Sélection de la langue

Recherche

Vous protéger contre la laitue romaine contaminée

Laitue romaine

Les gens associent souvent les épidémies d'E. coli au bœuf cru ou insuffisamment cuit, mais l'E. coli peut se retrouver sur d'autres produits, comme les produits frais. Par exemple, entre 2010 et 2019, 16 rappels attribués à l'E. coli au Canada étaient liés à de la laitue romaine. Les épidémies liées à la laitue cultivée aux États-Unis (É.-U.) ont entraîné au moins sept décès en Amérique du Nord, et des centaines de personnes ont été malades ou hospitalisées. Pour en savoir plus sur la façon dont l'E. coli se retrouve dans la laitue, consultez le plan d'action STEC pour les légumes-feuilles (en anglais seulement) et l'enquête menée aux États-Unis (en anglais seulement).

Compte tenu des risques, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a mis en place des mesures pour s'assurer que les produits que vous achetez et consommez sont salubres. Ces mesures comprennent la réalisation de tests supplémentaires, la vérification de la conformité des importateurs et la mise en œuvre de mesures temporaires supplémentaires pour l'importation de laitue romaine.

L'ACIA passe à l'action

En 2020, après un engagement approfondi avec la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et la publication de son enquête qui a mis en évidence la source de ces éclosions récurrentes, l'ACIA a appliqué des conditions d'importation temporaires pour la laitue romaine cultivée dans la vallée de la Salinas en Californie pendant la saison de récolte de l'automne 2020.

Cette année, des conditions d'importation temporaires similaires sont en place du 30 septembre au 31 décembre 2021. L'ACIA exige des importateurs qu'ils prouvent que leur laitue romaine ne contient pas de niveaux détectables d'E. coli O157:H7 au moyen de tests effectués par un laboratoire accrédité. Ils doivent également prouver que la laitue ne provient pas de la vallée de la Salinas.

L'ACIA continue également de surveiller la présence d'E. coli dans les légumes frais en échantillonnant et en analysant régulièrement les aliments provenant des épiceries du pays. Depuis 2019, l'Agence a élargi les tests pour inclure 1 000 échantillons supplémentaires par an de laitue romaine importée, ainsi que des produits contenant de la laitue romaine.

Le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada

Des exigences strictes sont en place pour tous les aliments importés – pas seulement la laitue romaine. En vertu du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada, les importateurs de tous les aliments doivent mettre en place des contrôles préventifs pour faire face aux dangers liés à la salubrité des aliments. Ils sont tenus de documenter ces contrôles dans un plan écrit, sauf s'ils répondent à l'exception des petites entreprises.

Ils ont également besoin d'enregistrements qui permettent de retracer les produits importés un pas en avant et un pas en arrière dans la chaîne d'approvisionnement. Cela réduit considérablement le temps nécessaire pour rappeler un produit, si nécessaire.

Travailler avec des partenaires américains

L'ACIA collabore avec la FDA des États-Unis pour repérer rapidement les éclosions potentielles et y réagir, et pour comprendre comment des agents pathogènes comme l'E. coli peuvent contaminer les produits.

Les légumes-feuilles importés de Californie ne peuvent provenir que d'un membre certifié du California Leafy Greens Marketing Agreement (en anglais seulement) (LGMA), qui soumet les légumes-feuilles à des exigences strictes en matière de sécurité alimentaire et à des vérifications régulières du California Department of Food and Agriculture.

Pour voir de près comment les États-Unis mettaient en œuvre des pratiques de salubrité alimentaire pour la production et la commercialisation des légumes-feuilles, une équipe de l'ACIA a visité des zones de culture dans la vallée de la Salinas en Californie en 2019 et à Yuma, en Arizona, en 2020.

Le personnel de l'ACIA a constaté que même si les programmes de certification de la salubrité des aliments à la ferme de la LGMA étaient solides et conçus pour réduire le risque de contamination des cultures de légumes-feuilles, des éclosions liées aux légumes-feuilles de la vallée de la Salinas en Californie continuaient de se produire. Les observations de l'équipe ont appuyé la décision de mettre en place des conditions d'importation temporaires pour la laitue romaine en provenance des États-Unis comme mesure de protection supplémentaire.

Ce que vous pouvez faire

L'ACIA s'efforce de vérifier que tous les fruits et légumes achetés et consommés par les Canadiens restent salubres, mais les consommateurs ont également un rôle à jouer pour se protéger et protéger leur famille.

Renseignez-vous sur la salubrité des produits et inscrivez-vous aux alertes de rappel d'aliments de l'ACIA pour obtenir les dernières nouvelles sur les rappels.

Pour en savoir plus

Plus d'Inspecter et protéger

Date de modification :