Sélection de la langue

Recherche

Chelsea C-28

Noisetier

Dénomination: 'Chelsea C-28'
Nom botanique: Corylus avellana
Requérant/Titulaire: Hodgson, Martin W.
RR #1, 1385 Col. Talbot Rd.
Courtland, Ontario
N0J 1E0
Canada
Sélectionneur: Martin W. Hodgson, Courtland, Ontario
Date de la demande: 2014-12-10
Numéro de la demande: 14-8496
Date de délivrance du certificat d'obtention: 2017-06-15
Numéro du certificat d'obtention: 5492
Date de résiliation du certificat d'obtention: 2042-06-15

Description de la variété

Variétés de référence: 'Slate', 'Butler' et 'Norfolk C-16'

Sommaire: Les rameaux de un an sont minces chez 'Chelsea C-28', tandis qu'ils sont d'épaisseur moyenne chez 'Butler'. Durant la croissance active, la tendance au drageonnement est nulle à faible chez 'Chelsea C-28', alors qu'elle est moyenne chez 'Slate'. Le débourrement survient à une époque intermédiaire chez 'Chelsea C-28', alors qu'il est hâtif chez 'Butler'. L'inflorescence mâle est brun-rose chez 'Chelsea C-28', tandis qu'elle est verte chez 'Slate' et 'Butler'. La floraison des inflorescences mâles est intermédiaire à tardive chez 'Chelsea C-28', tandis qu'elle est hâtive chez 'Norfolk C-16'. La floraison des inflorescences femelles est tardive chez 'Chelsea C-28', tandis qu'elle est intermédiaire chez 'Slate' et hâtive chez 'Butler'. Le limbe des feuilles est circulaire chez 'Chelsea C-28', alors qu'il est elliptique chez 'Slate' et ové chez 'Butler'. L'involucre ne présente pas d'étranglement chez 'Chelsea C-28', tandis qu'il en présente un chez 'Slate'. L'involucre est plus court à de même longueur que le fruit chez 'Chelsea C-28', alors qu'il est plus long que le fruit chez 'Slate' et 'Norfolk C-16'. Chez 'Chelsea C-28', le fruit est plus long et plus étroit que chez les variétés de référence. Le fruit et l'amandon sont longuement cylindriques chez 'Chelsea C-28', tandis qu'ils sont globuleux chez 'Slate' et courtement cylindriques chez 'Butler'. En coupe latérale, le fruit est circulaire chez 'Chelsea C-28', tandis qu'il est triangulaire chez 'Slate' et rectangulaire chez 'Norfolk C­16'. Le mucron du fruit est moyennement proéminent chez 'Chelsea C-28', alors qu'il est fortement proéminent chez 'Slate' et faiblement proéminent chez 'Butler'. La cicatrice basale du fruit est moyenne à grande chez 'Chelsea C-28', alors qu'elle est petite à moyenne chez 'Norfolk C-16'. La cicatrice basale du fruit est absente chez 'Chelsea C-28', tandis qu'elle est convexe chez les variétés de référence. Le sommet de l'amandon est pointu chez 'Chelsea C-28', alors qu'il est plat chez 'Butler'. La base de l'amandon est arrondie chez 'Chelsea C-28', alors qu'elle est pointue chez 'Slate' et plate chez 'Butler' et 'Norfolk C­16'. La pellicule de l'amandon n'est pas liégeuse ou l'est très faiblement chez 'Chelsea C-28', alors qu'elle est faiblement liégeuse chez 'Butler' et moyennement liégeuse chez 'Norfolk C-16'. La maturation du fruit est tardive à très tardive chez 'Chelsea C-28', tandis qu'elle est hâtive chez 'Butler'. Après la chute du fruit, la persistance de l'involucre est faible chez 'Chelsea C-28', tandis qu'elle est forte chez 'Slate', nulle ou très faible chez 'Butler' et moyenne chez 'Norfolk C-16'. Le pourcentage du fruit, en poids, que représente l'amandon est faible à moyen chez 'Chelsea C-28', alors qu'il est élevé chez 'Butler'.

Description:

PLANTE : moyennement à vigoureuse, dressée à étalée; rameaux en densité moyenne; tendance au drageonnement nulle à faible.

RAMEAUX DE UN AN : minces, à pubescence moyenne à dense; lenticelles peu nombreuses.

BOURGEONS À BOIS : coniques, verts; débourrement survenant à une époque intermédiaire.

INFLORESCENCE MÂLE : de longueur moyenne, brun-rose.

STIGMATE : rouge.

FLORAISON : intermédiaire à tardive dans le cas des fleurs mâles, tardive dans le cas des fleurs femelles.

