Des mises à jour temporaires du site Web sont en cours pour résoudre des problèmes techniques. Pour obtenir de l’aide, visitez notre page Contactez-nous.

2011-2013 Cyclospora cayetanensis et Cryptosporidium spp. dans les fruits et légumes frais

Résumé

Le Plan d'action pour assurer la sécurité des produits alimentaires (PAASPA) vise à moderniser et à renforcer le système canadien de salubrité des aliments afin que l'on puisse parvenir à mieux protéger les Canadiens contre les aliments insalubres et, en fin de compte, à réduire la fréquence des maladies d'origine alimentaire.

Les parasites Cyclospora et Cryptosporidium sont des protozoaires qui infectent les humains, principalement par l'intermédiaire de l'eau et des aliments contaminés. Cyclospora est endémique dans un certain nombre de pays tropicaux et sous-tropicaux. Des humains contractent des infections à Cryptosporidium partout dans le monde. Les infections à Cyclospora et à Cryptosporidium peuvent causer des symptômes gastro-intestinaux légers à graves incluant, entre autres, la diarrhée, une perte de poids, des crampes, des flatulences, la nausée, la fatigue et une fièvre légère.

En septembre 2012, un comité d'experts de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont placé Cyclospora et Cryptosporidium aux 13e et 5e rangs, respectivement, parmi 24 parasites dans le classement général des parasites mondiaux en raison de leur importance pour la santé publique. Les fruits et légumes, comme les fines herbes et les petits fruits frais, ont déjà été identifiés par le passé comme sources de Cyclospora et de Cryptosporidium au Canada. La présente étude se penche sur les fines herbes, les petits fruits, les oignons verts et les champignons frais.

L'objectif de la présente étude était de déterminer l'occurrence et la répartition des cas de contamination des fruits et légumes frais comme les fines herbes, les petits fruits, les champignons et les oignons verts, par les parasites Cyclospora et Cryptosporidium. Un total de 1590 échantillons ont été analysés pour la présence de Cyclospora et de 1788 échantillons pour y déceler la présence de Cryptosporidium. Les échantillons ont été prélevés dans des commerces de détail de diverses régions dans tout le Canada entre mai 2011 et mars 2013.

Parmi les échantillons soumis à un dépistage de Cyclospora, aucun n'a donné de résultat positif pour ce parasite. Parmi les échantillons soumis à un dépistage de Cryptosporidium, six échantillons d'oignon vert, un échantillon de persil et un échantillon de champignon se sont révélés positifs. Cependant, la méthode d'analyse utilisée pour détecter les parasites ne peut indiquer si le parasite est viable et s'il peut transmettre une infection. Il est important de noter qu'aucun cas de maladie lié à la consommation des produits dans lesquels Cryptosporidium a été décelé lors de cette étude n'a été signalé. Les résultats positifs donnent lieu à un suivi de la part de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). Toutefois, dans le cas qui nous occupe, à cause de la nature périssable des produits et du temps écoulé entre le prélèvement de l'échantillon et la fin de l'analyse, les produits n'étaient plus sur le marché lorsque le parasite a été détecté. Aucune mesure de suivi directe n'a donc été possible. L'information recueillie a contribué à informer et guider les programmes et les activités d'inspection de l'ACIA.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments réglemente et supervise l'industrie. Elle collabore également avec les provinces et les territoires et fait la promotion d'une manipulation sécuritaire des aliments tout au long de la chaîne de production alimentaire. Toutefois, il est important de noter que les secteurs de l'alimentation et du détail au Canada sont en définitive responsables des aliments qu'ils produisent et vendent, tandis que les consommateurs sont responsables de la manipulation sécuritaire des aliments qu'ils ont en leur possession. Par ailleurs, les consommateurs peuvent facilement trouver de l'information générale sur la manipulation sécuritaire des aliments. L'ACIA poursuivra ses activités de surveillance et fera part de ses constatations aux intervenants.

Demande de rapport complet

La version intégrale du présent rapport est disponible sur demande.

Le format dans lequel vous souhaitez recevoir le rapport (obligatoire)
Vos coordonnées