Sélection de la langue

Recherche

Archivée - Avis à l'industrie – Mise à jour – Exigence temporaire pour les contrôles du Programme de gestion de la qualité (PGQ) liés au norovirus dans les huîtres de la Colombie-Britannique

Cette page a été archivée

Cette page a été archivée en raison de l'entrée en vigueur du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada. L'information archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de dossiers. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada, et n'a pas été modifiée ni mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir l'information à jour, visitez la page Aliments.

Le 11 mai 2017

Le présent avis est une mise à jour de l'avis à l'industrie du 7 mars 2017 qui incluait une exigence pour les transformateurs agréés par le gouvernement fédéral de la Colombie-Britannique de mettre en place des mesures de contrôle supplémentaires pour gérer le risque de norovirus dans les huîtres de la Colombie-Britannique.

Les autorités fédérales et provinciales considèrent l'éclosion du norovirus comme officiellement terminée. L'exigence temporaire de mesures de contrôle supplémentaires, y compris le contrôle des huîtres en vue de détecter la présence de la bactérie E. coli à partir des décharges sources toutes les deux semaines n'est plus en vigueur.

Bien que cette éclosion ait été déclarée terminée, le norovirus demeure un risque important dans la production des huîtres vivantes. On rappelle aux transformateurs de mollusques agréés leur responsabilité de s'assurer que les mollusques sont sains et conformes aux dispositions pertinentes de la Loi sur l'inspection du poisson et du Règlement sur l'inspection du poisson. Ces dispositions incluent l'examen des plans d'analyse des risques et maîtrise des points critiques du Programme de gestion de la qualité (PGQ) lorsque de nouveaux dangers sont cernés ainsi que la mise en œuvre des mesures de contrôle appropriées, au besoin.

Les autorités sanitaires fédérales et provinciales, en collaboration avec l'industrie, continuent d'examiner les risques pour la santé associés à la production d'huîtres vivantes. Il se peut que d'autres mesures de contrôle soient éventuellement mises en œuvre pour pousser plus loin la gestion du risque de norovirus.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) s'engage à collaborer avec l'industrie et ses partenaires fédéraux et provinciaux, dans le cadre de son amélioration continue du Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques, y compris des mesures plus rigoureuses pour aider à gérer le risque de maladies associées à leur consommation.

Les inspecteurs locaux de l'ACIA continueront de collaborer avec l'industrie en ce qui a trait aux décharges touchées par l'éclosion et dirigeront les mesures de suivi, au besoin.

Date de modification :