Sélection de la langue

Recherche

Ligne directrice produits biologiques vétérinaires 3.23F
Lignes directrices sur l'homologation de vaccins vétérinaires à base d'acides nucléiques

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

A. Introduction

Les principales exigences relatives à l'homologation des vaccins à base d'acides nucléiques ressemblent à celles de tout autre vaccin vétérinaire du fait qu'ils doivent se conformer à quatre critères, soit la pureté, l'activité, l'innocuité et l'efficacité. Les vaccins à base d'acides nucléiques, comme d'autres vaccins issus de la biotechnologie, seront évalués à la pièce. L'évaluation des souches mères de vaccins est une première étape essentielle vers la satisfaction de ces exigences.

B. Souches mères

Les souches mères utilisées dans la préparation de produits biologiques vétérinaires doivent s'avérer pures, sûres et immunogènes. Pour les vaccins à base d'acides nucléiques, les souches mères désignent un clone de cellules produites à partir d'un seul procaryote contenant le plasmide souhaité. Les fabricants sont tenus de fournir de l'information sur les sources et l'identité, les méthodes de multiplication, ainsi que les caractéristiques moléculaires et biologiques de la souche mère. On peut déterminer l'identité de la souche mère par des méthodes microbiologiques, biochimiques et immunologiques. L'information moléculaire requise peut comprendre de l'information sur les gènes d'insertion et les régions flanquantes, ainsi que des cartes de restriction d'éléments régulateurs, notamment les marqueurs génétiques. Des données sur le nombre de copies de plasmides par cellule bactérienne pourraient être requises. Les caractéristiques biologiques de la souche mère peuvent comprendre des données sur les caractéristiques de croissance, la distribution environnementale, la stabilité génétique, la stabilité phénotypique et de l'information sur la pathogénécité animale. Toutes les souches mères doivent s'avérer exemptes d'agents étrangers et être stables au-delà du nombre de passages nécessaires à la production du vaccin.

C. Pureté, activité et efficacité

Dans l'évaluation de la pureté des vaccins à base d'acides nucléiques, il faut tenir compte de la pureté biochimique et microbiologique. Le produit plasmidique de dernière purification peut contenir de faibles concentrations de sous-produits microbiens comme la protéine, l'ADN chromosomique et l'endotoxine, ainsi que des matières résiduelles provenant des étapes de la transformation et de la purification. Comme il faut réduire ces contaminants le plus possible, le niveau de pureté biochimique du vaccin devrait être déterminé par des facteurs d'innocuité relatifs à l'espèce animale et l'utilisation prévue du produit. La pureté microbiologique est déterminée par des épreuves pour la présences de bactéries et de fongus contaminants dans le produit fini.

Des méthodes in vivo (mesure de réactions ou de la protection immunologiques après inoculation de l'animal) et in vivo (p. ex., détection du produit hygiénique exprimé après transfection de cellules mammaliennes) peuvent contribuer à l'évaluation des vaccins à base d'acides nucléiques. L'épreuve d'activité devra être corrélée à l'immunogénicité et à l'efficacité du vaccin.

Comme pour d'autres vaccins vétérinaires, une étude de provocation par vaccination, effectuée chez certains animaux ciblés, est la norme étalon permettant d'évaluer l'efficacité des vaccins à base d'acides nucléiques. Les études d'efficacité mesurent la capacité protectrice spécifique du vaccin utilisé dans sa formulation définitive. Les recommandations sur l'utilisation du produit figurant sur l'étiquette s'appuient sur les résultats de l'étude d'efficacité. Les fabricants sont invités à présenter des protocoles d'essai d'efficacité au Centre canadien des produits biologiques vétérinaires (CCPBV) de l'Agence canadienne d'inspection des animaux (ACIA) avant d'entreprendre des études d'efficacité visant à produire des données pour les permis d'exercice.

D. Innocuité

Comme pour d'autres vaccins issus de la biotechnologie, une définition plus large du terme « innocuité », qui comprend l'examen spécifique du risque pour les animaux, les humains et l'environnement, constituera la norme étalon pour l'évaluation des vaccins à base d'acides nucléiques. L'innocuité à l'égard des animaux visés est évaluée en laboratoire et sur le terrain. Les réactions locales et systémiques des animaux à la vaccination sont suivies au moyen de critères prédéterminés au cours de ces études.

Pour les vaccins à base d'acides nucléiques, l'intégration de plasmides injectées dans le génome hôte, la transmission de lignées germinales et les séquelles immunologiques nuisibles, comme l'auto-immunité et la tolérance immunitaire, ont été proposées comme facteurs d'innocuité éventuels. Il importe que l'ACIA évalue le risque de chacun de ces facteurs dans le contexte approprié et formule des exigences d'analyse pour les vaccins à base d'acides nucléiques.

E. Analyse des risques

Les décisions d'homologation de vaccins à base d'acides nucléiques, comme pour d'autres vaccins issus de la biotechnologie, s'appuieront sur une analyse des risques. Les éléments essentiels de l'analyse des risques sont l'évaluation, la gestion et la communication des risques. L'évaluation des risques, qui est le processus de détermination du danger et de caractérisation ou d'estimation du risque que présente ce danger, est depuis longtemps effectuée au moyen de méthodes qualitatives. L'évaluation quantitative des risques a fait son apparition plus récemment et l'ACIA a commencé à utiliser une « analyse arborescente par scénario » pour prédire la probabilité de divers résultats et de leurs répercussions respectives sur la prise de décisions en matière d'homologation.

F. Évaluation environnementale

Conformément à la loi canadienne, tous les vaccins à base d'acides nucléiques, tout comme d'autres produits biologiques vétérinaires homologués au Canada, doivent subir une évaluation environnementale avant d'obtenir l'homologation. L'évaluation environnementale comprend une caractérisation détaillée des propriétés moléculaires et biologiques du plasmide; l'établissement des risques pour les animaux, les humains et l'environnement; l'évaluation qualitative et quantitative des risques; les options de gestion des risques, comme les recommandations en faveur d'une réduction des risques et les stratégies de contrôle de l'utilisation du produit sur le terrain. Le document sur l'évaluation environnementale est distribué aux intervenants pour recueillir leurs commentaires au cours de la phase élaboration et est ensuite mis à la disposition du public une fois terminé.

Date de modification :