Des mises à jour temporaires du site Web sont en cours pour résoudre des problèmes techniques. Pour obtenir de l’aide, visitez notre page Contactez-nous.

2014-2017 Bactéries pathogènes dans les concombres

Résumé

Les concombres sont fréquemment consommés par les Canadiens de tous les groupes d'âge. Malheureusement, plusieurs éclosions de maladies d'origine alimentaire ont été associées aux concombres au cours des dernières années. Les concombres peuvent être contaminés par des bactéries pathogènes durant leur production, leur récolte, leur manutention, leur transformation, leur conditionnement et leur distribution. Comme les concombres sont souvent consommés crus, la présence de bactéries pathogènes pose un risque de maladies d'origine alimentaire.

Compte tenu des facteurs susmentionnés et de leur pertinence pour les Canadiens, les concombres entiers ont été sélectionnés pour faire l'objet d'une étude ciblée. Les études ciblées visent à générer des données de référence sur la présence de bactéries pathogènes dans les aliments. Dans le cadre de la présente étude (réalisée du 1er avril 2014 au 31 mars 2017), un total de 3 071 échantillons ont été prélevés dans des points de vente au détail de 11 villes du Canada, puis analysés aux fins de détection des bactéries pathogènes préoccupantes (espèces [spp.] de Salmonella, Shigella et Escherichia coli O157:H7 [E. coli O157:H7]) et d'E. coli de type générique. L'E. coli de type générique est un indicateur des conditions d'hygiène générales de la chaîne de production alimentaire.

Dans la présente étude, la totalité (100 %) des échantillons de concombre analysés étaient exempts des bactéries pathogènes recherchées. Les bactéries Salmonella spp., Shigella et E. coli O157:H7 n'ont été trouvées dans aucun échantillon. Des concentrations élevées d'E. coli de type générique (100 < x ≤ 1 000 Unités Formant des Colonies (UFC)/g ou Nombre le Plus Probable (NPP)/g) ont été détectées dans 19 échantillons (0,6 %) et des concentrations très élevées d'E. coli de type générique (> 1 000 UFC/g ou NPP/g) ont été détectées dans 3 échantillons (0,1 %).

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a pris des mesures de suivi appropriées, telles que des activités d'échantillonnage supplémentaires et l'inspection des installations. Compte tenu de leur nature périssable, les produits touchés n'étaient plus offerts sur le marché lorsque les échantillons ont été déclarés insatisfaisants. En conséquence, aucun rappel d'aliment n'a été émis. De plus, il n'était pas possible de déterminer la source de la contamination par E. coli de type générique. Cependant, des mesures correctives ont été apportées par les installations de traitement.

Dans l'ensemble, les résultats de notre étude suggèrent que presque tous les concombres peuvent être consommés sans danger. Ils peuvent toutefois contenir des concentrations élevées ou très élevées d'E. coli de type générique. Par conséquent, il est recommandé aux producteurs, aux détaillants et aux consommateurs de manipuler les concombres de manière sécuritaire, comme on doit le faire pour tous les aliments.

Demande de rapport complet

La version intégrale du présent rapport est disponible sur demande.

Le format dans lequel vous souhaitez recevoir le rapport (obligatoire)
Vos coordonnées