Sélection de la langue

Recherche

Aller plus loin pour la salubrité des aliments importés

Septembre 2020

Aller plus loin pour la salubrité des aliments importés

La coriandre : l'aimer ou la détester?

Les Canadiens profitent d'une grande variété de fruits et de légumes frais provenant du monde entier grâce à des pays aux climats plus chauds qui fournissent ces produits tout au long de l'année. Pour ce qui est de la coriandre fraîche, également appelée cilantro, une grande partie de ce qui est importé au Canada provient du Mexique, deuxième plus grande source de fruits et de légumes frais importés du Canada après les États-Unis.

Les légumes feuillus font souvent l'objet de rappels d'aliments, alors comment l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) contribue-t-elle à assurer que les aliments importés comme la coriandre sont sans danger pour la consommation?

Il s'agit d'un article sur la façon dont une petite équipe d'experts de l'ACIA a collaboré avec les autorités mexicaines pour établir de nouvelles exigences d'importation pour ce vert feuillu (quoique polarisant).

Définition des priorités en fonction du risque

En 2016, l'ACIA a créé le Programme de salubrité des aliments à l'étranger (PSAE) pour se concentrer sur les aliments importés, ce qui lui a permis d'empêcher de façon proactive l'entrée au Canada de produits non conformes.

L'ACIA ne travaille pas seule en ce qui a trait à la salubrité des produits alimentaires importés. L'Agence tient compte des données et de l'information de Santé Canada et de l'Agence de la santé publique du Canada pour décider quels produits devraient figurer sur son radar.

Elle tient également compte du volume des importations en provenance d'un pays, des types de produits importés, des exigences réglementaires du Canada en vertu du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC), des antécédents de non-conformité, des rappels d'aliments et des données d'analyse environnementale.

À la fin de 2016, l'équipe des systèmes de salubrité des aliments étrangers a reçu des renseignements du Mexique sur leur système de salubrité alimentaire. Une liste de produits comprenant des fruits, des légumes et des légumes verts feuillus (comme la coriandre) a été établie et est devenue le point de mire d'un effort conjoint avec les autorités mexicaines pour s'assurer que des systèmes sont en place au Mexique afin de permettre à ces produits de satisfaire de façon uniforme aux exigences canadiennes en matière de salubrité des aliments.

La mission

En 2017, quatre experts de l'ACIA sont allés plus loin – littéralement – pour faire leur travail. Ils se sont rendus dans sept États mexicains en dix jours pour effectuer des évaluations sur place de divers contrôles de la salubrité des aliments afin de déterminer si les exigences canadiennes étaient respectées. Les autorités mexicaines ont également eu l'occasion de se renseigner sur les nouvelles exigences proposées par le Canada en matière de fruits frais, de légumes et de légumes feuillus en vertu du RSAC.

Dans le cadre de la mission, l'équipe de l'ACIA a appris à mieux connaître le système pour la réduction des risques de contamination (SRRC) du Mexique, mis au point par le Service national de santé, de sécurité et de qualité agroalimentaire (SENASICA) des États-Unis du Mexique. Dans le cadre de ce programme volontaire, les producteurs et les emballeurs mexicains de produits frais doivent satisfaire à certaines exigences en matière de bonnes pratiques agricoles et de salubrité des aliments.

Le succès des missions dépend de la solidité des relations de travail avec les partenaires commerciaux du Canada. « Les collègues du Mexique ont été très réceptifs, coopératifs et ont ajusté notre itinéraire pour s'assurer que nous avions une vue d'ensemble », dit Valeriya Staykova, responsable de la mission de l'ACIA. « Grâce à ce niveau d'engagement, ils ont pu élaborer et mettre en œuvre des mesures de contrôle préventif supplémentaires, y compris la surveillance des pratiques de salubrité des aliments dans les installations de production primaire et d'emballage. »

Mission accomplie

À son retour au Canada, l'équipe de l'ACIA a analysé l'information obtenue pendant la mission. Avec l'appui des collègues du Mexique, ils ont publié un dernier rapport d'évaluation sur place.

À la suite de chaque mission, l'équipe chargée des importations d'aliments au sein de l'Agence utilise les résultats de l'évaluation pour analyser plus à fond le niveau de surveillance des aliments exportés au Canada et pour déterminer si des contrôles additionnels des importations sont nécessaires. Après la mission au Mexique, leur analyse a abouti à de nouvelles exigences d'importation pour la coriandre fraîche (cilantro) mexicaine.

Depuis avril 2019, la coriandre fraîche peut être exportée au Canada si les producteurs et les emballeurs sont certifiés par le gouvernement mexicain en vertu du SRRC.

Pour l'industrie mexicaine de la coriandre, cette mesure signifie que leurs produits peuvent être exportés plus facilement au Canada. Chez nous, vous pouvez être sûr que la prochaine fois que vous achèterez de la coriandre du Mexique, elle sera conforme aux exigences canadiennes en matière de salubrité des aliments.

Prochaines étapes

Bien que la COVID-19 ait limité toute mission supplémentaire à ce stade, en vertu du PSAE, l'Agence continue de collaborer avec d'autres pays dans deux domaines clés :

Le PSAE fait partie de l'approche plus vaste de l'ACIA en matière de gestion des risques avant la frontière. Renseignez-vous sur les plans de l'Agence visant à s'attaquer de façon proactive aux problèmes de salubrité des aliments avant leur entrée au Canada.

Vous vous demandez ce que c'est que de travailler au sein du PSAE? En 2018, Laurence Dionne-Wilson a reçu le Prix national du président pour son travail d'analyse et ses missions de coordination avec les partenaires commerciaux étrangers.

Plus de C360

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Chroniques 360 a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'ACIA pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous!
  • Ne manquez jamais une histoire. Inscrivez-vous aux Chroniques 360 dès aujourd'hui.
Date de modification :