Des mises à jour temporaires du site Web sont en cours pour résoudre des problèmes techniques. Pour obtenir de l’aide, visitez notre page Contactez-nous.

Encéphalopathie spongiforme bovine : atypique et classique

Atypique et classique

L'Encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est une maladie progressive du bétail qui est toujours fatale. Elle appartient à un groupe de maladies qui touchent le système nerveux des humains et d'autres animaux appelés encéphalopathies spongiformes transmissibles. L'ESB est associée à la présence d'une forme anormale d'une protéine appelée protéine prion. Il n'y a actuellement ni traitement ni vaccin contre la maladie.

Il existe 2 formes différentes d'ESB

ESB atypique (type H et type L)

  • Se développe spontanément au sein de toutes les populations bovines.
  • La transmission aux humains n'a jamais été signalée.
  • Les 2 types d'ESB atypique (H et L) ont été identifiés en 2004.
    • Maladie très rare, et  susceptible de survenir au sein de toutes les populations bovines, peu importe les mesures de contrôle en place.
  • Des cas ont été signalés partout au monde, y compris dans des pays où aucun cas d'ESB classique n'a été signalé.
  • Son occurrence n'est pas prise en compte aux fins de la reconnaissance officielle du statut de risque d'ESB par l'Organisation mondiale de la santé animale (OMSA).
  • La grande majorité des cas (environ 92 %) dans le monde ont été détectés chez des animaux âgés de 8 ans et plus.
    • Le cas le plus jeune signalé à ce jour avait 67 mois.
  • 3 cas au Canada (2 de type H et 1 de type L); le dernier cas a été signalé en 2021.

ESB classique

  • Survient chez les animaux via la consommation d'aliments contaminés.
  • Peut provoquer une variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l'humain, à la suite de la consommation de bœuf contaminé par les prions.
  • A été diagnostiquée pour la première fois en 1986.
    • La mise en œuvre de mesures de contrôle appropriées a entraîné son déclin dans le monde entier.
    • Aujourd'hui, il y a quelques cas isolés d'ESB classique dans le monde, indiquant la fin de l'épidémie.
  • Des cas ont été signalés dans plus de 20 pays.
  • Sa détection peut être considérée à des fins de statut sanitaire officiel en matière de risque d'ESB reconnu par l'OMSA.
  • Les bovins sont infectés pendant la première année de vie et présentent des signes cliniques après 5 à 7 ans.
    • Le cas le plus jeune signalé à ce jour avait 20 mois.
  • 17 cas au Canada; le dernier cas est né en 2009.

Le Canada est tenu de signaler immédiatement tout cas confirmé d'ESB classique à l'Organisation mondiale de la santé animale (OMSA), tandis que les cas d'ESB atypique sont signalés chaque année.