Sélection de la langue

Recherche

Réponse aux recommandations du groupe de travail national concernant le contrôle de Vibrio parahaemolyticus dans les huîtres de la Colombie-Britannique destinées à la consommation crue

Le 11 décembre, 2018 – Ottawa, ON – Agence canadienne d'inspection des aliments :

À la suite d'une éclosion de cas de maladie causée par la bactérie Vibrio présente dans les huîtres de la Colombie-Britannique en 2015, un groupe de travail composé de représentants en réglementation et de membres de l'industrie a discuté des lacunes dans les mesures de contrôle actuelles de Vibrio. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) était du nombre des organismes de réglementation fédéraux et provinciaux présents.

Les recommandations du groupe de travail ont été publiées dans le rapport Recommandations du groupe de travail national sur le contrôle des risques liés à la présence de la bactérie Vibrio parahaemolyticus dans les huîtres de la Colombie-Britannique destinées à être consommées crues.

Recommandations

Le rapport contient 70 recommandations. La portée des mesures proposées dans ces recommandations est vaste; elle comprend l'amélioration des mesures de contrôle, de la formation, des communications et de l'échange de renseignements et données. Des 70 recommandations, 37 concernent l'ACIA et ses activités en tant qu'organisme de réglementation des établissements de transformation du poisson et des produits de la mer agréés par le gouvernement fédéral. Les 33 autres recommandations portent sur l'industrie de la récolte et de la transformation des huîtres ainsi que sur la supervision assurée par d'autres partenaires de réglementation.

L'ACIA a examiné et évalué l'ensemble des 37 des recommandations, notamment en ce qui concerne ses activités en vertu de la réglementation en vigueur, en plus de celles aux termes du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC), qui prendra effet en janvier 2019.

Réponse aux recommandations

En réponse aux recommandations, nous avons apporté un certain nombre d'améliorations concrètes et précises. Nous avons notamment publié d'autres directives sur les mesures de contrôle relatives au Vibrio et amélioré les processus de communication interne et externe.

Même si elles ne faisaient pas partie des recommandations indiquées dans le rapport, des mesures de contrôle relatives au Vibrio ont également été prises par l'ACIA :

Une liste complète des recommandations et des réponses/actions de l'ACIA est disponible sur demande.

Prochaines étapes

La réponse de l'ACIA aux recommandations sert à rappeler que le rôle de l'industrie est de fournir des aliments salubres aux Canadiens tandis que celui de l'ACIA est de superviser les activités de l'industrie. L'ACIA doit continuellement s'améliorer afin de s'adapter aux nouveaux risques et de répondre à la demande changeante des consommateurs, et soutenir l'industrie. Le RSAC et d'autres outils comme le Modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements et le Réseau canadien d'information sur la salubrité des aliments, nous aideront à améliorer notre capacité à gérer les risques, à recueillir des renseignements et de les communiquer à nos partenaires, et à intervenir en cas d'éclosion.

Liens connexes


Demande de rapport complet

La version intégrale du présent rapport est disponible sur demande.

Le format dans lequel vous souhaitez recevoir le rapport (obligatoire)
Vos coordonnées
Date de modification :