Des mises à jour temporaires du site Web sont en cours pour résoudre des problèmes techniques. Pour obtenir de l’aide, visitez notre page Contactez-nous.

Fiche d'information – Encéphalopathie spongiforme bovine atypique (ESB atypique)

Qu'est-ce que l'ESB atypique

L'ESB atypique est une forme d'ESB. Elle est différente de l'ESB classique, responsable de l'épidémie d'ESB qui a débuté au Royaume-Uni en 1986.

La répartition géographique des cas d'ESB atypique, même dans les pays où aucun cas d'ESB classique n'a été signalé, et le fait que la maladie se manifeste surtout chez les animaux âgés, étayent l'hypothèse selon laquelle cette maladie extrêmement rare se développe spontanément (c'est-à-dire sans cause apparente) dans toute population bovine. Les mesures de contrôle mises en œuvre pour éliminer la transmission de l'ESB classique n'ont aucune incidence sur le taux des cas atypiques signalés, ce qui prouve que la maladie se produit spontanément.

L'ESB atypique, comme l'ESB classique, est une maladie qui touche le système nerveux des bovins. Elle est toujours mortelle, évolutive et ne répond pas aux traitements. Elle appartient à un groupe de maladies qui touchent le système nerveux de l'homme et d'animaux, appelées encéphalopathies spongiformes transmissibles. Il n'existe actuellement pas de traitement ou de vaccin contre cette maladie.

Il existe deux souches atypiques d'ESB : la souche H et la souche L. Les propriétés biologiques et les caractéristiques biochimiques des protéines prion à l'origine de la maladie sont différentes de celles de l'ESB classique.

On sait que l'ESB atypique est présente chez les vieux animaux. Dans les 125 cas d'ESB atypiques dont l'âge est connu qui ont été signalé dans le monde de 2001 à 2021, l'âge moyen au moment de la détection était de 12 ans (allant de 5,5 à 18,5 ans).

L'ESB atypique au Canada

L'ESB est une maladie à déclaration obligatoire au Canada depuis 1990. Le Canada est tenu de déclarer à l'Organisation mondiale de la santé animale (OMSA, fondée en tant qu'Office international des épizooties (OIE)) toute apparition d'un cas confirmé d'ESB (classique ou atypique).

Trois cas d'ESB atypique ont été signalés au Canada :

  • le premier a été diagnostiqué en juin 2006 chez une vache de boucherie née en 1989.
  • la seconde, en janvier 2007, chez une vache de boucherie née en 1994.
  • la troisième, en décembre 2021, chez une vache de boucherie née en 2013.

Comme tous les cas d'ESB atypiques signalés dans le monde, les cas canadiens n'étaient pas liés à une source infectieuse commune (comme des aliments contaminés par des prions).

Signes cliniques de l'ESB atypique

Les bovins atteints d'ESB atypique présenteront probablement certains des mêmes signes cliniques que les bovins atteints d'ESB classique.

Un bovin atteint d'une forme nerveuse d'ESB atypique ressemblant à l'ESB classique présenterait des signes comme une réactivité excessive aux stimuli externes, des réactions de sursaut inattendues et une incoordination. En revanche, un bovin atteint d'une forme légère d'ESB atypique présente des signes comme un abattement accompagné d'un port de tête bas et d'un comportement compulsif (léchage, mastication, marche en rond).

La maladie évolue généralement sur une période de quelques semaines à plusieurs mois jusqu'au stade final de la maladie (incapacité à se tenir debout, coma et décès).

Comme ces signes ne sont pas particulièrement distinctifs de l'ESB, on s'attend à ce que des animaux individuels présentant des signes cliniques évocateurs de l'ESB soient observés dans toutes les populations bovines.

Transmission de l'ESB atypique

La recherche a confirmé que la souche L d'ESB peut être transmise par voie orale aux veaux. À la lumière de ces données probantes et de l'hypothèse selon laquelle l'ESB atypique peut se développer spontanément dans n'importe quelle population bovine (en très petit nombre), il est raisonnable de conclure que l'ESB atypique pourrait être transmise si les bovins étaient nourris avec des aliments contaminés. Par conséquent, les mêmes mesures de prévention sont en place pour l'ESB classique et l'ESB atypique.

Rien ne prouve pour l'instant que l'ESB atypique puisse être liée à des cas de maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l'homme.

Diagnostic de l'ESB atypique

Il n'existe aucun test permettant de diagnostiquer une quelconque forme d'ESB chez les animaux vivants; il est toutefois possible de poser un diagnostic provisoire à la lumière des signes cliniques. Le diagnostic ne peut être confirmé que par un examen en laboratoire du cerveau de l'animal après sa mort.

Des analyses en laboratoire doivent être effectuées pour distinguer l'ESB classique de l'ESB atypique, ainsi que les deux types d'ESB atypique.

Salubrité des aliments et santé animale au Canada

Le Canada, ainsi que de nombreux autres pays, a pris des précautions pour empêcher la propagation de l'ESB. Le programme de surveillance intensifiée de l'ESB mis en place a permis de détecter des cas d'ESB atypique, qui est une maladie très rare. C'est un indicateur de la qualité de ce programme et des services vétérinaires au Canada.