Des mises à jour temporaires du site Web sont en cours pour résoudre des problèmes techniques. Pour obtenir de l’aide, visitez notre page Contactez-nous.

Voici Tracy Lawrence, technicienne en virologie de l'ACIA

Tracy Lawrence

Si vous avez déjà mangé des pêches cultivées localement, dégusté un verre de vin canadien lors d'un pique-nique ou cueilli des pommes par une chaude journée d'automne, vous avez eu un aperçu de mon travail!

Je m'appelle Tracy Lawrence et mon travail à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) joue un rôle dans le succès des industries de la viticulture et de l'arboriculture fruitière de notre pays, qui représentent plusieurs milliards de dollars.

Le Canada est connu pour la richesse de son industrie agricole et horticole, qui est essentielle à notre sécurité alimentaire et à notre économie.

Depuis un laboratoire situé dans la belle ville de Sidney, en Colombie-Britannique, je suis fière d'avoir servi les Canadiens pendant 22 ans en veillant à ce que nos agriculteurs aient accès à des plantes saines pour fournir les produits que nous apprécions.

Des expériences d'enfance fructueuses

Je suis née et j'ai grandi entourée d'agriculture. J'ai toujours été intéressée par les plantes et leur croissance. Le temps passé à la ferme familiale de mon ami a alimenté cette passion.

J'ai pu biner des champs de choux, cueillir des pommes croquantes et manger des poivrons verts et des prunes italiennes à volonté. C'était une expérience incroyable.

Le fait d'être accueillie à bras ouverts dans cette famille m'a appris qu'il y a quelque chose de spécial chez les personnes qui travaillent avec les plantes. Au fil des années, je me suis rendu compte que le travail dans la nature cultivait des personnes terre-à-terre qui prenaient également soin les unes des autres. Je voulais être l'un d'entre eux.

Faire évoluer ma carrière

Même si j'aimais les plantes, je ne savais pas trop comment je voulais travailler avec elles. J'ai commencé ma carrière dans un programme de premier cycle en géologie à l'Université de Guelph, mais j'ai fini par m'orienter vers la biochimie.

En 1993, j'ai obtenu un baccalauréat ès sciences en biochimie et j'ai déménagé sur la côte Ouest pour travailler dans une entreprise de tests environnementaux à Vancouver. Quelques années plus tard, j'ai déménagé sur l'île de Vancouver pour travailler comme assistant de recherche à l'Université de Victoria.

En 1999, je suis retourné à l'école et j'ai obtenu un certificat de technicien en horticulture du Pacific Horticulture College, puis j'ai créé ma propre entreprise d'aménagement paysager.

Forte d'une série d'expériences universitaires et personnelles, j'étais toujours appelée par le monde de la science des plantes. L'herbe semblait plus verte de l'autre côté, et je savais qu'il était temps de bouger.

Semer mes graines d'expérience

En 2000, l'ACIA embauchait pour l'enquête sur la variole du prunier. J'ai commencé ma carrière à l'Agence en testant des échantillons en laboratoire.

Après cette saison d'enquête, j'ai mis au point des tests pour détecter les ingrédients génétiquement modifiés dans les aliments. En 2009, je suis devenu technicienne en virologie au laboratoire de Sidney de l'ACIA, également connu sous le nom de Centre de protection des végétaux. 

Dans notre installation, nous testons les arbres fruitiers et les vignes importés pour détecter les virus. L'objectif est de protéger notre industrie agricole contre les virus des plantes qui pourraient nuire aux cultures ici au pays. Nous utilisons des tests en laboratoire et sur le terrain pour déterminer si les plantes importées sont saines. Dans le cas des tests sur le terrain, les experts de l'ACIA transfèrent le matériel importé sur des plantes « d'essai » et recherchent tout symptôme viral sur les feuilles et les fruits.

La majeure partie de mon travail se déroule dans le laboratoire de culture tissulaire. Je produis les plantes « d'essai » utilisées sur le terrain. Il est très important d'avoir des plantes d'essai propres sur lesquelles mes collègues peuvent compter pour observer avec précision tout symptôme viral. Nous devons manipuler les plantes avec soin et nous assurer que notre laboratoire et notre équipement ne soient pas contaminés.

Je cultive également de nouvelles plantes saines à partir de variétés infectées par le virus. Après avoir placé les plantes dans un environnement chaud pendant 6 à 14 semaines, je dissèque au microscope l'extrémité des plantes infectées et crée 4 ou 5 nouvelles plantes. Je les teste ensuite pour savoir si j'ai réussi à éliminer le virus.

J'aime commencer ma journée en me rendant dans la salle de culture, chaude et lumineuse, pour vérifier mes plantes et voir si elles ont bien poussé. C'est étonnant de voir à quelle vitesse une pointe microscopique de moins d'un millimètre peut devenir une plante enracinée dans la serre en l'espace de seulement six mois.

Cultiver mes passions mûres

Mon travail change avec les saisons, ce qui rend les choses intéressantes. Lorsque je ne suis pas en train de produire des plantes de culture tissulaire, je peux aider à effectuer les tests de diagnostic en laboratoire, les tests sur le terrain ou l'entretien des plantes.

J'ai la chance de travailler avec un groupe diversifié de collègues qui se passionnent pour de nombreuses facettes de la santé des plantes : les nutriments, les insectes, la santé des sols et le climat. Nous couvrons un large éventail de domaines, mais nous formons une équipe solidaire.

En plus de créer des liens avec d'autres amoureux des plantes, notamment des jardiniers, des scientifiques et des chercheurs, j'ai eu l'occasion d'apprendre, de grandir et de faire une différence dans la vie des Canadiens tout au long de ma carrière à l'Agence.

Chaque fois que je vais dans une épicerie et que je vois des vins locaux ou de nouvelles variétés de pommes, je me sens bien de savoir que j'ai joué un rôle dans la mise en marché de bon nombre de ces produits.

Vous n'avez pas besoin d'être à ma place pour aider à protéger les plantes et l'environnement où vous vivez. Vous aussi, vous pouvez être un héros de la santé des plantes!

En savoir plus

Plus d'Inspecter et protéger