Sélection de la langue

Recherche

Rapports d'enquête sur le scarabée japonais en Colombie‑Britannique

2021 |2020 |2019 | 2018 | Historique de la détection du scarabée japonais

Méthode utilisée pour l'enquête sur le scarabée japonais

Figure 1. Piège à scarabée japonais
Figure 1. Piège à scarabée japonais

L'enquête sur le scarabée japonais (SJ) repose sur un programme de piégeage visant à détecter les incursions de SJ adultes en Colombie-Britannique. L'enquête est effectuée à l'aide d'un piège à SJ (voir la figure 1) constitué d'ailettes jaunes ou vertes, contenant des attractifs à base d'extraits floraux et de phéromones, et d'un petit contenant servant à piéger les scarabées. Les pièges sont disposés selon une grille systématique dans toutes les zones urbaines des basses-terres continentales et de la vallée du Fraser ainsi qu'aux endroits présentant un risque d'introduction élevé tels que les aéroports, les gares de triage et les sites d'élimination des déchets verts. Des pièges se trouvent également sur l'île de Vancouver et dans la région intérieure de la Colombie-Britannique. Les pièges sont installés à partir de la mi-mai et sont vérifiés toutes les 3 semaines. Ils sont retirés à la fin-octobre. L'enquête de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) sur le SJ fournit des données essentielles à la province de la Colombie-Britannique et à la ville de Vancouver, qui coordonnent les traitements sur les terrains publics et privés où le ravageur a été détecté.

Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais en 2021 en Colombie-Britannique

Figure 2. Pièges de canopée déployés dans la zone réglementée (Vancouver, en Colombie-Britannique).

Figure 2. Pièges de canopée déployés dans la zone réglementée (Vancouver, en Colombie-Britannique).

En 2021, un total de 2 790 pièges à SJ ont été placés dans les zones peuplées du sud de la Colombie-Britannique, dont 2 524 pièges dans la région métropolitaine de Vancouver, la vallée du Fraser, la Sunshine Coast et le corridor routier Sea-to-Sky. Au total, 2 253 pièges terrestres réguliers, 239 pièges de canopée (c.-à-d. des pièges disposés dans les arbres; voir la figure 2) et 16 pièges sur les toits (jardins de toit) ont été placés. Cent pièges ont également été placés sur l'île de Vancouver et 103 pièges ont été placés dans l'intérieur de la Colombie-Britannique. La pose des pièges a commencé le 5 mai et s'est terminée le 22 juin. La collecte des pièges a commencé le 18 octobre et s'est terminée le 23 novembre. Comme les années précédentes, le plus grand nombre de pièges a été posé dans la ville de Vancouver, les densités de pièges les plus élevées ayant été observées dans les secteurs de False Creek, de Granville Sud et de Cambie Sud. Une surveillance supplémentaire autour de l'aéroport international de Vancouver (YVR) a été effectuée par l'équipe de la faune de YVR autour des zones de fret et des zones de piste herbacées. La plupart des pièges ont été vérifiés toutes les trois semaines, mais ceux situés dans les régions à haut risque, comme celle de False Creek, ont été entretenus chaque semaine.

Les première et dernière détections de scarabées japonais ont eu lieu le 29 juin et le 19 octobre, respectivement. Depuis le début du traitement en 2018, le nombre de SJ piégés a diminué chaque année. Cette tendance s'est poursuivie en 2021, alors que seulement 79 SJ ont été capturés; cela représente une réduction de 65 % par rapport à 2020 (214 SJ). Bien qu'une réduction importante se soit produite, c'est la première année où la majorité des SJ (50 SJ ou 63 %) ont été détectés en dehors de la zone réglementée (ZR) (voir la figure 3). En dehors de la ZR, 32 SJ ont été capturés dans 14 pièges dans la zone du parc Queen Elizabeth (QEP); outre False Creek, cette zone compte le plus grand nombre de SJ. En 2021, un seul SJ a été détecté à l'extérieur de la ZR, soit près du côté sud du parc Carnarvon, près de l'endroit où un seul scarabée japonais avait été détecté en 2019. Cela indique que le SJ détecté en 2019 peut ne pas avoir été un « passager clandestin », comme on le pensait auparavant.

