Sélection de la langue

Recherche

Pesticides et métaux dans certains aliments - 1 avril 2018 au 31 mars 2019

Chimie alimentaire - Études ciblées – Rapport final

PDF (913 ko)

Résumé

Les études ciblées fournissent des renseignements sur les dangers alimentaires potentiels et contribuent à améliorer les programmes de surveillance régulière de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). Elles permettent de recueillir des données sur la salubrité de l'approvisionnement alimentaire, de cerner les nouveaux risques éventuels ainsi que de fournir de nouveaux renseignements et de nouvelles données sur les catégories alimentaires, là où ils pourraient être limités ou inexistants. L'ACIA se sert souvent des études ciblées pour orienter ses activités de surveillance vers les domaines où le risque est le plus élevé. Ces études peuvent aussi aider à identifier de nouvelles tendances et fournissent des renseignements sur la façon dont l'industrie se conforme à la réglementation canadienne.

Les produits à base de grains, de noix/graines et de végétaux sont des aliments canadiens de baseNote de bas de page 1,Note de bas de page 2. Ce sont des produits de denrées agricoles et peuvent contenir des résidus de pesticides introduits par l'environnement ou lorsque les cultures ont été traitées avec des pesticides dans les champs, pendant le transport et/ou pendant l'entreposage, afin de prévenir les dommages causés par les insectes, les moisissures ou d'autres organismes nuisibles. Ces produits peuvent également contenir des concentrations de métaux provenant de sources environnementales. Bien qu'il soit interdit d'ajouter des métaux comme l'arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure dans les aliments, et qu'il incombe aux fabricants de prendre des mesures pour réduire l'introduction accidentelle de ces éléments dans les aliments (par exemple, soudure au plomb dans les équipements en acier), le fait de les retrouver à de très faibles concentrations dans les aliments n'est pas inattendu, principalement en raison de leur présence naturelle dans l'environnement.

Les principaux objectifs de la présente étude ciblée étaient de produire de données de surveillance de base additionelles sur les concentrations de résidus de pesticides et de métaux dans certains aliments à base de grains, de noix/graines et de végétaux disponibles sur le marché canadien, et de comparer le taux de détection des pesticides dans les aliments de la présente étude à ceux d'études ciblées précédentes.

Un total de 3348 échantillons de produits à base de grains, de noix/graines et de végétaux a été prélevé et analysé aux fins de détection de pesticides et de métaux. Les résidus de 5 différents pesticides ont été détectés dans 1327 échantillons (40 %). Le taux de conformité global pour les pesticides dans les produits analysés était de 99,3 %. La plupart des résultats non conformes (20 sur 22) étaient liés à des résidus de pesticides excédant la LMR générale de 0,1 ppm (mg/kg); 2 résultats non conforme était lié à la présence de résidus de pesticide contrevenant à une LMR précise établie pour la graine de lin. Santé Canada (SC) a déterminé que les concentrations de pesticides observées dans la présente étude ne devraient pas causer de préoccupation pour la santé humaine, et donc aucun rappel n'a fait suite à l'étude. L'ACIA a pris les mesures de suivi appropriées pour améliorer la conformité; elle a notamment procédé à des analyses additionnelles de produits similaires au cours des années suivantes.

Parmi les 3348 échantillons prélevés, 3153 ont été analysés aux fins de détection d'une série de 20 métaux. Seules les données sur les métaux les plus préoccupants pour la santé humaine à de faibles niveaux d'exposition figurent dans le présent rapport; il s'agit de l'arsenic, du cadmium, du plomb et du mercure. Le plomb et le cadmium avaient, respectivement, le taux de détection global le plus faible et le plus élevé. Les produits de pomme de terre et les repas prêts-à-manger (PAM) étaient associés au taux de détection le plus faible et aux concentrations de métal observées les plus faibles, tandis que les poudres végétales contenaient souvent les plus grandes quantités détectées de ces métaux. Il n'existe pas de règlement au Canada pour les concentrations de métal dans les produits analysés. Toutes les données produites ont été transmises à SC aux fins d'évaluation du risque pour la santé humaine et il a été déterminé qu'ils n'étaient pas préoccupants.

