Sélection de la langue

Recherche

Le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements pour les meuneries d'aliments du bétail: le principe scientifique

Les risques pour la salubrité des aliments et pour nos ressources animales et végétales ont beaucoup changé au cours des dernières années et continuent d'évoluer rapidement. Parallèlement, l'industrie canadienne doit se montrer plus efficace et novatrice pour livrer concurrence dans une économie mondiale. Dans ce contexte, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a entrepris un changement dans la façon dont elle gère les risques, appuie la capacité de l'industrie à être compétitive à l'échelle mondiale et adopte les technologies afin d'offrir des services plus efficaces et mieux adaptés aux besoins.

L'ACIA s'est engagée à mieux utiliser les données, les rapports et la surveillance pour identifier les tendances. L'agence peut ainsi se concentrer sur les risques et appuyer la conception des programmes, la planification et les activités de conformité et d'application de la loi. Dans le cadre de la priorité stratégique portant sur l'intégration du risque, l'ACIA a élaboré un modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements pour les meuneries d'aliments du bétail commerciales et à la ferme (ERE-Meunerie) afin d'allouer les ressources d'inspection en fonction des risques pour la salubrité des aliments du bétail. Cette évaluation du risque sera utilisée pour déterminer la surveillance nécessaire pour gérer les risques. Le modèle ERE-Meunerie a été développé par le personnel de l'ACIA de concert avec des experts du milieu universitaire, de l'industrie et d'autres organismes gouvernementaux. Le développement du modèle s'est également appuyé sur l'expérience acquise lors du développement du modèle ERE pour les établissements alimentaires et du modèle ERE pour les couvoirs.

Le modèle ERE-Meunerie comprend 3 groupes de facteurs de risque distincts: les facteurs de risque inhérents, les facteurs d'atténuation et les facteurs de conformité. Les données pour les 2 premières composantes seront recueillies au moyen de questionnaires. Les données sur les facteurs de conformité seront extraites des bases de données de l'ACIA.

Après un cycle de collecte et d'analyse de données par le modèle ERE-Meunerie, les résultats du risque contribueront à l'approche fondée sur les risques de l'agence en ce qui concerne la gestion des risques envers la salubrité des aliments du bétail. Les résultats seront utilisés pour la priorisation des activités d'inspection, les stratégies et les priorités de surveillance ainsi que le développement des plans de travail.

L'approche scientifique et les applications pratiques pour développer le modèle ERE-Meunerie depuis 2018 sont présentées ci-dessous. L'annexe 1 présente les membres du comité consultatif scientifique et ceux de l'équipe de travail technique ERE-Meunerie.

Approche scientifique et application pratique

Identification des facteurs associés au risque à la salubrité des aliments du bétail

L'objectif était de trouver les facteurs de risque pour la salubrité des aliments du bétail les plus significatifs qui pourraient être utilisés dans un modèle d'évaluation du risque pour les meuneries. Plusieurs dangers chimiques et biologiques ont été pris en considération. Une revue de littérature initiale et les conseils d'un groupe d'experts ont été utilisés pour élaborer une liste exhaustive de facteurs de risque qui pourraient contribuer au risque à la salubrité des aliments du bétail attribué aux meuneries canadiennes, commerciales et à la ferme, qui fabriquent différents types d'aliments (prémélanges, aliments mélangés, aliments médicamentés) destinés au bétail.

Sélection des facteurs de risque pour le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements pour les meuneries d'aliments du bétail

Pour un modèle d'évaluation du risque quantitatif, un nombre limité de facteurs de risque est nécessaire. D'autres critères ont été considérés pour sélectionner les facteurs de risque tels que :

La liste finale des facteurs de risque est présentée dans la figure 1 et le processus suivi pour leur identification et sélection est disponible dans Food Control (en anglais seulement). Brièvement, les facteurs de risque sont regroupés en facteurs de risque inhérents, facteurs d'atténuation et facteurs de conformité.
Les facteurs de risque inhérents représentent les risques liés à un type d'opération ou à un processus particulier. Ces facteurs tiennent compte :

Les facteurs d'atténuation représentent les mesures ou les stratégies utilisées par une meunerie en vue de réduire le risque inhérent. Elles sont utilisées pour réduire le risque de contamination du bétail et des aliments qui en proviennent comme la viande, le lait ou les œufs. Des exemples de ces stratégies comprennent :

Les facteurs de conformité font référence à l'historique d'une meunerie en ce qui a trait à la manière dont elle s'est conformée aux exigences réglementaires. Cet aspect est évalué à l'aide des données historiques et actuelles de la meunerie telles que l'information sur les résultats d'inspection, l'historique des mesures d'application de la loi, les plaintes et rappels portant sur la salubrité des aliments du bétail.