Figure 3. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2021 en Colombie-Britannique.

Click on image for larger view
Figure 3. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2021 en Colombie-Britannique.

Figure 3. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2021 en Colombie-Britannique.

La carte montre l'emplacement des pièges pour le scarabée japonais en 2021 dans les basses-terres continentales de la Colombie-Britannique, de Squamish au nord, vers le sud le long de l'autoroute « Sea-to-Sky » à travers Vancouver jusqu'à Delta, et à l'est jusqu'à Chilliwack.

La zone réglementée pour le scarabée japonais est représentée par une zone hachurée rouge et couvre le centre-ville de Vancouver, le West End, le parc Stanley et False Creek. Elle s'étend vers l'est jusqu'à la promenade Clarke, au sud jusqu'à la 12e Avenue et vers l'ouest jusqu'à la rue Burrard, en incluant Kits Point.

En tout, il y a eu 2479 pièges négatifs, illustrés par des ronds bleus, à travers toute la zone sous surveillance. Des 45 pièges positifs, illustrés par des ronds rouges, certains étaient à l'intérieur de la zone réglementée, dans le parc David Lam et à l'est de celui-ci, ainsi que le long du boulevard Expo, près du stade BC Place. À l'intérieur de Vancouver, mais à l'extérieur de la zone réglementée, le scarabée japonais fût détecté dans et autour des parcs Connaught, Carnarvon et Prince de Galles, sur la 15ième avenue entre les rues Oak et Cambrie, près de Kingsway et de la 11ième avenue, à la 24ième avenue et la promenade Glen, et aux environs du parc Reine Elizabeth.

À Burnaby, des pièges ont détecté le scarabée japonais entre les parc Charles Rummel et Warner Loat. À Port Coquitlam, un piège placé sur l'avenue Routley s'est révélé être positif.

Figure 4. Piège à canopée placé dans un jardin sur le toit d'un troisième étage près du centre communautaire Roundhouse. Ce piège a capturé 1 SJ en 2021. Photo : T.Kimoto ACIA

Figure 4. Piège à canopée placé dans un jardin sur le toit d'un troisième étage près du centre communautaire Roundhouse. Ce piège a capturé 1 SJ en 2021. Photo : T.Kimoto ACIA

Il y a également eu des détections à l'extérieur de Vancouver en 2021 : 5 SJ ont été capturés dans 5 pièges près du parc Charles Rummel à Burnaby, et 1 SJ a été capturé à Port Coquitlam, à environ 3 km au sud-ouest d'une détection unique près du quartier de Riverwood, en 2020.

Entre 2018 et 2021, la majorité des enquêtes de délimitation des SJ menées par l'ACIA ont eu lieu à l'intérieur de la ZR, dans des zones qui sont principalement constituées de complexes d'habitation à niveaux multiples. Avec des détections de SJ dans les régions de Burnaby, Port Coquitlam et le quartier du QEP à Vancouver, l'enquête de délimitation de 2022 de l'ACIA comprendra désormais des zones qui comptent principalement des maisons unifamiliales isolées.

Au total, 235 pièges ont disparu et 214 ont été endommagés pendant l'enquête. Certains d'entre eux ont été remplacés et d'autres ont été relocalisés pour éviter tout autre vandalisme. Les pièges manquants continuent de poser problème et d'entraîner des coûts de surveillance supplémentaires. En 2020, certains pièges ont été placés dans des canopées d'arbres feuillus dans le cadre d'un projet pilote visant à réduire le vandalisme. Les pièges de canopée ont attrapé plus de SJ que ceux situés près du sol. En 2021, les pièges de canopée ont été utilisés de nouveau, principalement dans les zones infestées connues, pour faciliter la délimitation de la population locale. Même si les pièges de canopée (239 pièges) ne représentaient que 9,5 % de tous les pièges posés, ils ont représenté 53 % de tous les SJ capturés (43 des 79 SJ).

