Sélection de la langue

Recherche

Une conférence internationale fait avancer la science à l'ère post-pandémique

Une conférence internationale fait avancer la science à l'ère post-pandémique

Les collaborations scientifiques sont plus importantes que jamais. Alors que le monde est confronté à de nouveaux défis liés aux agents pathogènes émergents et réémergents, des sujets tels que la biosécurité, les pandémies, ainsi que la politique et la diplomatie scientifiques sont au cœur des préoccupations. C'est là qu'intervient le réseau de laboratoires de biosécurité de niveau 4 pour les zoonoses (réseau BSL4Z).

La conférence internationale 2021 du réseau BSL4Z a été diffusée en ligne entre le 23 septembre et le 14 octobre 2021. L'événement s'est concentré sur « la préparation et la réponse aux nouveaux défis post-pandémiques » avec 4 sessions : les agents pathogènes émergents et réémergents, la biosécurité et la sûreté biologique de niveau 3 et 4, les perspectives de l'approche « Une seule santé », ainsi que la politique et la diplomatie scientifiques dans le contexte des épidémies zoonotiques et des pandémies. Le réseau BSL4Z organise une nouvelle série de séances virtuelles du 8 septembre au 13 octobre 2022. Le thème général de la Conférence internationale 2022 du réseau BSL4Z est, « Aller de l'avant plus fort : Renforcer la préparation aux maladies zoonotiques ».

Qu'est-ce que le réseau BSL4Z

Créé en 2016 par le chef des opérations scientifiques de l'ACIA, le Dr Primal Silva, le réseau BSL4Z est une alliance, dirigée par l'ACIA, d'organisations de santé animale et publique de 5 pays : le Canada, l'Australie, l'Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Ces organisations protègent la santé humaine et animale contre les agents pathogènes zoonotiques, des maladies qui se transmettent des animaux aux humains. Leurs travaux scientifiques sont réalisés dans des laboratoires de haut niveau de confinement parmi les plus avancés au monde, comme le Centre national des maladies animales exotiques de l'ACIA à Winnipeg. Ces laboratoires sont spécialisés pour aider à protéger les scientifiques qui travaillent avec des agents pathogènes infectieux.

Le réseau BSL4Z fournit un cadre de coopération mondiale qui permet aux scientifiques de ces installations uniques et hautement spécialisées de partager leurs connaissances et leurs ressources afin d'améliorer la réponse internationale aux épidémies de zoonoses.

Diplomatie scientifique et réponse aux crises

La pandémie de COVID-19 a présenté des défis nouveaux et évolutifs qui ont souligné l'importance de la collaboration mondiale. Dès le début de la pandémie, le réseau BSL4Z a mis en place une réponse collaborative rapide, centrée sur des réunions régulières du réseau. Ces réunions ont permis aux membres de partager de l'information, des recherches, des défis et des mises à jour plus efficacement qu'auparavant.

En conséquence, les scientifiques du réseau, le personnel de gestion des laboratoires et les administrateurs scientifiques ont eu un accès en temps réel aux données scientifiques et aux informations opérationnelles importantes. Ce type de coopération internationale est appelé « la diplomatie scientifique » et permet de relever des défis communs à l'échelle nationale et mondiale.

« Ce sont les relations de confiance que nous établissons en temps de calme qui s'avèrent vitales en temps de crise », explique le Dr Silva, coprésident du réseau BSL4Z. « Je suis reconnaissant du dévouement et de l'expertise de mes collègues du réseau BSL4Z qui ont aidé le Canada et le monde à mieux comprendre la COVID-19. »

En août et septembre 2020, le réseau BSL4Z a tenu sa première conférence internationale annuelle. Plus de 1 000 experts scientifiques du monde entier ont partagé leurs connaissances sur la COVID-19, chacun contribuant à l'objectif commun de comprendre l'évolution de la pandémie.

Pour en savoir plus

Plus d'Inspecter et protéger

Date de modification :