Figure 1 : Liste des facteurs de risque inclus dans le modèle ERE-Meunerie

Liste des facteurs de risque inclus dans le modèle ERE-Meunerie. Description ci-dessous.
Description de l'image – Liste des facteurs de risque inclus dans le modèle ERE-Meunerie

Cette figure illustre la liste définitive des facteurs de risque inclus dans le modèle ERE-Meunerie. La première boîte représente les facteurs de risque inhérents qui sont ceux associés à un type d'établissement et aux pratiques de fabrication particulières. La seconde boîte représente les facteurs d'atténuation qui sont les mesures ou les stratégies qu'une meunerie met en œuvre pour contrôler les risques inhérents et réduire le risque de problèmes liés à la salubrité des aliments du bétail. La troisième boîte représente les facteurs de conformité qui font référence à l'historique d'une meunerie en ce qui a trait à la manière dont cette dernière s'est conformée aux exigences réglementaires. La liste sous l'évaluation par l'inspecteur est la liste des sous-éléments du plan de contrôle préventif (PCP) que le modèle ERE-Meunerie devrait considérer sous le Modèle d'inspection intégré de l'Agence (MIIA).

Pondération des critères des facteurs de risque pour le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements pour les meuneries d'aliments du bétail

L'objectif consistait à estimer l'importance relative de chaque critère sélectionné pour mesurer les facteurs de risque inclus dans le modèle ERE-Meunerie en se fondant sur leur impact sur la salubrité des aliments du bétail. Dans l'ensemble, 203 critères ont été présentés à 28 experts canadiens lors d'une consultation en personne, tenue en deux rondes, afin d'estimer le risque relatif pour la salubrité des aliments du bétail. Un bon consensus a été obtenu parmi les experts participants quant au risque relatif attribué aux différents critères. Le profil professionnel des répondants n'a pas eu d'influence sur les résultats. Les valeurs médianes de chaque critère sont utilisées dans le modèle ERE-Meunerie. L'article scientifique évalué par des pairs est disponible dans le Journal of Food Protection (en anglais seulement)

Conception de l'algorithme du modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements pour les meuneries d'aliments du bétail

L'impact sur la salubrité des aliments du bétail est d'abord attribué à chacune des meuneries en fonction du volume d'aliments du bétail distribués au Canada. L'algorithme tient ensuite compte de la présence ou de l'absence de critères spécifiques portant sur la salubrité des aliments du bétail pour ajuster le niveau de risque de la meunerie (Figure 2).

Figure 2 : Illustration du modèle ERE-Meunerie sous forme de flèche

Illustration du modèle ERE-Meunerie sous forme de flèche. Description ci-dessous.
Description de l'image – Illustration du modèle ERE-Meunerie sous forme de flèche

Cette figure représente le modèle sous forme de flèche. Premièrement, la contribution d'une meunerie au volume total d'aliments du bétail distribué au Canada est pris en compte. Ensuite, le risque relatif est calculé en considérant les critères applicables à cette meunerie pour chacun des groupes : facteurs de risque inhérents, facteurs d'atténuation, et facteurs de conformité représentés par les première, deuxième et troisième boîtes, respectivement. Ceci détermine ensuite le niveau de risque de la meunerie représenté par la dernière boîte.

Mise à l'essai du modèle (projet pilote)

Les objectifs du projet pilote étaient d'obtenir des résultats du risque et de valider l'outil de collecte de données. En 2019, 38 meuneries commerciales ont été sélectionnées au hasard pour le projet pilote et 31 ont participé. Une version améliorée de l'outil de collecte de données a été élaborée suite à l'analyse des données du projet pilote et aux commentaires reçus des meuneries et des inspecteurs.

