Sélection de la langue

Recherche

Comprendre le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements couvoirs

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) est fermement engagée envers son mandat qui consiste à veiller à la santé et au bien-être des Canadiens, à l'environnement et à l'économie en préservant la salubrité des aliments, la santé des animaux et la protection des végétaux.

Les risques pour la salubrité des aliments et pour nos ressources animales et végétales ont beaucoup changé au cours des dernières années et continueront d'évoluer rapidement considérant la structure des échanges commerciaux, l'innovation et les nouvelles technologies. Dans cet environnement en évolution rapide, l'ACIA doit continuer à être plus agile afin d'aider à protéger nos ressources tout en appuyant la capacité de l'industrie à être concurrentielle à l'échelle mondiale.

Dans le cadre des efforts déployés par l'Agence pour moderniser son système d'inspection, le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements couvoirs (ERE-C) a été développé pour évaluer le risque pour la salubrité des aliments (Salmonella spp.) que les produits alimentaires (viande de volaille, œufs, baluts) dérivés des couvoirs canadiens peuvent représenter pour les consommateurs. Le modèle utilise des données et un algorithme mathématique pour déterminer le niveau de risque informant ainsi la surveillance requise par les inspecteurs.

L'ACIA a travaillé en collaboration avec le milieu universitaire, l'industrie et ses partenaires gouvernementaux pour créer un outil supportant une approche uniforme et efficace de l'inspection.

Comment le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements couvoirs fonctionne

Le modèle ERE-C met en évidence les secteurs les plus à risque où les inspecteurs devraient consacrer plus de temps.

En utilisant des données scientifiques, des informations spécifiques au couvoir recueillies auprès des parties réglementées et l'historique de conformité d'un couvoir, le modèle ERE-C évalue un couvoir en fonction de trois groupes distincts de facteurs de risque et détermine son niveau de risque (voir l'image ci-dessous).

Les couvoirs plus à risque qui demandent une attention immédiate peuvent ainsi être facilement identifiés et ciblés.

Illustration du modèle ERE-C sous forme de flèche
Description de l'image – Illustration du modèle ERE-C sous forme de flèche

Cette figure illustre la conception du modèle sous forme de flèche. Le modèle ERE-C comporte trois groupes: les facteurs de risque inhérents, les facteurs d'atténuation et les facteurs de conformité représentés respectivement par les premier, deuxième et troisième encadrés. Chaque encadré présente la liste des facteurs de risque. Les deux premiers groupes sont recueillis au moyen d'un questionnaire fourni aux parties réglementées et le dernier groupe est recueilli au moyen de données d'inspection. Les résultats du risque final (niveau de risque) sont ensuite générés et soutiendront l'identification des priorités, le développement des plans de travail, l'élaboration des programmes, l'allocation des ressources et les activités de surveillance.

La mise en œuvre du modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements couvoirs dans les couvoirs sous réglementation fédérale

La mise en œuvre du modèle ERE-C a une influence sur la fréquence de la surveillance de l'ACIA. Les couvoirs peuvent accéder à leurs résultats individuels et travailler en collaboration avec l'ACIA sur des stratégies visant à atténuer les problèmes potentiels.

Le modèle est souple et peut s'adapter aux tendances émergentes et scientifiques en matière de salubrité des aliments et aux pratiques novatrices pouvant être mises en œuvre dans un couvoir.

La façon dont le modèle ERE-C attribue un niveau de risque lié à la salubrité alimentaire aux couvoirs
Description de l'image – La façon dont le modèle ERE-C attribue un niveau de risque lié à la salubrité alimentaire aux couvoirs

Cette figure représente un graphique avec trois barres représentant le niveau de risque du modèle ERE-C de risque faible à élevé sur l'axe vertical. La première barre représente le niveau de risque considérant les facteurs de risque inhérents tels que le type de volailles et le volume. La deuxième barre représente le niveau de risque considérant les facteurs de risque inhérents combinés aux facteurs d'atténuation tels que la certification HACCP. La dernière barre représente le risque final considérant les facteurs de risque inhérents, les facteurs d'atténuation et les facteurs de conformité. Les facteurs de conformité incluent des informations sur la conformité d'un couvoir avec les exigences réglementaires.

Implication de l'industrie dans le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements couvoirs

Les couvoirs sont invités à fournir des renseignements au sujet de leurs mesures d'atténuation et de leurs activités opérationnelles en remplissant un questionnaire fourni par l'équipe ERE-C. Ces renseignements, combinés à l'évaluation de la conformité des couvoirs, sont utilisés pour alimenter le modèle ERE-C et produire les profils de risque pour chaque couvoir. Les résultats du modèle ERE-C sont actuellement intégrés dans la planification des opérations de l'Agence.

Mises à jour du modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements couvoirs

L'ACIA révisera et mettra à jour le modèle ERE-C de façon continue, en utilisant les données scientifiques, les technologies et les approches d'évaluation du risque les plus à jour. Il a été conçu de manière à pouvoir être adapté rapidement aux tendances mondiales et scientifiques émergentes, aux nouveaux risques et aux changements apportés dans les couvoirs.

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez les envoyer par courriel à l'adresse : cfia.eramodel-modeleere.acia@canada.ca.

Ressources

Date de modification :