En quoi consistent les études ciblées

L'ACIA utilise des études ciblées pour concentrer ses activités de surveillance dans les domaines où le risque est le plus élevé. Grâce aux données obtenues de ces études, l'Agence peut établir des priorités parmi ses activités afin de cibler les produits alimentaires les plus préoccupants. À l'origine, les études ciblées étaient menées dans le cadre du Plan d'action pour assurer la sécurité des produits alimentaires (PAASPA), mais depuis 2013 elles sont intégrées aux activités de surveillance régulières de l'ACIA. Les études ciblées constituent un outil précieux pour obtenir de l'information sur certains dangers posés par les aliments, cerner ou caractériser les dangers nouveaux ou émergents, recueillir l'information nécessaire à l'analyse des tendances, susciter ou peaufiner les évaluations des risques pour la santé, mettre en évidence d'éventuels problèmes de contamination ainsi qu'évaluer et promouvoir la conformité avec les règlements canadiens.

La salubrité des aliments est une responsabilité commune. On collabore avec les paliers d'administration fédérale, provinciale, territoriale et municipale et exerce une surveillance de la conformité aux règlements visant l'industrie alimentaire pour favoriser une manipulation sûre des aliments à l'échelle de la chaîne de production alimentaire. L'industrie alimentaire et le secteur de la vente au détail au Canada sont responsables des aliments qu'ils produisent et vendent, tandis que les consommateurs sont individuellement responsables de la manipulation sécuritaire des aliments qu'ils ont en leur possession.

Pourquoi avons-nous mené cette étude

Les contaminants chimiques dans les aliments peuvent provenir de différentes sources. Les pesticides peuvent se trouver dans l'environnement à titre de contaminants, ou ils peuvent être délibérément utilisés par les producteurs pour protéger les aliments et les cultures des ravageurs. Différentes pressions associées aux ravageurs et aux conditions climatiques dans les pays exportateurs d'aliments peuvent potentiellement entraîner l'utilisation de pesticides dont l'utilisation n'est pas approuvée au Canada, ou une teneur en résidus de pesticides ne respectant pas les limites maximales de résidus (LMR) imposées pour être vendus légalement au CanadaNote de bas de page 3. Une utilisation inappropriée des pesticides peut représenter un risque pour la santé des consommateurs; le risque varie selon le pesticide, sa concentration, ses effets sur le corps humain et la durée de l'exposition du consommateur.

Les métaux sont des éléments d'origine naturelle qui peuvent être présents en très petites quantités dans le roc, l'eau, le sol ou l'air. La présence de ces substances dans les produits alimentaires n'est donc pas inattendue, car des traces de celles-ci en reflètent habituellement l'accumulation normale dans l'environnement. Elles peuvent être présentes dans les ingrédients utilisés pour la fabrication des aliments finis et/ou être accidentellement introduites tout au long de la chaîne de production alimentaire.

Un certain nombre de métaux peuvent être préoccupants pour la santé humaine, selon le niveau d'exposition. Il a notamment été démontré que l'arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure avaient des effets sur la santé humaine, même à de faibles niveaux d'exposition. Seuls les résultats d'analyse aux fins de dépistage de ces métaux les plus préoccupants sont présentés dans le rapport.

Les aliments à base de grains, de noix/graines et de végétaux sont des produits d'origine agricole pouvant contenir des résidus des pesticides présents dans l'environnement ou dans les cultures si celles-ci ont été traitées avec des pesticides au champ, durant le transport et/ou durant l'entreposage afin de prévenir les dommages causés par les insectes, les moisissures ou d'autres ravageurs. L'objectif de la présente étude ciblée était d'obtenir des données de base additionnelles sur les concentrations de pesticides, d'arsenic, de cadmium, de plomb et de mercure dans ces types de produits disponibles sur le marché canadien et de comparer le taux de détection des pesticides dans les aliments de la présente étude à ceux d'études ciblées précédentes.

Quels produits ont été échantillonnés

Une variété de produits canadiens et importés à base de grains, de noix/graines et de végétaux disponibles sur le marché canadien a été échantillonnée entre le 1er avril 2018 et le 21 mars 2019. Les échantillons ont été prélevés dans des épiceries locales et régionales situées dans 6 grandes villes du Canada. Ces villes englobaient 4 régions géographiques : Atlantique (Halifax), Québec (Montréal), Ontario (Toronto, Ottawa) et Ouest (Vancouver, Calgary). Le nombre d'échantillons prélevés dans ces villes était proportionnel à la population relative des régions respectives. La durée de conservation, les conditions d'entreposage et le coût des aliments sur le marché libre n'ont pas été examinés dans le cadre de l'étude.

