Sélection de la langue

Recherche

En première ligne : un regard intérieur sur l'inspection de la viande pendant la COVID-19

Juillet 2021

Ryan Morris

Cela a été une année et demie difficile. Tout le monde a subi sa part d'adversité pendant la pandémie de COVID-19, y compris ceux dont le travail est d'inspecter les abattoirs de viande.

Je m'appelle Ryan Morris. J'ai grandi dans la belle ville de Lacombe, en Alberta, avant de m'installer à Calgary pour poursuivre des études. En 2005, j'ai été diplômé de l'Institut de technologie du sud de l'Alberta en tant que technologue en génie chimique, et j'ai travaillé dans l'industrie pétrolière et gazière pendant 11 ans avant de me joindre à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) en 2017 en tant qu'inspecteur des viandes. Actuellement, je travaille comme superviseur de l'inspection de la viande.

Je ne pourrais pas être plus heureux de travailler à l'ACIA. Je ne prends pas à la légère l'occasion de travailler à un poste qui apporte une contribution positive au pays et qui rend le travail très gratifiant.

Les inspecteurs de l'ACIA ont travaillé sans relâche en première ligne tout au long de la pandémie pour s'assurer que les Canadiens ont accès à des aliments salubres et de haute qualité. Comme c'est le cas pour beaucoup d'autres, la pandémie a forcé les inspecteurs de la viande à modifier notre façon de fonctionner afin que nous puissions continuer de faire la prestation d'un service essentiel au public : fournir des aliments salubres aux Canadiens. Il y a eu de nombreux défis à relever pour permettre à notre équipe d'inspection de continuer à fournir le service attendu du public, et je suis fier de dire que nous avons relevé ces défis avec courage et détermination.

Assurer la salubrité des aliments

La réduction des risques d'exposition ou de propagation de la COVID-19 était le principal objectif de l'Agence. Étant donné que certaines des plus grandes éclosions au Canada se sont produites dans les installations d'abattage et de transformation de la viande, la crainte de non seulement contracter la COVID-19, mais de la ramener chez nous, a constitué un facteur de stress majeur pour les inspecteurs de l'ACIA partout au pays. Le besoin constant d'être conscient de ses propres actions, ainsi que de celles des autres, pour prévenir la propagation de la COVID-19, est devenu très épuisant mentalement pour de nombreux inspecteurs, à mesure que nous avancions dans la pandémie.

Travailler dans un environnement où votre santé et votre sécurité personnelles sont en danger n'est pas facile; toutefois, l'ACIA a toujours insisté pour que toutes les installations de transformation respectent les directives de santé publique. Grâce à l'engagement et au dévouement de nos inspecteurs de la viande, nous n'avons pas cessé de travailler pour fournir des services d'inspection essentiels et soutenir l'industrie dans l'exportation de leurs produits dans le monde entier.

Se soutenir mutuellement

Au début de la pandémie, de nombreux exploitants d'usines de viande ont amélioré leurs protocoles de sécurité, ajouté de nombreuses mesures préventives et apporté des changements structurels pour aider à maintenir la sécurité des employés. Même en faisant de leur mieux pour assurer un milieu de travail sécuritaire, de nombreux cas de COVID-19 ont été identifiés dans les installations de transformation de la viande.

En raison de plusieurs éclosions, un certain nombre d'inspecteurs de l'ACIA ont dû s'isoler par mesure de précaution.

Par conséquent, des inspecteurs d'autres régions ont été réaffectés, ce qui a permis à notre équipe de remplir les tâches d'inspection dans ces installations. Il s'agit d'un exemple de souplesse et d'approche de travail d'équipe adoptée par nos inspecteurs pour s'entraider dans la prestation d'un service essentiel au public. De plus, les inspecteurs provinciaux de la viande sont maintenant formés et peuvent offrir une aide supplémentaire à l'ACIA sur une base temporaire, au besoin.

La collaboration est essentielle

Le travail et les communications ouvertes avec la direction des installations, les représentants syndicaux et les autorités sanitaires provinciales ont été importants pour aider à réduire le risque que la COVID-19 entre et soit transmise dans une installation.

Grâce à des efforts de collaboration et à des partenariats, nous faisons des progrès considérables pour s'assurer que les conditions soient aussi sûres que possible pour tous ceux qui travaillent dans des installations de transformation de la viande. Un exemple de ce partenariat est celui entre l'usine et la province de l'Alberta qui a fourni des vaccins aux employés et aux employés de l'ACIA, sur place.

Bien que la pandémie n'ait pas pris fin, je suis très fier de savoir que notre équipe d'inspection s'est adaptée avec succès aux défis présentés par la pandémie. Je suis convaincu que les inspecteurs de l'ACIA pourront continuer de servir le Canada en première ligne et de maintenir les services nécessaires pour soutenir l'approvisionnement alimentaire et le commerce des produits agricoles maintenant et à l'avenir.

Pour en savoir plus

Date de modification :