LIMBE DES FEUILLES : circulaire, petit à moyen; dessous à pubescence clairsemée; chute des feuilles survenant à une époque intermédiaire.
PÉTIOLE : de longueur moyenne, à pubescence de densité moyenne.

INVOLUCRE : sans étranglement, plus court à de même longueur que le fruit, moyennement échancré, à lobes faiblement à moyennement dentés en scie, à pubescence de densité moyenne; callosité à la base de faible épaisseur; bractées soudées des deux côtés.
INFRUTESCENCE : comportant généralement un ou deux fruits.
FRUIT : gros, longuement cylindrique, circulaire en coupe transversale, brun clair, ne donnant pas d'amandon double; coque comportant un nombre élevé de rayures; mucron modérément aigu, moyennement proéminent; cicatrice pistillaire de grandeur moyenne; cicatrice basale moyenne à grande, plate; extrémité apicale moyennement à densément pubescente; involucre faiblement persistant après la chute du fruit.
AMANDON : moyen à gros, longuement cylindrique, circulaire en coupe transversale, à sommet pointu, à base arrondie, représentant un pourcentage du fruit (en poids) faible à moyen; sillon latéral absent; pellicule non liégeuse ou très faiblement liégeuse; cavité interne absente ou très petite.

MATURATION DES FRUITS : tardive à très tardive.

Origine génétique: 'Chelsea C-28' est issue d'une graine provenant de lots en vrac de noisettes non triées, achetés de 1992 à 1995 de la Grimo Nut Farm, à Niagara-on-the-Lake, en Ontario. Ces noisettes étaient issues de croisements entre diverses variétés, notamment 'Barcelona', 'Slate', 'Gellatly', 'Myoka', 'Petoka' et 'Grimo 502'. Les graines ont été mises à germer en serre, sur une ferme située au 1385, chemin Col. Talbot, à Courtland, en Ontario, puis les semis ainsi obtenus y ont été cultivés pendant 2 à 3 années. En 1994, 1995 et 1996, les semis ont été transférés au champ, avec des espacements de 1,5 à 2 mètres sur le rang et de 6 ou 12 mètres entre les rangs, pour une superficie totale de plus de 25 acres. Environ 5 000 semis uniques ont été plantés au cours de cette période, et la production de fruits a débuté en 1998. En 2000, de nombreux arbres ont été touchés par la brûlure orientale du noisetier. En 2004, 150 à 200 arbres étaient encore vivants. De 2008 à 2010, les arbres ont été déterrés puis transplantés dans une parcelle d'un champ. 'Chelsea C-28' a été sélectionnée pour la capacité de survie de ses chatons durant l'hiver, sa bonne production de pollen et l'aptitude de ses noisettes à perdre leur pellicule au rôtissage. La variété a été clonée par prélèvement des rejets de la plante-mère, et ceux-ci ont ensuite été cultivés en serre durant 2 ans à Courtland, en Ontario, avant d'être plantés au champ.

Épreuves et essais: L'essai comparatif de 'Chelsea C-28' a été réalisé en 2015 dans un champ de la station de recherche de Simcoe, à Simcoe, en Ontario, à raison de 4 répétitions par variété et de 3 arbres de chaque variété par répétition, pour un total de 12 arbres de chaque variété. Les arbres de la variété candidate, 'Chelsea C-28', et des variétés de référence 'Norfolk C-16' et 'Butler' ont été plantés en 2008, alors que ceux de la variété de référence 'Slate' ont été plantés en 2009. Les arbres, à racines nues, ont été plantés avec un espacement de 3 mètres sur le rang, en rangs espacés de 5 mètres, et ont été irrigués au moyen d'un réservoir d'eau. Les observations et mesures ont été faites en 2015 chez 10 arbres de chaque variété.


Tableaux de comparaison pour 'Chelsea C-28' avec les variétés de référence 'Slate', 'Butler' et 'Norfolk C-16'

Longueur du fruit (mm)

  'Chelsea C-28' 'Slate' 'Butler' 'Norfolk C-16'
moyenne 26,1 22,2 21,4 23,9
écart-type 1,2 0,7 0,9 1,2

Largeur du fruit (mm)

  'Chelsea C-28' 'Slate' 'Butler' 'Norfolk C-16'
moyenne 17,2 21,6 19,9 18,7
écart-type 0,7 0,9 0,7 0,6

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Chelsea C-28
Noisetier: 'Chelsea C-28' (right) avec les variétés de référence 'Butler' (gauche) et 'Norfolk C-16' (centre)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Chelsea C-28
Noisetier: 'Chelsea C-28'

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Chelsea C-28
Noisetier: Variété de référence 'Slate'

Date de modification :