Tableau 1. Répartition des échantillons par type de produit et par origine
Type de produit Nombre d'échantillons de produits canadiens Nombre d'échantillons de produits importés Nombre d'échantillons de produits d'origine non préciséea Note de tableau a Nombre total d'échantillons
Poudres végétales 29 135 32 196
Produits de grains 250 494 241 985
Produits de noix/graines 215 178 102 495
Produits de pomme de terre 189 387 303 879
Repas PAM 282 385 126 793
Total 965 1579 804 3348

Comment les échantillons ont-ils été analysés et évalués

Les échantillons ont été analysés par un laboratoire d'analyse des aliments certifié ISO/CEI 17 025 sous contrat avec le gouvernement du Canada. Se reporter à l'annexe A pour une liste des pesticides inclus dans la méthode d'analyse multirésidus de pesticides. Le glyphosate et son métabolite l'AMPA ont fait l'objet d'un dépistage au moyen d'une méthode différente. Les échantillons ont également été soumis à une méthode d'analyse permettant de dépister 20 métaux. Seules les données sur les métaux les plus préoccupants pour la santé humaine à de faibles niveaux d'exposition figurent dans le présent rapport; il s'agit de l'arsenic, du cadmium, du plomb et du mercure. Les résultats sont fondés sur les produits alimentaires tels qu'ils sont vendus, et non nécessairement comme ils seraient consommés.

Les LMR pour les pesticides sont établies par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de SC et elles figurent dans sa base de données sur les LMRNote de bas de page 3. Les LMR de pesticide s'appliquent au produit agricole brut spécifié, ainsi qu'à tout produit alimentaire transformé contenant ce produit agricole, à moins d'indications contraires. Conformément à l'article B.15.002 (1) du Règlement sur les aliments et drogues (RAD), en l'absence d'une LMR spécifique, les résidus d'un pesticide ou d'un autre produit chimique agricole ne doivent pas dépasser la LMR générale de 0,1 ppm.

Les contaminants et les autres substances adultérantes dans les aliments sont soumis aux concentrations maximales réglementaires établies par SC. En l'absence d'une concentration maximale particulière, les concentrations d'arsenic, de cadmium, de mercure et de plomb sont établies au cas par cas d'après les données scientifiques les plus récentes.

Résultats de l'étude

Pesticides

Un total de 3348 échantillons d'aliments canadiens et importés à base de grains, de noix/graines et de végétaux ont été analysés aux fins de détection d'environ 480 pesticides dans la présente étude ciblée. Aucun résidu de pesticide n'a été détecté dans 2021 (60 %) échantillons. Dans les 1327 autres échantillons, les résidus de jusqu'à 5 différents pesticides dans un même échantillon ont été détectés. Un sommaire des résultats d'analyse aux fins de dépistage des pesticides par type de produit se trouve dans le tableau 2.

Le pourcentage d'échantillons dans lesquels des résidus de pesticides ont été détectés allait de 26 % dans les produits de pomme de terre à 55 % dans les produits de grains. Le glyphosate était le pesticide le plus fréquemment détecté dans la plupart des types de produits. Dans les produits de pomme de terre, c'est le diquat qui présentait le plus haut taux de détection. Le taux de conformité global pour les pesticides dans les produits analysés était de 99,3 %. La conformité a été évaluée par rapport aux LMR en vigueur lorsque l'étude a été faite. Il y a eu 22 résultats non conformes associés à 2 produits de grains, 12 poudres végétales et 8 produits de graines. Tous les échantillons non conformes contenaient un unique résidu de pesticide en quantité non réglementaire et, dans la plupart des cas, il s'agissait d'une quantité excédant la LMR générale de 0,1 ppm; 2 résultats non conforme concernait la présence de résidus de pesticide contrevenant à une LMR précise établie pour la graine de lin. La quantité moyenne de résidus détectée dans les échantillons non conformes excédant la LMR générale était de 0,22 ppm.

SC a déterminé que les concentrations de pesticides observées dans la présente étude ne devraient pas causer de préoccupation pour la santé humaine, et donc aucun rappel n'a fait suite à l'étude. L'ACIA a pris les mesures de suivi appropriées pour améliorer la conformité des produits.

