Des mises à jour temporaires du site Web sont en cours pour résoudre des problèmes techniques. Pour obtenir de l’aide, visitez notre page Contactez-nous.

2017-2018 Bactéries pathogènes dans les insectes comestibles

Résumé

En Afrique, en Asie et en Amérique latine, la consommation d'insectes comestibles s'inscrit dans une longue tradition. Ces dernières années, les insectes comestibles suscitent un intérêt grandissant en Europe et en Amérique du Nord. Ainsi, les Canadiens ont accès à de plus en plus d'aliments à base d'insectes, notamment des insectes entiers séchés, des insectes en poudre et des collations contenant des insectes (ex. : croustilles, craquelins, biscuits). Les insectes comestibles sont présentés comme une source de protéines durable et abordable, qui pourrait garantir la sécurité alimentaire des générations futures. Si l'innocuité de la plupart des insectes comestibles populaires dans le monde est reconnue, les Canadiens, eux, n'ont pas l'habitude de manger des insectes. Il existe peu de données scientifiques sur la lutte contre les pathogènes microbiens durant l'élevage et la transformation des insectes comestibles. Cela étant, les insectes destinés à la consommation humaine vendus aux consommateurs canadiens doivent satisfaire aux mêmes normes en matière de salubrité et d'hygiène que tous les autres aliments offerts au Canada.

Compte tenu des facteurs susmentionnés et de leur pertinence pour les Canadiens, il a été décidé que les insectes comestibles feraient l'objet d'une étude préliminaire visant à recueillir des données de base en matière de salubrité des aliments. Durant l'étude, soit du 1er avril 2017 au 30 mars 2018, 51 échantillons d'insectes comestibles (entiers et séchés ou en poudre) ont été obtenus de détaillants en ligne et dans des points de vente au détail ayant pignon sur rue au Canada. Les échantillons ont été analysés aux fins de détection de Salmonella spp. (bactéries pathogènes) et d'Escherichia coli (E. coli) de type générique, un organisme indicateur des conditions sanitaires sur l'ensemble de la chaîne de production alimentaire.

Ni Salmonella spp. ni E. coli de type générique (> 100 unités formant des colonies [UFC]/g) n'ont été détectées dans les échantillons, ce qui donne à penser que les insectes comestibles analysés avaient été produits dans des conditions sanitaires acceptables. Cela dit, le nombre d'échantillons, de types de produits et de microorganismes visés par l'étude étant limité, les résultats ont été interprétés avec prudence. Il faudra faire d'autres études pour déterminer si les pratiques actuelles de l'industrie en ce qui a trait à l'élevage, à la transformation, à la manipulation et à l'entreposage des insectes permettent de garantir que les produits qui en résultent sont de qualité alimentaire. Par conséquent, il est recommandé aux producteurs, aux détaillants et aux consommateurs de manipuler ces aliments de manière sûre, comme ils devraient le faire avec tous les autres aliments.

Demande de rapport complet

La version intégrale du présent rapport est disponible sur demande.

Le format dans lequel vous souhaitez recevoir le rapport (obligatoire)
Vos coordonnées