Des mises à jour temporaires du site Web sont en cours pour résoudre des problèmes techniques. Pour obtenir de l’aide, visitez notre page Contactez-nous.

Daktulosphaira vitifoliae (phylloxéra de la vigne) – Fiche de renseignements

Contexte

Le phylloxéra de la vigne est un petit insecte ressemblant à un puceron, qui contamine les plants viticoles. On l'a catégorisé dans l'espèce Daktulosphaira vitifoliae, mais cet insecte a également été enregistré sous le nom de « Viteus vitifoliae ». Il est originaire de l'est de l'Amérique du Nord, et est peu nuisible pour les espèces indigènes de raisin sauvage. Il nuit grandement à Vitis vinifera, l'espèce de raisin utilisée dans la production commerciale de vin et de raisins en Europe. Il a presque détruit l'industrie viticole en Europe lorsqu'il y a été accidentellement introduit dans les années 1800. La seule solution qui a été trouvée a été de greffer les variétés de raisins préférées à des porte-greffes nord-américains. Presque tous les cépages sont désormais greffés à un porte-greffe résistant. Cette méthode a été tellement efficace que la recherche sur les autres traitements a presque complètement été abandonnée. Les vignes non greffées sont couramment utilisées dans les zones de production où le phylloxéra n'est pas présent; cela évite donc les coûts de production supplémentaires.

Distribution

On retrouve essentiellement le phylloxéra de la vigne dans tous les pays qui cultivent le raisin. Originaire de l'est de l'Amérique du Nord, il s'est établi autour du monde dans les années 1800 avec de nouveaux cultivars, et a depuis continué à se propager. Au Canada, le phylloxéra de la vigne est naturellement présent de l'Ontario à la Nouvelle-Écosse. Il a également été détecté en faibles quantités dans la vallée de l'Okanagan au cours des 60 dernières années.

Hôtes

Le phylloxéra de la vigne forme des galles (bourrelets sur les surfaces du plant) sur le feuillage ou sur les racines des vignes. La présence et l'emplacement de ces galles varient en fonction de la variété de phylloxéra, de l'espèce et de la variété de la vigne (greffe et porte-greffe), de la terre et d'autres conditions.

Biologie

Le cycle de vie du phylloxéra est complexe et comprend beaucoup de stades et plusieurs formes spécialisées, y compris : la forme larvaire, les formes asexuée et sexuée, et les formes alifère et aptère. Le phylloxéra peut former des galles foliaires ou racinaires, et plusieurs générations peuvent être produites chaque saison.

Les formes de phylloxéra formant des galles racinaires causent bien plus de dommages commerciaux que celles formant des galles foliaires. On a découvert que le phylloxéra formant des galles foliaires cause des dommages aux cépages du patrimoine nord-américain, comme ceux cultivés pour les porte-greffes et certains cépages commerciaux.

Les femelles asexuées et aptères vivent dans les galles et peuvent produire jusqu'à 200 œufs chacune. Ces œufs peuvent éclore pour libérer des larves ou des nymphes mobiles, qui peuvent migrer vers de nouveaux emplacements ou être transportées par le vent et former de nouvelles galles. À l'occasion, une forme alifère du phylloxéra émerge des formes radicicoles, et peut voler vers de nouveaux emplacements. Ces femelles alifères peuvent produire des phylloxéras mâles et femelles sexués. Après l'accouplement, la femelle pondra un seul œuf plus gros qui pourra survivre à l'hiver. Un encombrement sur les racines ou une grande humidité du sol peuvent stimuler la production de phylloxéras alifères. Les femelles n'ont pas une forte capacité de vol et ne se nourrissent pas. Lorsqu'elles atterrissent sur les tiges de raisin, elles pondent quelques œufs et meurent. À l'exception des formes d'hivernage, l'espérance de vie du phylloxéra est très courte, et plusieurs générations peuvent être produites dans une année.

Identification

Le phylloxéra est un insecte très petit (entre 0,5 et 1 mm de long) ressemblant à un puceron. Il est de couleur orange, jaune, vert ou brun vif (selon l'étape du cycle de vie et l'endroit où il se nourrit). Généralement, il ne peut pas être vu directement. Les galles foliaires qu'il produit sont évidentes; celles-ci consistent en de ronds bourrelets situés sur le dessous des feuilles. On peut couper les galles foliaires pour y voir les phylloxéras à l'intérieur. On peut voir les galles racinaires sur le bout des racines et le long de celles-ci. On peut identifier ces galles à la vue de bourrelets qui se prolongent sur quelques millimètres. Le phylloxéra vit à l'intérieur des galles, sauf pour les nymphes mobiles nouvellement écloses et presque microscopiques, et les formes alifères pouvant être aperçues sur le plant.

Détection et dommages

Le phylloxéra est souvent détecté non pas parce qu'on aperçoit l'insecte en question, mais parce que l'on constate des dommages viticoles ou foliaires. Cela signifie que lorsqu'on aperçoit les dommages, cela fait un bon moment que le phylloxéra est présent et qu'il est probablement bien établi dans le vignoble. Les vignes jaunissent et s'affaiblissent, généralement (mais pas toujours) en parcelle qui s'étend lentement, souvent en direction du vent. Les feuilles grandement infestées sont difformes et peuvent tomber prématurément.

Lorsque les galles racinaires causent des problèmes, on constate normalement un changement de la couleur des feuilles (lequel peut être utilisé dans le cadre de la télédétection visant la découverte des populations du phylloxéra), de même qu'une diminution de la pousse de tiges. Ces dommages sont suivis de la mort des feuilles, surtout pendant les périodes de stress de chaleur estivale. Avec le temps, les racines meurent, à partir du moment où elles ne peuvent plus soutenir la croissance du plant; ce qui cause éventuellement la mort de celui-ci. La mort des vignes dans un vignoble se produit généralement au niveau local, et on remarque une structure de propagation propulsée par les vents dominants; ce qui suggère que les nymphes mobiles peuvent être transportées par le vent. La mort de la vigne est plus rapide en sols argileux où les températures sont modérées, et est plus lente dans des emplacements très chauds ou très froids, particulièrement en sol sableux. Puisque le phylloxéra se propage plus vite que les dommages visibles qu'il cause, une fois qu'on en remarque les dommages, l'insecte est fermement établi et se déplace à travers le vignoble.

Alors que le mécanisme exact de la mort d'un plant est inconnu, on croit qu'il est causé par l'infection fongique du tissu végétal endommagé, plutôt que par l'alimentation des insectes elle-même, particulièrement dans le système racinaire. On croit que les dommages foliaires sont causés par une photosynthèse réduite. Parfois, le plant perd tout simplement les feuilles devenues trop infestées.

Cliquer sur l'images pour l'agrandir

  • Galles foliaires typiques induites par le phylloxéra sur la face inférieure d'une feuille de vigne
    Figure 1 – Galles foliaires typiques induites par le phylloxéra sur la face inférieure d'une feuille de vigne
  • Galles foliaires typiques induites par le phylloxéra sur la face inférieure d'une feuille de vigne
    Figure 2 – Galles foliaires typiques induites par le phylloxéra sur la face inférieure d'une feuille de vigne
  • Vigne présentant un retard de croissance dû au phylloxéra
    Figure 3 – Vigne présentant un retard de croissance dû au phylloxéra
  • Coupe transversale de la galle foliaire de la vigne causée par le phylloxéra
    Figure 4 – Coupe transversale de la galle foliaire de la vigne causée par le phylloxéra
  • Galles sur les racines de la vigne
    Figure 5 – Galles sur les racines de la vigne