Comme les années précédentes, les pièges ont été posés sur les toits des jardins adjacents ou proches du parc David Lam qui ont des plates-bandes ou abritent des plantes. En 2021, 16 pièges ont été placés sur des toits; 1 SJ a été capturé dans un piège de toit standard et 1 SJ a été capturé dans un piège de canopée placé sur un toit (voir la figure 4). L'ACIA prévoit poursuivre la surveillance accrue du SJ dans toute la Colombie-Britannique en 2022. L'ACIA collaborera également avec des chercheurs scientifiques de l'Ontario et du Québec afin de rendre les pièges plus efficaces et plus sensibles compte tenu de la population décroissante de SJ.

Tableau 1. Résultats du piégeage de scarabées japonais obtenus en Colombie-Britannique.
Année Nombre de pièges disposés Résultats
2021 2 790 pièges servant au dépistage et à la délimitation 79 dans 45 pièges
2020 2 507 pièges servant au dépistage et à la délimitation 214 dans 39 pièges
2019 2 344 pièges servant au dépistage et à la délimitation 1 157 dans 51 pièges
2018 2 088 pièges servant au dépistage et à la délimitation 8 276 dans 98 pièges
2017 1 425 pièges servant au dépistage et à la délimitation 958 dans 42 pièges
2016 505 pièges de dépistage Aucun
2015 442 pièges de dépistage Aucun
2014 367 pièges de dépistage Aucun
2013 278 pièges de dépistage Aucun
2012 331 pièges de dépistage Aucun
2011 282 pièges de dépistage Aucun
2010 545 pièges de dépistage Aucun

Résultats de l'enquête pour sur le scarabée japonais en 2020 en Colombie-Britannique

En 2020, le placement des pièges pour l'enquête sur le scarabée japonais a commencé au début mai et s'est terminé le 12 juin. La collecte des pièges a commencé le 15 octobre et s'est terminé le 16 novembre. Étant donné les restrictions de déplacements liées à la pandémie, les plans pour le piégeage sur l'autoroute de la mer au ciel (autoroute 99) et sur la Côte ensoleillée a été reporté à 2021. Au total, 2 507 pièges ont été placés dans toute la province et vérifiés au moins 6 fois de juin à octobre. Il y avait 100 pièges placés sur l'île de Vancouver, 71 pièges dans l'intérieur de la Colombie-Britannique et 2 336 pièges dans la région métropolitaine de Vancouver et la vallée du Fraser.

La plus forte densité de pièges a été placée dans la ville de Vancouver. Les pièges autour du parc David Lam et les endroits à haut risque ont été vérifiés plus fréquemment. Au total, 204 pièges ont disparu et 260 ont été endommagés au cours de l'enquête, certains d'entre eux ont été remplacés et d'autres ont été déplacés pour éviter d'autres actes de vandalisme. Les pièges manquants continuent d'être un défi et un coût supplémentaire de surveillance; cependant, nous avons testé la mise en place de pièges à scarabée japonais dans la canopée des arbres pour voir si ceux-ci seraient des remplacements appropriés pour les pièges au sol typiques. Dans le parc David Lam, nous avons constaté que les pièges à canopée avaient des performances nettement meilleures que les pièges au sol à proximité. Au total, 72 pièges à canopée, 2 263 pièges au sol réguliers et un seul piège sur le toit ont été placés en raison de l'accès limité aux propriétés privées pendant la pandémie. Les premières et dernières détections de scarabées japonais ont eu lieu le 29 juin et le 30 septembre, respectivement. Au total, 214 coléoptères ont été capturés dans 39 pièges (voir figure 5) et parmi ceux-ci, 162 coléoptères provenaient de pièges à canopée. Ce résultat représente une réduction de 82 % des captures par rapport à l'année dernière. L'ACIA n'a détecté que 2 scarabées japonais dans 2 pièges à l'extérieur de la zone réglementée. 1 mâle a été détecté près de l'avenue King Edward et de la rue Columbia à Vancouver le 7 août et 1 femelle dans le quartier Riverwood de Port Coquitlam le 25 août. C'est la première fois qu'une femelle est capturée en dehors de la zone réglementée.

