Sélection de la langue

Recherche

Emily Carr

Rosier

Dénomination: 'Emily Carr'
Nom botanique: Rosa
Requérant/Titulaire: Agriculture et Agroalimentaire Canada, Saint-Jean-sur-Richelieu
Horticulture Research & Development Centre
430, boulevard Gouin, P.O. Box 457
Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec
J3B 3E6
Canada
Sélectionneur: Campbell Davidson, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Swift Current, Saskatchewan
Mandataire au Canada: Agriculture et Agroalimentaire Canada
Office of Intellectual Property and Commercialization
107 Science Place
Saskatoon, Saskatchewan
S7N 0X2
Canada
Tél: (306) 385-9316
Date de la demande: 2005-05-18(priority claimed)
Numéro de la demande: 05-4907
Date de délivrance du certificat temporaire: 2005-05-18
Date de délivrance du certificat d'obtention: 2006-08-11
Numéro du certificat d'obtention: 2490
Date de résiliation du certificat d'obtention: 2024-08-11

Description de la variété

Variété de référence: 'Champlain'

Sommaire: Les aiguillons courts et les aiguillons longs de la tige sont plus nombreux chez 'Emily Carr' que chez 'Champlain'. La foliole terminale est plus large chez 'Emily Carr' que chez 'Champlain'. 'Emily Carr' produit moins de fleurs par tige florifère que 'Champlain'. Les sépales sont modérément appendiculés chez 'Emily Carr', alors qu'ils sont faiblement appendiculés chez 'Champlain'. La fleur a un plus petit diamètre chez 'Emily Carr' que chez 'Champlain', ses pétales sont moins nombreux, et son réceptacle est plus petit. Chez 'Emily Carr', la fleur est d'abord rouge foncé puis devient rouge, alors que chez 'Champlain' elle est d'abord rouge-violet puis devient rose-bleu. Le bord des pétales est moins réfléchi et moins ondulé chez 'Emily Carr' que chez 'Champlain'. Le filet des étamines extérieures est blanc teinté de vert chez 'Emily Carr', alors qu'il est rouge-orange chez 'Champlain'. 'Emily Carr' est résistante au blanc, alors que 'Champlain' est modérément sensible à cette maladie.

Description:

'Emily Carr' est un grand rosier arbustif dressé à buissonnant. La pigmentation anthocyanique des jeunes rameaux est modérée à forte, de couleur violette. Les tiges portent un nombre élevé d'aiguillons courts et un nombre intermédiaire d'aiguillons longs. Les aiguillons sont brun-rouge; ceux du haut des tiges sont très concaves, alors que ceux du bas sont concaves. Le dessus des feuilles est vert foncé, faiblement à modérément lustré. Chaque feuille compte 7 folioles. La foliole terminale a la base arrondie et le bord denté en scie.

La floraison est presque continue, débute à une époque intermédiaire et dure plus de 10 semaines. Chaque rameau florifère produit un nombre modéré de fleurs. Le pédicelle est pourvu d'un nombre modéré à élevé d'aiguillons et d'un petit nombre de poils. Le bouton floral est pointu en coupe longitudinale. Les sépales sont modérément appendiculés. La fleur semi-double, d'abord rouge foncé, puis rouge et son parfum est nul ou très faible. Vue de dessus, la fleur entièrement ouverte est arrondie; vue de côté, elle a le dessus aplati et le dessous convexe aplati. Les pétales ont une tache basale rouge-violet de grandeur moyenne du côté externe et une grande tache basale rouge-violet du côté interne. Le bord des pétales est faiblement réfléchi et faiblement à modérément ondulé. Le filet des étamines extérieures est blanc teinté de vert. Les styles sont moyens à longs, vert-jaune et densément pubescents. Les stigmates sont situés un peu en dessous du niveau des anthères. Le réceptacle floral est petit, sa section transversale est en forme d'urne, et sa surface extérieure est dépourvue d'aiguillons. L'arbuste est résistant au blanc et sensible à la tache noire.

Origine génétique: 'Emily Carr' provient d'un croisement contrôlé entre la variété 'Cuthbert Grant' et une lignée de rosiers issue de [(sélection de Lammert × 'Morden Cardinette') × 'Morden Cardinette']. Le croisement a été réalisé en 1982 par un des sélectionneurs, Lynn Collicutt, à la station de recherches d'Agriculture et Agroalimentaire Canada de Morden, au Manitoba. Durant cinq ans, des sujets de 'Emily Carr' obtenus par multiplication végétative ont été observés au champ ainsi qu'en pots dans diverses régions climatiques et dans diverses provinces canadiennes. Les évaluations ont porté sur la vigueur de l'arbuste, sa résistance aux diverses conditions climatiques et aux insectes ainsi que sa réaction à diverses maladies foliaires. La variété a été sélectionnée pour sa rusticité, sa longue période de floraison et la forme de ses fleurs.

Épreuves et essais: Les épreuves et essais de 'Emily Carr' ont été réalisés au cours de l'été 2005 à la station de recherches d'Agriculture et Agroalimentaire Canada de Morden, au Manitoba. La variété avait également été évaluée en 1998, 1999, 2000 et 2001. Les essais ont porté sur 3 sujets de la variété candidate et 16 sujets de la variété de référence. Les rangs étaient espacés de 2,1 metre, et les sujets étaient espacés de 0,9 metre sur le rang. Les couleurs ont été déterminées à l'aide du RHS Colour Chart de 1986. Les caractères quantitatifs sont fondés sur 10 mesures.


Tableaux de comparaison pour 'Emily Carr' avec la variété de référence 'Champlain'

Largeur de la foliole terminale (mm)

  'Emily Carr' 'Champlain'
moyenne 47,99 35,38
écart-type 4,5 3,1

Nombre de fleurs par tige florifère

  'Emily Carr' 'Champlain'
moyenne 7,1 24,2

Diamètre de la fleur (mm)

  'Emily Carr' 'Champlain'
moyenne 70,17 82,97
écart-type 5,9 7,3

Nombre de pétales par fleur

  'Emily Carr' 'Champlain'
moyenne 11,7 22,8

Couleur générale de la fleur

  'Emily Carr' 'Champlain'
RHS 53A, passant à 59C et 61C 57B-C, passant à 68A- B

Couleur de la face externe des pétales (RHS)

  'Emily Carr' 'Champlain'
marge 60B 57D
centre 60C 57D
base 61C 155A & 7A

Couleur de la face interne des pétales (RHS)

  'Emily Carr' 'Champlain'
marge 53A 57A
centre 53A 57A
base 57A 15A
Date de modification :