Tableau 2. Résultats des analyses aux fins de détection de pesticides dans certains aliments
Type de produit Nombre d'échantillons Nombre et pourcentage d'échantillons dans lesquels des résidus d'un ou de plusieurs pesticides ont été détectés Nombre et pourcentage d'échantillons non conformes
Poudres végétales 196 68 (34 %) 2 (0,2%)
Produits de grains 985 546 (55 %) 6 (0,6 %)
Produits de noix/graines 495 193 (39 %) 8 (1,6 %)
Produits de pomme de terre 879 225 (26 %) 0 (0)
Repas PAM 793 295 (37 %) 0 (0)
Total 3348 1327 (40 %) 22 (0,7%)

Métaux
Parmi les 3348 échantillons prélevés, 3153 ont été soumis à des analyses visant à déterminer les niveaux d'éléments traces présents. Seuls les résultats d'analyse des métaux les plus préoccupants pour la santé humaine (arsenic, cadmium, plomb et mercure) sont présentés dans le rapport. La plupart (77 %) des échantillons de l'étude contenaient un ou plusieurs de ces quatre métaux, tandis que seulement 11 % des échantillons contenaient des traces de plus de 2 de ces métaux.

Tableau 3. Concentration des métaux détectés dans certains aliments
Type de produit Nombre d'échantillons Échantillons positifs à l'égard de l'arsenic (%) Concentration moyenne et plage d'arsenic (ppm) Échantillons positifs à l'égard du cadmium (%) Concentration moyenne et plage de cadmium (ppm) Échantillons positifs à l'égard du plomb (%) Concentration moyenne et plage de plomb (ppm) Échantillons positifs à l'égard du mercure (%) Concentration moyenne et plage de mercure (ppm)
Poudres végétales 187 68 0,180 (<LOD-5,03) 85 0,204 (<LOD-1,19) 73 0,330 (<LOD-3,42) 53 0,0020 (<LOD-0,031)
Produits de pomme de terre 817 2 0,046 (<LOD-0,090) 87 0,076 (<LOD-0,353) 0 0,023 (<LOD-0,035) 7 0,0008 (<LOD-0,006)
Repas PAM 740 6 0,094 (<LOD-0,507) 33 0,015 (<LOD-0,075) 2 0,034 (<LOD-0,134) 8 0,0012 (<LOD-0,016)
Produits de grains 939 29 0,172 (<LOD-1,09) 73 0,034 (<LOD-0,174) 9 0,046 (<LOD-0,308) 28 0,0016 (<LOD-0,010)
Produits de noix/graines 470 19 0,069 (<LOD-0,387) 72 0,089 (<LOD-1,06) 9 0,030 (<LOD-0,15) 17 0,0009 (<LOD-0,005)
Total 3153 17 0,148 (<LOD-5,03) 68 0,070 (<LOD-1,19) 9 0,180 (<LOD-3,42) 18 0,0015 (<LOD-0,031)

<LD = inférieur à la limite de détection (0,000 5-0,02 ppm, selon le laboratoire et l'analyte)
Remarque : Les valeurs moyennes n'ont été calculées qu'à partir des résultats obtenus pour les échantillons contenant des concentrations de métal quantifiables

Le tableau 3 illustre la concentration de ces métaux trouvée dans les produits analysés. Le plomb et le cadmium avaient, respectivement, le taux de détection global le plus faible et le plus élevé. Les produits de pomme de terre et les aliments PAM étaient associés au taux de détection le plus faible et aux concentrations de métal observées les plus faibles, tandis que les poudres végétales contenaient souvent les plus grandes concentrations détectées de ces métaux. Comme on pouvait s'y attendre, les concentrations d'arsenic les plus élevées ont été trouvées dans les produits de rizNote de bas de page 4. Les concentrations élevées de cadmium étaient souvent associées à des produits contenant des ingrédients connus pour accumuler des concentrations relativement élevées de cadmium du solNote de bas de page 5, plus précisément la pomme de terre, la graine de lin et la graine de tournesol. Il n'existe pas de règlement au Canada pour les concentrations de ces métaux dans les produits analysés. SC a déterminé qu'aucun de ces produits ne représentait un risque pour la santé des consommateurs.

Que signifient les résultats de l'étude

Par rapport aux années d'étude précédentes, les taux de détection de pesticides dans tous les types de produits échantillonnés étaient semblables (tableau 4)Note de bas de page 6,Note de bas de page 7,Note de bas de page 8,Note de bas de page 9,Note de bas de page 10,Note de bas de page 11. Une légère augmentation des taux de détection et de non-conformité des produits depuis l'étude de 2015 à de 2016 peut être attribuée à une augmentation de sensibilité de la méthode et à un plus grand nombre d'analytes. Certaines des différences observées peuvent également être attribuables à le nombre d'échantillons et au type de produit analysé.

