Des mises à jour temporaires du site Web sont en cours pour résoudre des problèmes techniques. Pour obtenir de l’aide, visitez notre page Contactez-nous.

Prudence avec les allergies : vérifiez trois fois les étiquettes des aliments achetés en ligne

Prudence avec les allergies : vérifiez trois fois les étiquettes des aliments achetés en ligne

L'histoire de Sarah

Regardez la vidéo d'Allergies Alimentaires Canada (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)
(en anglais seulement)
Regardez la vidéo d'Allergies Alimentaires Canada - en anglais seulement

De la réaction au rappel : voici comment l'ACIA est passée à l'action lorsqu'une famille a rencontré un allergène non déclaré.

Chris Worth ouvre une boîte de courses qu'elle a achetées en ligne et qui a été livrée chez elle à Windsor, en Ontario.

En tant que mère d'un adolescent souffrant d'allergie alimentaire grave, elle s'affaire à vérifier les étiquettes des aliments reçus. Elle sort un paquet de pépites de chocolat et est consternée de voir un avertissement sur l'étiquette : « Peut contenir : arachides, noix, lait. »

Elle met le paquet de côté, sachant qu'elle ne l'utilisera jamais pour cuisiner, car son adolescent pourrait subir une réaction fatale si le produit en question contenait des arachides.

« L'expérience nous a appris à vérifier et à revérifier et à re-revérifier les emballages une fois que les aliments sont arrivés », explique Mme Worth. « Nous devons savoir que les aliments que nous recevons sont sûrs et ce n'est pas toujours une certitude quand nous les achetons en ligne. »

Cette histoire peut interpeller de nombreuses familles au Canada, surtout parce que de plus en plus de gens achètent des produits alimentaires en ligne.

Quels sont les risques pour la santé?

Partout au Canada, les gens sont exposés à des risques pour la santé liés aux allergies avec certains aliments qu'ils achètent en ligne. Il y a eu des incidents lors desquels les renseignements affichés en ligne ne fournissaient pas une description exacte ou complète des ingrédients utilisés dans un produit.

En tant qu'organisme de réglementation de la salubrité des aliments au Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) reconnaît qu'à mesure que le commerce électronique se développe, il y a une plus grande possibilité que les consommateurs soient exposés à un risque d'allergènes non déclarés.

« Lorsqu'une plainte déposée de consommateur révèle un danger pour la salubrité des aliments potentiellement grave, comme des allergènes non déclarés, l'ACIA prend la question au sérieux », a déclaré Jay Holmes, gestionnaire national de l'étiquetage des aliments à l'ACIA.

« Nous enquêtons sur les plaintes et pouvons prendre des mesures de suivi pour protéger les consommateurs contre les risques pour la santé, qui pourraient comprendre un rappel du produit alimentaire. »

L'ACIA travaille avec d'autres ministères comme Santé Canada, et des parties internationales, pour mieux comprendre les problèmes actuels de l'étiquetage en ligne et trouver des solutions. L'ACIA travaille également avec les entreprises d'aliments pour promouvoir les meilleures pratiques en matière d'étiquetage des aliments.

L'ACIA fournit des ressources sur son site Web pour aider les consommateurs à se tenir à l'abri des réactions allergiques, y compris des conseils pour éviter les allergènes connus dans les aliments et des fiches d'information sur différents aliments qui peuvent causer des réactions allergiques.

L'ACIA encourage également les consommateurs à communiquer avec les entreprises alimentaires pour demander des renseignements sur les allergènes préoccupants s'il n'y a pas assez d'informations sur le site Web de l'entreprise. « En cas de doute, a dit M. Holmes, vous pouvez envisager d'acheter un autre produit ou chez un autre vendeur. »

Réactions allergiques potentiellement mortelles

Lorsque le fils de Mme Worth était encore un tout-petit, il a eu une réaction allergique grave à des aliments contenant des arachides et des soins d'urgence ont été nécessaires.

