Sélection de la langue

Recherche

Exigences en matière d'étiquetage pour le poisson et les produits de poisson
Autres termes

Certains termes descriptifs sont requis sur des produits de poisson préemballés importés au Canada, exportés du Canada ou destinés au commerce interprovincial. À moins d'indication contraire, ces termes descriptifs peuvent paraître sur n'importe quelle partie de l'étiquette, pourvu qu'ils ne figurent pas uniquement sur le dessous de l'emballage. De plus, en ce qui concerne les produits de poisson de consommation préemballés, ces termes doivent paraître en caractères dont la hauteur est d'au moins 1,6 mm (1/16 pouce) [210, 245(2) et (3), RSAC]. Veuillez consulter la page de Lisibilité et emplacement de l'Outil d'étiquetage pour l'industrie pour connaître les exigences qui s'appliquent à tous les aliments.

Portion rectangulaire uniforme de poisson haché pané

L'étiquette des portions rectangulaires uniformes de poisson haché pané doit porter un énoncé descriptif, par exemple, « fait de poisson haché », pour indiquer que le produit est fabriqué ou préparé à partir de poisson haché. Ces termes doivent être situés à proximité du nom usuel et imprimés en lettres dont la hauteur est au moins égale à la plus grande des hauteurs suivantes, soit au moins à la moitié de celle des caractères utilisés pour le nom usuel ou au moins 1,6 mm de hauteur [262(1)e), 262(3), RSAC].

Thon en emballage hermétiquement scellé

Tous les emballages hermétiquement scellés de thon doivent porter une étiquette indiquant la couleur de la chair du poisson [262(1)g), RSAC] :

  • « chair de thon blanc » / « White Meat Tuna » ou « thon blanc » / « White Tuna » (seulement le thon des espèces Thunnus alalunga);
  • « chair pâle de thon » / « Light Meat Tuna » ou « thon pâle » / « Light Tuna »;
  • « chair foncée de thon » / « Dark Meat Tuna » ou « thon foncé » / « Dark Tuna ».

Saumon

L'étiquette des morceaux de saumon coupé transversalement placés dans des emballages hermétiquement scellés dont la peau et les vertèbres ont été enlevées doit porter les mentions « sans peau » / « Skinless » ou « sans os » ou « sans arête » et « Boneless » [262(1)a), RSAC].

Le saumon placé dans un emballage hermétiquement scellé peut être vendu en tant que saumon haché ou de parures provenant de la queue et du collet ou d'autres petits morceaux de saumon. Ces produits doivent porter les mentions « haché » / « Minced » ou « bouts de saumon » / « Salmon Tips », selon le cas [262(1)b), RSAC].

Homard

La chair de homard emballée sans ajout de saumure doit porter la mention « emballage à sec » / « Dry Pack » [262(1)c), RSAC]. Dans le cas de la chair de homard congelée préemballée (définition), celle-ci doit porter la mention « chair de homard congelée » / « Frozen Lobster Meat » [262(1)d), RSAC].

Poisson salé

L'étiquette du poisson salé doit en décrire la transformation au moyen des termes « poisson fendu » / « Split Fish », « poisson fendu avec colonne vertébrale entière » / « Split Fish with Entire Backbone » ou « filet » / « Fillet » [262(1)h), RSAC]. L'étiquette doit également porter l'une des mentions ci-après pour décrire la teneur en sel ou en eau du poisson [262(1)i), RSAC] :

  • « poisson faiblement salé » / « Slack Salted Fish », si, après salage, il a une teneur en sel d'au plus 25 % en poids sec;
  • « poisson légèrement salé » / « Light Salted Fish », si, après salage, il a une teneur en sel de plus de 25 % mais d'au plus 33 % en poids sec;
  • « poisson fortement salé séché » / « Dried Heavy Salted Fish », si, après salage, il a une teneur en sel de plus de 33 % en poids sec et une teneur en eau d'au plus 54 %;
  • « poisson fortement salé en vert » / « Green Heavy Salted Fish », si, après salage, il a une teneur en sel de plus de 33 % en poids sec et une teneur en eau de plus de 54 %, mais d'au plus 65 %.

Mollusques bivalves

L'étiquette des mollusques bivalves en écailles qui ne sont pas dans un emballage hermétiquement scellé doit indiquer correctement et lisiblement la date de leur transformation et une expression, un code ou un identificateur indiquant l'endroit de leur récolte [262(1)f), RSAC].

Le lieu de récolte des mollusques bivalves vivants doit être indiqué le plus précisément possible; les renseignements doivent comprendre le nom de la zone géographique, le numéro de concession, le numéro du secteur coquillier et/ou du sous-secteur, s'il y a lieu. Pour toutes les activités décrites ci-après, le lieu de récolte des mollusques bivalves est considéré comme le suivant :

Reparcage :

  • le site de reparcage;

Entreposage humide en eaux littorales :

  • si les mollusques bivalves sont soumis à un entreposage humide pendant moins de 14 jours, le lieu de récolte d'origine avant l'entreposage humide;
  • si les mollusques bivalves sont soumis à un entreposage humide pendant 14 jours ou plus, le lieu de récolte du site d'entreposage humide;

Entreposage humide à terre :

  • si les mollusques bivalves sont soumis à un entreposage humide dans un système à recirculation d'eau non traitée pendant moins de 14 jours, le lieu de récolte d'origine;
  • si les mollusques bivalves sont soumis à un entreposage humide dans un système à recirculation d'eau non traitée pendant 14 jours ou plus, le lieu de la source d'approvisionnement en eau;
  • si les mollusques bivalves sont soumis à un entreposage dans un système d'eau traitée ou synthétique, le lieu de récolte d'origine, quelle que soit la durée d'entreposage;

Entreposage humide après reparcage :

  • application des critères mentionnés précédemment pour l'entreposage humide en eaux littorales ou à terre, mais le lieu de récolte d'origine correspond au site de reparcage;

Aquaculture terrestre :

  • si les mollusques bivalves proviennent d'une installation d'aquaculture terrestre qui utilise de l'eau traitée ou synthétique, le lieu de récolte correspond au numéro de permis délivré par l'autorité qui autorise cette activité.

Pour connaître les politiques et les critères qui s'appliquent à la récolte de mollusques bivalves, consulter le manuel du Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques.

Utilisation de fumée filtrée

Pour ce qui est du poisson transformé avec de la fumée filtrée, l'absence d'un descripteur indiquant la présence de fumée filtrée à côté du nom usuel peut être considérée comme trompeuse. Les mentions acceptables comprennent :

  • « (Couleur – optionnelle) préservé(e) avec de la fumée de bois filtrée » ou « (Couleur – optionnelle) préservé(e) avec de la fumée purifiée » ou d'autres mentions similaires identifiant clairement que la couleur du poisson n'est pas naturelle, mais a été modifiée;
  • « transformé avec de la fumée de bois filtrée comme agent de conservation (pour la stabilité de couleur – optionnelle) »; ou
  • « Produit à l'aide de fumée de bois filtrée ».
Date de modification :