Le tableau 4 inclut les résultats d'analyse des pesticides présents dans les pommes de terre crues obtenus dans l'étude de 2010 à  les données disponibles sur les concentrations de pesticides dans les produits de pomme de terre étaient limitées. Dans la présente étude, le taux de détection dans les pommes de terre crues était beaucoup plus élevé que celui obtenu pour les produits de pomme de terre. Ce résultat était attendu; il a été documenté que les concentrations de résidus de chlorprophame sont significativement plus faibles dans les produits de pomme de terre que dans le produit cruNote de bas de page 12. Ce pesticide a été trouvé dans 38 % des pommes de terre crues analysées dans le cadre de l'étude de 2010 à 2011, mais il n'a pas été détecté dans les produits de pomme de terre transformés analysés pour la présente étude. D'autres résidus de pesticides ont également été moins fréquemment détectés dans les produits transformés.

Tableau 4. Résultats d'analyse aux fins de détection des pesticides dans les produits à base de grains, de noix/graines et de végétaux de diverses années d'étude
Type de produit Année d'étude de l'ACIA Nombre d'échantillons Nombre et pourcentage d'échantillons dans lesquels des résidus d'un ou de plusieurs pesticides ont été détectés Table Note b Nombre et pourcentage d'échantillons non conformes
Produits de grains (orge)
Produits de grains (orge)
Produits de grains (orge)
2018 à 2019
2015 à 2016
2013 à 2014
195
68
15
105 (54 %)
54 (79 %) Note de tableau c
1 (0,7 %)
0
0
0
Produits de grains (son)
Produits de grains (son)
2018 à 2019
2017 à 2018
62
170
36 (58 %)
111 (65 %)
0
5 (3 %)
Produits de grains (craquelins)
Produits de grains (craquelins)
2018 à 2019
2017 à 2018
199
75
168 (84 %)
63 (84 %)
0
0
Produits de grains (pâtes)
Produits de grains (pâtes)
2018 à 2019
2017 à 2018
300
245
205 (68 %)
196 (80 %)
0
0
Produits de grains (produits de riz)
Produits de grains (produits de riz)
Produits de grains (produits de riz)
Produits de grains (produits de riz)
Produits de grains (produits de riz)
Produits de grains (produits de riz)
Produits de grains (produits de riz)
2018 à 2019
2017 à 2018
2015 à 2016
2014 à 2015
2013 à 2014
2012 à 2013
2011 à 2012
229
449
108
23
50
93
84
32 (14 %)
77 (17 %)
19 (18 %) Note de tableau c
3 (13 %)
12 (24 %)
8 (9 %)
10 (12 %)
2 (0.9 %)
9 (2 %)
0
0
0
0
0
Produits de noix/graines
Produits de graines
Produits de graines
2018 à 2019
2014 à 2015
2013 à 2014
495
33
26
193 (39 %)
5 (15 %)
3 (12 %)
8 (1,6 %)
0
0
Produits de pomme de terre
Pommes de terre
2018 à 2019
2010 à 2011
879
259
225 (26 %)
237 (92 %)
0
2 (0,8 %)
Repas PAM
Repas PAM
Repas PAM
2018 à 2019
2016 à 2017
2014 à 2015
793
2000
46
295 (37 %)
1062 (53 %)
18 (39 %)
0
2 (0,1 %)
0

Dans la présente étude, les concentrations moyennes déclarées de métaux dans les repas PAM et les produits de grains sont plus élevées et les taux de détection sont plus faibles par rapport à ceux qui avaient été précédemment trouvés dans des produits de types similairesNote de bas de page 6,Note de bas de page 7,Note de bas de page 8. Cet écart est principalement attribuable à des limites de détection (LD) différentes. Lorsque les LD sont prises en compte lorsque les valeurs sont comparées, les résultats sont très similaires.

Annexe A : Liste des analytes (483) visés par le programme d'analyse de résidus multiples de pesticides (PESTICIDE-CGCL) utilisé par le laboratoire accrédité participant à la présente étude

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

A

B

C

D

E

F

G

H

I

K

L

M

N

O

P

Q

S

T

V

Z

Date de modification :