Sélection de la langue

Recherche

Collaboration avec des spécialistes de la génomique pour protéger le vin canadien

Mars 2021

Collaboration avec des spécialistes de la génomique pour protéger le vin canadien

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), les universités et les spécialistes de la génomique partout au pays travaillent ensemble à une mission importante : protéger l'industrie canadienne du vin et du raisin, qui représente 9 milliards de dollars, contre les virus de la vigne importée.

La vigne peut tomber malade et l'Agence collabore à élaborer une solution scientifique que tout amateur de vin appréciera.

Ce que fait l'ACIA

Par l'entremise de son Centre de protection des végétaux de Sidney, l'ACIA codirige le projet CLEANSED – Diagnostic du séquençage de l'extraction de plants propres pour des vignes propres au Canada. Ce projet permettra de concevoir un nouveau test basé sur la génomique pour s'assurer que les vignes importées sont exemptes de virus nuisibles. Il aidera l'industrie du vin et du raisin à répondre à la demande croissante de produits locaux de haute qualité.

Le nouveau projet CLEANSED harmonise les tests sur les nouvelles vignes importées, exportées et en développement pour la production nationale de vigne. Pour la première fois, des tests génétiques complets permettront de s'assurer que la production de vignes au pays est propre et que les producteurs ont accès à des vignes saines, tant pour la plantation de nouveaux vignobles que pour la replantation dans les vignobles existants. Le projet permettra d'accélérer la mise en circulation des importations de vigne sans virus d'environ 3 ans à 12 mois ou moins, ce qui permettra aux producteurs d'accéder plus facilement, plus rapidement et à moindre coût à de nouvelles variétés de vigne.

Toutes les vignes ne sont pas égales

Les vignes sans virus (propres) sont essentielles pour produire les raisins de qualité dont les établissements vinicoles ont besoin.

Malheureusement, les vignes peuvent être infectées par des virus tels que maladie de l'enroulement de la vigne (aussi Mosaïque jaune, Liséré des nervures), virus du court noué de la vigne (dégénerescence infectieuse), le complexe du bois strié de la vigne et la tache rouge de la vigne. Les virus peuvent se cacher dans les vignes importées au Canada, il est donc essentiel de les détecter et de les empêcher de menacer la santé des vignes cultivées au pays.

La gestion de la santé des vignes est une priorité absolue pour la viabilité à long terme de l'industrie canadienne du vin et du raisin. Les maladies causées par les virus coûtent aux viticulteurs 159 millions de dollars chaque année parce que les vignes produisent moins de fruits et qu'une grande partie de la production est rejetée par les établissements vinicoles.

L'installation de classe mondiale de l'ACIA

Le Centre de protection des végétaux de Sidney a effectué des tests sur les vignes importées pour s'assurer qu'elles sont saines et prêtes à être utilisées par les viticulteurs canadiens. Le projet CLEANSED revitalisera le processus d'analyse génomique afin de l'intégrer aux procédures d'analyse normalisées pour les vignes.

L'approche basée sur la génomique utilise le séquençage à haut débit (SHD), la robotique et les outils de bio-informatique. Il remplacera les tests traditionnels à méthodes multiples par un seul test de dépistage rapide. Le projet contribuera également à l'établissement d'une étude de base moderne sur la distribution des virus dans les vignobles canadiens et à l'établissement de la liste des virus de la vigne réglementés au Canada.

« L'analyse préliminaire de 3 300 échantillons par l'ACIA à l'aide de la méthode SHD a été couronnée de succès, » affirme Mike Rott, chercheur scientifique de l'équipe de recherche sur les phytopathogènes moléculaires du laboratoire de Sidney de l'ACIA. « Le projet s'étend sur trois ans et demi et nous nous attendons à voir beaucoup de succès avant de l'achever. »

Partenaires dans la vendange

L'ACIA remercie ses partenaires du projet CLEANSED, notamment :

Grâce à des partenariats et à des solutions novatrices comme celle-ci, les viticulteurs peuvent être sûrs que leurs nouvelles vignes sont exemptes de virus, de sorte que les Canadiens puissent continuer de déguster du vin de haute qualité produit localement.

En savoir plus

Plus de C360

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Chroniques 360 a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'ACIA pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous!
  • Ne manquez jamais une histoire. Inscrivez-vous aux Chroniques 360 dès aujourd'hui.
Date de modification :