Une surveillance supplémentaire autour de l'aéroport international de Vancouver (YVR) a été effectuée par l'équipe de la faune de YVR autour des zones de cargaison et de gazon sur les pistes; aucun coléoptère n'a été trouvé dans ces pièges.

Au centre de la zone réglementée, 99 % (211 sur 214) du total des scarabées japonais capturés provenaient de pièges autour de False Creek, du parc David Lam aux 3 parcs adjacents (George Wainborn à l'ouest, Coopers à l'est et Charleson au sud). 81 % (173 sur 214) ont été trouvés dans le parc David Lam seulement, ce qui suggère que l'incursion est encore très centralisée et moins dispersée que les années précédentes. Aucun coléoptère n'a été détecté autour des pièges positifs de 2018 et 2019 en dehors de la zone réglementée.

L'ACIA prévoit poursuivre une surveillance accrue pour le scarabée japonais dans l'ensemble de la Colombie-Britannique en 2021.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Figure 5. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2020 en Colombie-Britannique

Figure 5. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2020 en Colombie-Britannique

La carte montre les basses-terres continentales, en Colombie-Britannique, et les emplacements des sites de piégeages dans cette région pour 2020 sont identifiés à l'aide de cercles bleus pour les sites négatifs et de cercles rouges pour les sites positifs. La zone réglementée pour le scarabée japonais est représentée par une zone avec un motif de diagonales rouges. En 2020, des sites positifs ont été trouvés dans la région de Vancouver uniquement. La carte insérée montre les détails des emplacements positifs à Vancouver.

Résultats de l'enquête pour sur le scarabée japonais en 2019 en Colombie-Britannique

L'enquête sur le scarabée japonais de 2019 consistait de 2 344 pièges placés dans toute la province. La plus haute densité de pièges a été placée dans la ville de Vancouver.

Au total, 1 157 scarabées japonais ont été capturés dans 51 pièges (voir figure 6), soit une réduction de 86 % des captures par rapport à 2018. L'ACIA a détecté 4 scarabées japonais dans 4 pièges à l'extérieur de la zone réglementée et 2 scarabées à l'extérieur de la zone de traitement mais toujours dans la zone réglementée. Aucun scarabée n'a été détecté autour du piège positif de 2018 à Delta et de la détection de 2017 à l'Université de la Colombie-Britannique.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Figure 6. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2019 en Colombie-Britannique. Description ci-dessous.

Figure 6. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2019 en Colombie-Britannique

La carte montre les basses-terres continentales, en Colombie-Britannique, et les emplacements des sites de piégeages dans cette région pour 2019 sont identifiés à l'aide de cercles bleus pour les sites négatifs et de cercles rouges pour les sites positifs. La zone réglementée pour le scarabée japonais est représentée par une zone avec un motif de diagonales rouges. En 2019, des sites positifs ont été trouvés dans la région de Vancouver uniquement. La carte insérée montre les détails des emplacements positifs à Vancouver.

Enquête de 2018 sur le scarabée japonais en Colombie-Britannique

Au printemps 2018, le Ministère de l'Agriculture de la Colombie-Britannique et des partenaires ont décidé de tenter d'éradiquer le scarabée japonais à Vancouver, et l'ACIA a appuyé ces efforts en exerçant une surveillance accrue et en imposant des restrictions sur le déplacement de plantes et de sol vers l'extérieur de la zone réglementée afin de prévenir la propagation de scarabées japonais à divers stades de développement. De plus, l'ACIA, la ville de Vancouver, le Conseil des espèces envahissantes de la Colombie-Britannique, l'Association du paysage et des pépinières de la Colombie-Britannique, le District régional MétroVancouver et d'autres partenaires ont réalisé d'importantes activités de sensibilisation auprès du public et des intervenants pour encourager le signalement d'occurrences présumées de scarabées japonais ainsi que la conformité aux restrictions de déplacement.