De septembre à novembre 2020, les mêmes informations ont été recueilli auprès de 31 meuneries à la ferme tenues par des producteurs de bétail sélectionnées au hasard. Les analyses sont en cours afin de tester l'applicabilité du modèle et s'assurer que l'outil de collecte de données et les documents de référence sont adéquats autant pour les meuneries à la ferme que pour les meuneries commerciales.

Évaluation de la performance des résultats du modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements pour les meuneries d'aliments du bétail

Les objectifs pour cette étape sont d'estimer la corrélation entre les évaluations du risque fournies par le modèle ERE-Meunerie et celles d'inspecteurs séniors de l'ACIA, puis d'adapter le modèle en s'appuyant sur les principales divergences identifiées. Vingt-six inspecteurs séniors de l'ACIA ont participé à l'évaluation de la performance pour les meuneries commerciales à l'automne 2020.

Pour chaque meunerie ayant participé au projet pilote, les renseignements liés aux facteurs de risque utilisés comme intrants dans le modèle ERE-Meunerie ont été résumés dans un document de 2 pages. Chaque expert devait classer 10 meuneries selon le risque qu'elles représentent pour la salubrité des aliments du bétail, incluant :

Les contrôles ont été créés par l'équipe de travail technique ERE-Meunerie. Les analyses sont en cours.

Collecte de données nationale pour les meuneries commerciales et à la ferme

À cette étape, le questionnaire testé sera utilisé pour recueillir les renseignements sur les facteurs de risque inhérents et d'atténuation. Ces renseignements seront ajoutés aux données sur les facteurs de conformité disponibles dans les systèmes de l'ACIA pour évaluer le risque des meuneries canadiennes d'aliments du bétail. La collecte de données nationale dans les meuneries commerciales a débuté en novembre 2020 et se poursuivra jusqu'en janvier 2021. De façon à recueillir les informations requises, les représentants des meuneries sont invités à compléter un questionnaire en ligne. La collecte de données nationale dans les meuneries à la ferme suivra à une date ultérieure. Après un cycle de collecte et d'analyse de données par le modèle ERE-Meunerie, les résultats du risque seront utilisés dans la planification des inspections et contribueront à l'approche fondée sur les risques de l'agence en ce qui concerne la gestion des risques à la salubrité des aliments du bétail.

Le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements alimentaires (ERE-Aliments) a été élaboré en suivant la même approche scientifique et cette approche a également été utilisée pour développer le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements couvoirs (ERE-Couvoir). L'équipe de travail technique ERE travaille également à adapter le modèle ERE aux importateurs d'aliments (modèle d'évaluation du risque pour les importateurs).

Annexe 1 – Les membres du comité consultatif scientifique et l'équipe de travail technique du modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements pour les meuneries d'aliments du bétail, décembre 2021

Membres du comité consultatif scientifique ERE-Meunerie
Nom Organisme
Sylvain Quessy, chef scientifique Université de Montréal
John Smillie Université de la Saskatchewan
Rick Holley Université du Manitoba
André Dumas Centre de technologies en aquaculture du Canada
Stephanie Collins Université Dalhousie
Egan Brockhoff Conseil canadien du porc
My-Lien Bosch Association de nutrition animale du Canada
Catherine Italiano Agence canadienne d'inspection des aliments
Philip Snelgrove Agence canadienne d'inspection des aliments
Anna MacKay Agence canadienne d'inspection des aliments
Équipe de travail technique ERE-Meunerie
Nom Organisme
Manon Racicot Agence canadienne d'inspection des aliments
Romina Zanabria Agence canadienne d'inspection des aliments
Geneviève Comeau Agence canadienne d'inspection des aliments
Virginie Lachapelle Agence canadienne d'inspection des aliments
Sharon Calvin Agence canadienne d'inspection des aliments
Alexandre Leroux Agence canadienne d'inspection des aliments
Ornella Wafo Noubissie Agence canadienne d'inspection des aliments
Jennifer Kormos Agence canadienne d'inspection des aliments
Eric T Ward-Belhumeur Agence canadienne d'inspection des aliments
Anciens membres
France Provost Agence canadienne d'inspection des aliments
Mohamed Rhouma Agence canadienne d'inspection des aliments
Shawn MacEachern Agence canadienne d'inspection des aliments

Ressources

Date de modification :