Il a été transporté à l'hôpital et a eu une deuxième vague de symptômes anaphylactiques malgré les symptômes initiaux traités et résolus, et même s'il n'est pas entré en contact avec l'allergène à nouveau.

« C'était notre introduction au monde des allergies alimentaires », a dit Mme Worth. Son fils s'est rétabli et a été libéré de l'hôpital le lendemain, puis au fil des années qui ont suivi, il a eu quelques épisodes de réaction modérée.

Des millions de personnes touchées

Environ 2,3 millions de Canadiens sont directement touchés par les allergies alimentaires. Beaucoup d'autres sont touchés indirectement. Ils connaissent quelqu'un à l'école, au travail ou dans les cercles sociaux qui vit avec des allergies alimentaires.

« Les allergies alimentaires touchent un grand nombre d'entre nous, directement ou indirectement, et nous devrions garder cela à l'esprit lors de l'achat de nourriture », a déclaré Béatrice Povolo, d'Allergies alimentaires Canada (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre).

Pendant la pandémie de COVID-19, Allergies alimentaires Canada a reçu des appels et des courriels de la part de consommateurs qui ont constaté des incohérences avec l'information sur les ingrédients fournie en ligne par rapport à ce qui figure sur l'étiquette du produit en question.

« Cela nous indique que les achats en ligne nécessitent une vigilance accrue », a affirmé Mme Povolo, dont l'organisation appuie les Canadiens atteints d'allergies alimentaires et qui souligne le Mois de la sensibilisation aux allergies alimentaires (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) en mai.

Elle fait remarquer que l'achat d'aliments en ligne peut être différent de l'achat dans une épicerie, où il est possible de prendre l'emballage et de lire la liste d'ingrédients pour voir s'il s'agit d'une option sécuritaire du point de vue des allergies alimentaires.

« Lorsque vous êtes au magasin, il y a l'assurance que l'article que vous prenez sur la tablette est l'article que vous achetez. Des soins et une attention supplémentaires sont nécessaires pour commander des aliments en ligne ou par téléphone pour la cueillette ou la livraison. »

Conseils aux consommateurs

Si vous faites vos courses en ligne et si vous devez éviter les allergènes alimentaires, Mme Povolo recommande de vérifier les étiquettes trois fois.

« Lorsque votre commande arrive, lisez attentivement la liste des ingrédients sur tous les aliments avant de les ranger, puis de nouveau lorsque vous préparez le repas, et encore avant de le servir à quelqu'un qui souffre d'allergies alimentaires connues. »

Parmi les autres pratiques en matière de sécurité des aliments, on peut mentionner la fidélité aux marques que vous avez déjà utilisées, et ne pas accepter de substitutions dans les commandes.

Santé Canada fournit des renseignements et des ressources en ligne (s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre) sur les allergènes alimentaires courants et les risques et symptômes des allergies alimentaires.

La bonne nouvelle, c'est qu'il y a des mesures que les consommateurs peuvent prendre pour éviter les allergènes dans les aliments, et cela commence par la lecture attentive des étiquettes sur les aliments.

« Les exigences canadiennes en matière d'étiquetage sont très, très bonnes », a dit Mme Worth. « Les fabricants impriment les listes d'ingrédients et les déclarations "peut contenir" sur leurs emballages, de sorte que l'information est là pour nous aider à prendre des décisions éclairées. »

Faites part de vos préoccupations à l'ACIA

M. Holmes dit que si vous avez une réaction allergique et que l'aliment que vous avez mangé semble avoir été mal étiqueté ou ne comporte pas de déclaration « peut contenir » sur l'allergène, l'ACIA veut le savoir. Vous pouvez visiter le site Web de l'Agence pour signaler une préoccupation liée aux aliments.

« Le fait de communiquer avec l'ACIA peut nous aider à cerner les problèmes relatifs aux allergènes et nous permettre de prendre les mesures appropriées afin d'empêcher d'autres consommateurs de devenir malades. Cela pourrait même sauver des vies. »

Pour en savoir plus

Plus d'Inspecter et protéger