Des pièges ont été disposés aux endroits où des pièges avaient permis de détecter des scarabées japonais en 2017 ainsi que dans les basses-terres continentales et la vallée du Fraser, en densités variables, selon les distances mesurées à partir des cas détectés en 2017. De plus, une enquête de délimitation a été réalisée autour de l'unique piège où des scarabées japonais avaient été trouvés sur le campus de l'Université de la Colombie-Britannique. D'autres pièges ont été placés autour des nouveaux sites positifs détectés à l'extérieur de la zone réglementée, lorsque la probabilité que des scarabées japonais adultes puissent encore voler était élevée. Dans ces cas, de nombreux pièges ont été disposés stratégiquement autour du site positif, à des endroits présentant des conditions propices.

Au total, 2 088 pièges ont été placés dans toute la province, 8 276 scarabées ont été capturés (voir figure 7) et la majorité d'entre eux ont de nouveau été trouvée autour de False Creek. Cette augmentation de scarabées de 2017 à 2018 était attendue car les traitements appliqués par la province et la ville de Vancouver en 2018 ciblaient la prochaine génération de larves en développement. L'ACIA a détecté le scarabée japonais dans 12 pièges à l'extérieur de la zone réglementée mais toujours dans la ville de Vancouver. Un seul scarabée a également été trouvé dans le sud du Delta.

Au début de 2019, la zone réglementée pour le scarabée japonais a été élargie pour inclure le centre-ville de Vancouver, l'extrémité ouest, le parc Stanley et une partie de Kits Point près du parc Vanier.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Figure 7. Sites positifs pour le scarabée japonais en 2018. Description ci-dessous.

Figure 7. Sites positifs pour le scarabée japonais en 2018.

La carte montre les basses-terres continentales, en Colombie-Britannique, et les emplacements des sites de piégeages dans cette région pour 2018 sont identifiés à l'aide de cercles bleus pour les sites négatifs et de cercles rouges pour les sites positifs. La zone réglementée pour le scarabée japonais est représentée par une zone avec un motif de diagonales rouges. En 2018, des sites positifs ont été trouvés dans la région de Vancouver uniquement. Une carte insérée en haut à gauche montre les détails des emplacements des pièges au nord des basses-terres continentales et une carte insérée en haut à droite montre les détails des emplacements positifs à Vancouver.

Historique de la détection du scarabée japonais dans la ville de Vancouver et le reste de la Colombie-Britannique

À la suite de la détection du scarabée japonais dans la zone de False Creek, en 2017, l'ACIA a renforcé la surveillance de ce ravageur en Colombie-Britannique de 2017 à 2020. En 2017, l'ACIA a disposé 1 425 pièges (voir la figure 8) à l'échelle de la province, mais la plupart ont été placés dans la ville de Vancouver pour délimiter les occurrences détectées à False Creek et l'unique occurrence détectée sur le campus de l'Université de la Colombie-Britannique. Dans le reste des basses-terres continentales et la vallée du Fraser, la densité des pièges a été augmentée afin de déterminer si le scarabée japonais était également présent à ces endroits. En 2017, au total, 958 scarabées japonais ont été trouvés dans 42 pièges; environ 90 % des scarabées ont été trouvés dans le parc David Lam et aux alentours, à côté de False Creek, à Vancouver (voir le tableau 1).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Figure 8. Répartition des pièges à scarabée japonais en 2017 et résultats positifs à Vancouver, en Colombie-Britannique. Description ci-dessous.

Figure 8. Répartition des pièges à scarabée japonais en 2017 et résultats positifs à Vancouver, en Colombie-Britannique.

La carte montre le sud de la Colombie-Britannique, de Prince George à la frontière américaine, et les sites de piégeages de 2017 sont identifiés à l'aide de triangles bleus pour les sites négatifs et de cercles rouges pour les sites positifs. En 2017, des sites positifs ont été trouvés dans la région de Vancouver uniquement. Une carte insérée montre les détails des emplacements positifs à Vancouver.

Date de modification :