir et traiter du sperme animal pour l'usage exclusif du propriétaire. Ce permis est délivré par le coordonnateur national du Programme d'insémination artificielle. Il n'est pas obligatoire d'être un vétérinaire accrédité pour obtenir ce permis. Des informations supplémentaires peuvent être obtenues auprès du bureau de district.

Date de modification :